Sélectionner une page

L’oignon est bien connu dans la cuisine puisqu’il intègre une multitude de recettes culinaires. Il intègre également la composition de certains médicaments, notamment en homéopathie. Il existe, en effet, un remède homéopathique dérivé de l’oignon et qui a pour nom, Cepa allium. Ce médicament est couramment utilisé pour traiter des pathologies caractérisées par les symptômes similaires aux effets des émanations de l’oignon frais lorsqu’il est découpé ou épluché (des éternuements, un larmoiement des yeux, un écoulement des muqueuses nasales…). Ainsi, ce médicament est utile en cas de rhume, de rhinites et bien d’autres pathologies affectant les muqueuses du nez, la gorge, les yeux. Il s’agit d’un remède homéopathique bénéfique aux sujets affectés par les coliques, des douleurs névralgiques.

Quelle est l’origine de la souche homéopathique Allium cepa ?

Allium cepa est un remède homéopathique d’origine végétale. La substance végétale de base est l’oignon, également appelée, dans la communauté scientifique, Allium cepa. 

Ognon
Le remède homéopathique Allium Cepa est fabriqué à partir de la bulbe de l’ognon.

L’oignon ou Allium cepa : qu’est-ce que c’est ?

Description

Le nom scientifique latin de l’oignon est, Allium cepa, une plante herbacée caractérisée par un bulbe volumineux. Il s’agit d’un membre de la famille botanique des Amaryllidacées ou des Liliacées. Cette plante est caractérisée par une tige dressée, épaisse et creuse. De couleur verte, les feuilles sont creuses et de forme cylindrique. Regroupées en une ombelle sphérique, les petites fleurs sont de couleur blanche ou verdâtre. Le fruit est une capsule globuleuse contenant des graines de petites tailles et de couleur noire. Peu ramifiées, les racines sont de couleur blanchâtre.

Le bulbe

L’oignon est une plante herbacée bulbeuse. La base charnue des feuilles se renfle et forme un bulbe unique. Ce bulbe, de forme renflée et arrondie, est relativement gros. Dans le langage courant, le mot oignon est utilisé pour désigner le bulbe de cette plante ou comme synonyme de bulbe. Cette plante est cultivée pour ses bulbes qui ne sont pas toxiques, mais comestibles et particulièrement riches en sels minéraux, notamment le calcium, le magnésium, le fer, le zinc, le potassium, le manganèse, etc. Ce bulbe est consommé cru ou cuit. Il contient des composés sulfurés, des flavonoïdes. Il est doté de propriétés anti-infectieuses, expectorantes et de nombreuses vertus qui s’avèrent utiles pour traiter plusieurs pathologies. Il est connu pour ses propriétés lacrymales qui provoquent un larmoiement important lorsqu’il est coupé.

La plante Allium cepa : à quoi sert-elle en homéopathie ? 

En homéopathie, l’oignon est utilisé pour l’élaboration d’un remède qui est appelée Allium cepa, plus précisément le bulbe de l’oignon frais. Ainsi, ce bulbe sert à la préparation de la teinture mère. Cette souche homéopathique à base d’une substance végétale, est diluée et dynamisée à plusieurs reprises dans le cadre de la préparation de ce remède homéopathique.

Allium cepa est donc un médicament constitué d’une seule souche homéopathique qui a subi une ou plusieurs séries de dilutions et de dynamisations. Par ailleurs, ce remède intègre plusieurs spécialités ou complexes associant plusieurs souches caractérisées par une dilution bien spécifique. Sous certaines dilutions, Allium cepa est, alors un principe actif homéopathique dans des spécialités élaborées par les laboratoires homéopathiques et commercialisées sous un nom de marque.

Allium cepa : quelles sont les différentes formes disponibles en homéopathie ?

Allium cepa est un remède homéopathique disponible sous plusieurs formes pharmaceutiques. A base de saccharose et de lactose, les granules traditionnels sont bien connus, tout comme les doses globules. Il existe également d’autres formes galéniques, notamment les triturations, les gouttes et les ampoules buvables. Aussi, Allium cepa est présenté sous la forme d’une pommade ou d’un suppositoire. 

Remède homéopathique
Allium cepa est disponible en doses globules, granules et bien d’autres formes galéniques.

Quelles sont les principales indications cliniques d’Allium cepa ?

