Sélectionner une page

La science nous a permis de repousser les limites de l’espérance de vie, mais cette allongement a notamment comme effet secondaire, plus ou moins grave, la calvitie. Ce trouble des chutes de cheveux concerne 13% des Français (2% pour les femmes et 25% chez les hommes) selon l’Ifop (Institut français d’opinion publique). Si ce pourcentage s’est stabilisé depuis les années 90, la calvitie constitue pourtant une préoccupation majeure car demeure le premier problème pour 9 hommes sur 10. Mais quelles sont les causes de l’alopécie androgénique, que l’on appelle calvitie ? Parmi les premiers fautifs figurent les prédispositions génétiques, l’environnement, l’alimentation, le stress, les dérèglements hormonaux ainsi que les maladies. Heureusement, la calvitie n’est pas irréversible : pour améliorer leur hygiène de vie, de nombreux hommes se sont tournés vers la médecine esthétique, et plus exactement aux greffes de cheveux. Tour d’horizon sur les principales méthodes de greffes et le fonctionnement des implants capillaires.

Qu’est-ce qu’un implant capillaire ?