En homéopathie, Allium cepa est un remède destiné au traitement des pathologies caractérisées par un écoulement nasal, des éternuements, un larmoiement au niveau des yeux ou survenant après une exposition à la température froide. C’est pourquoi, il est utilisé contre des affections de la sphère ORL ou des voies respiratoires supérieures, notamment  les rhumes, les rhinites allergiques, provoquant des larmoiements, des éternuements ou d’autres symptômes similaires. C’est un remède important lors des premiers stades d’apparition de certaines pathologies telles que le rhume et le rhume des foins. L’inflammation du nez, l’inflammation de l’oreille (otite) et la conjonctivite ou une inflammation de la conjonctive (un membre de l’œil), constituent également des indications d’Allium cepa. Aussi, les sujets affectés par un polype nasal peuvent avoir recours à ce remède. Les autres indications d’Allium cepa sont, entre autres :

  • la laryngite ;
  • la colique abdominale ;
  • la névralgie des moignons d’amputation ;
  • la névrite.

Quels sont les symptômes caractéristiques d’Allium cepa ?

En homéopathie, les caractéristiques et les détails concernant les symptômes s’avèrent nécessaires pour permettre au médecin homéopathe de prescrire le remède approprié en fonction de la description détaillée des symptômes qui est effectuée par le patient, tout en prenant en compte l’état de santé physique et psychologique de ce dernier. Il est important d’adapter les propriétés du médicament à la symptomatologie présentée par le patient pour assurer l’efficacité du remède et le succès du traitement. Ainsi, les remèdes bien sélectionnés permettent de traiter efficacement les maux qui affectent le patient. Les symptômes les plus caractéristiques, pris en charge par le remède homéopathique Allium cepa, sont semblables à ceux qui apparaissent lorsqu’un sujet épluche un oignon.

En effet, l’inhalation de l’oignon coupé génère des éternuements, des écoulements nasaux, des larmoiements. Conformément au principe de la similitude en homéopathie, le bulbe d’oignon, élaboré de façon homéopathique, permet de traiter les mêmes symptômes, notamment :

  • les écoulements clairs et abondants au niveau du nez, le plus souvent brûlants ;
  • les écoulements nasaux accompagnés de céphalées au niveau du front ;
  • Les irritations au niveau des yeux avec des larmoiements non irritants ou qui ne démange pas ;
  • des éternuements fréquents, surtout lorsque le sujet entre dans une pièce chaude.

Allium cepa est également bien indiqué lorsque bien d’autres symptômes apparaissent. Il s’agit entre autres de :

  • douleurs au niveau du larynx ;
  • toux spasmodique, rauque ;
  • toux associée à une sensation douloureuse au niveau du larynx, à une sensation d’écorchure obligeant à tenir la gorge en toussant ;
  • irritation de la gorge ;
  • céphalée au niveau du front irradiant vers le nez ;
  • douleurs, des picotements au niveau des oreilles ;
  • brûlures ou des picotements au niveau des yeux ;
  • yeux  qui piquent, qui sont rouges et sensibles au toucher ;
  • gonflements au niveau des paupières, autour des yeux ;
  • sensibilité à la lumière associée à la rougeur du lobe oculaire ;
  • douleurs névralgiques ou des douleurs du moignon, après amputation.

Généralement, ces symptômes proviennent des infections des voies respiratoires supérieures, du rhume, du rhume des foins ou des douleurs fantômes après une amputation.

Une autre caractéristique des symptômes susceptibles de requérir la prescription d’Allium cepa concerne les facteurs qui les améliorent ou les aggravent. Ainsi, les symptômes s’améliorent principalement en plein air ou à l’extérieur, dans une pièce fraîche. Ils sont aggravés le soir, par la chaleur, la toux, dans une pièce chaude ou en inspirant de l’air frais.

Pleein air
En cas de conjonctivite, Allium cepa peut être administré si les symptômes de la maladie s’améliorent en plein air.

Quelles sont les spécificités de la toux et de la laryngite traitées à l’aide d’Allium cepa ?

La toux

La toux est un symptôme associé à diverses pathologies. Elle est apaisée par Allium cepa, lorsqu’elle est laryngée, sèche et douloureuse, spasmodique, enrouée avec une gorge qui gratte.   

Ainsi, Allium cepa est un remède efficace contre la toux douloureuse. Il s’agit d’une toux laryngée qui provoque une douleur déchirante, une sensation d’écorchure qui oblige le patient à mettre sa main au niveau de la gorge. Aussi, cette toux est douloureuse lors de l’inhalation de l’air froid. Elle est provoquée par les picotements douloureux au niveau du larynx. Ainsi, ce remède homéopathique est bien adapté lorsque la toux laryngée est violente récurrente et fréquente. La toux est aggravée lorsque le patient est couché la nuit, dans une pièce chaude.

La laryngite

Avec l’apparition du froid ou de l’hiver, un coup de froid peut être propice à l’apparition d’une laryngite. Une pathologie qui peut être, également associée à un rhume qui évolue mal ou à une affection de la sphère ORL. Elle peut être provoquée par une irritation ou une infection des voies respiratoires supérieures (le rhume, la grippe, la bronchite). Elle est caractérisée par une inflammation du larynx (l’organe de la phonation) et l’apparition des symptômes tels qu’une perte de la voix ou une altération de celle-ci, une envie constante de racler la gorge. Allium cepa est le remède approprié, lorsque la laryngite débute et qu’elle est associée à

  • une toux sèche et douloureuse ;
  •  un chatouillement de la gorge ;
  •  un écoulement dans l’arrière gorge ;
  • une rhinite.

Un autre symptôme lié à la laryngite est un chatouillement gênant dans la gorge qui est, généralement très douloureux et accompagné d’un enrouement de la voix. Allium cepa conviendra probablement à ces symptômes et à une gorge qui chatouille.

Quels sont les critères d’utilisation d’Allium cepa en cas de conjonctivite ?

Allium cepa est un remède qui aide au rétablissement du patient en cas de conjonctivite, une pathologie oculaire caractérisée par une inflammation de la conjonctive. Avec cette inflammation la membrane de l’œil, c’est-à-dire, la conjonctive, il y a une rougeur au niveau des yeux. La conjonctive est enflée, pique et des sécrétions apparaissent. Mais, ces manifestations sont différentes en fonction des types de conjonctivites (bactérienne, virale, irritative et allergiques).

Allium cepa est un remède homéopathique qui n’est bien adapté pour tous les types de conjonctivite. Mais, lorsqu’il est prescrit rapidement en cas de conjonctivite allergique, ce remède permet de raccourcir l’évolution de la maladie. Ainsi, Allium cepa permet de traiter efficacement de façon spécifique la conjonctive allergique qui se manifeste par :   

  • Le gonflement des yeux ;
  • Les démangeaisons des yeux ;
  • Les yeux rouges ;
  • des larmoiements clairs et abondants (comparables aux effets de l’inhalation de l’oignon découpé) ;  
  • des larmoiements non irritants (ne provoquant pas des irritations au niveau des yeux) associés à des éternuements prononcés et des écoulements nasaux ;
  • une sensibilité à la lumière (une photophobie).

Ces symptômes sont améliorés par l’air frais ou le lavage avec de l’eau froide.

Eternuement
Le rhume qui s’installe par temps humide ou par le vent froid peut être traité à l’aide d’Allium cepa.

Dans quel cas Allium cepa est-il prescrit contre le rhume ? 

Allium cepa est un remède homéopathique susceptible d’aider à raccourcir la durée et la gravité des symptômes du rhume, tout en améliorant l’état de santé du patient lorsqu’il est affecté par cette pathologie. Il est bien indiqué lors des premiers stades de cette pathologie virale des voies respiratoires hautes. Il agit efficacement contre les symptômes du rhume qui ressemblent à ceux qu’une personne en bonne santé peut ressentir lorsqu’elle découpe un oignon. Il est prescrit lorsque le rhume installé est induit par le vent froid ou le froid par temps humide et froid, se manifestant par :  

  • un écoulement nasal transparent, abondant, constant qui coule goutte à goutte et est semblable à l’eau claire ; 
  • un écoulement irritant avec une lèvre supérieure irritée ; 
  • des éternuements violents et fréquents ;
  • une toux rauque;
  • des larmoiements non irritants ;
  • des yeux rouges et sensibles à la lumière..

Par ailleurs, ces symptômes sont améliorés par l’air frais, le froid, le plein air ou un endroit frais. Ils sont aggravés lorsque le patient est dans un endroit chaud.

Quels sont les critères d’utilisation d’Allium cepa en présence d’un rhume des foins ?   

Le rhume des fois est également appelé l’allergie au pollen, l’allergie pollinique, la rhinite allergique ou encore la rhinite saisonnière. Il s’agit d’une pathologie provoquée par les pollens. Elle survient lorsqu’il y a un terrain allergique favorable. Aussi, elle constitue une réaction allergique consécutive à une exposition aux pollens ou à une inhalation du pollen. Le rhume des foins se manifeste par des éternuements à répétition, une sensation de nez bouché, des larmoiements au niveau des yeux, des démangeaisons au niveau du palais ainsi que des larmoiements, une rougeur des yeux et une irritation des yeux lorsqu’elle associée à une conjonctivite.

Allium cepa s’avère efficace pour soigner cette allergie et atténuer des symptômes bien spécifiques, notamment lorsque le rhume des foins est associé à un nez qui coule abondamment, avec un écoulement clair et des narines irritées ainsi que des éternuements fréquents.

Allium cepa et la névralgie 

Le mot névralgie dérive des termes grecs neuron (nerf) et algos (douleur). Il s’agit d’une pathologie caractérisée par une douleur vive ressentie sur le trajet d’un nerf. La névralgie est donc marquée par une douleur d’origine nerveuse ou qui survient à la suite d’une irritation ou d’une inflammation d’un nerf sensitif. Cette douleur atroce de type électrique, souvent insupportable, siège sur le territoire d’un nerf.

Allium cepa est utilisé pour la prise en charge de la douleur névralgique consécutive à une amputation ou d’une douleur fantôme après une amputation. Elle est alors utilisée pour atténuer les douleurs apparaissant au niveau du moignon des amputés.

Ce remède est également utile en présence d’une douleur lancinante, de type brûlure, qui survient après une lésion d’un nerf.

Aussi, Allium cepa trouve son emploi lorsqu’une affection nerveuse telle que la névrite, provoque une névralgie. La névrite est une inflammation d’un nerf. Il s’agit d’une affection extrêmement douloureuse.

Quelle est spécificité de la colique abdominale traitée à l’aide d’Allium cepa ?

Une colique est une douleur abdominale caractérisée par une forte intensité. Elle peut être associée à une diarrhée ou d’autres troubles digestifs tels que la nausée, les vomissements. Apparaissant fréquemment chez les enfants ou les bébés, elle s’accompagne d’une crise de pleurs.

Allium cepa est prescrit lorsqu’un patient est affecté par une colique associée à une flatulence, survenant après un excès alimentaire ou la consommation de crudités (salade, concombre…). Cette douleur abdominale amène le sujet à se plier en deux.

Crudités
Allium cepa peut être prescrit en cas de colique abdominale consécutive à la consommation de crudités ou d’un excès de table.

Quelles sont les différentes posologies d’Allium cepa ?

  • Douleurs après amputation : Allium cepa 5 CH, à raison de 3 granules 3 fois par jour.
  • Colique abdominale : Allium cepa 5 CH, à raison de 5 granules 3 fois au cours de la journée.
  • Rhume : Allium cepa 7 CH, à raison de trois granules toutes les heures, pendant une semaine. Les prises doivent être espacées en fonction de l’amélioration des symptômes. 

Lorsqu’il s’agit d’une posologie adaptée en présence d’un rhume qui débute, il convient d’avoir recours à la dilution 5 CH d’Allium cepa, à raison de 3 granules toutes les deux heures. Les prises doivent être, ensuite espacées lorsque des signes d’amélioration apparaissent au niveau des symptômes.

  • Rhume des foins : Allium cepa 5 CH, à raison de 3 granules 3 fois au cours de la journée. 
  • Conjonctivite : Allium cepa 7 CH, à raison de 3 granules par jour jusqu’à ce qu’il ait une amélioration au niveau des symptômes. 

Lorsque les larmoiements sont importants, lors d’une phase aigüe, il est possible d’avoir recours à la dilution 5 CH, à raison de 3 granules toutes les heures. Ces prises doivent être espacées dès qu’il y a une amélioration au niveau des symptômes.

Sources : 

  • https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/MedicamentsHomeopathiques/Fiche.aspx?doc=medicament-homeopathique-allium-cepa
  • https://www.eyrolles.com/Chapitres/9782212539189/P3_Lettre-A_Sayous.pdf
  • https://hsf-france.com/connaitre-l-homeopathie-nos-cours/les-matieres-medicales/Allium-Cepa#content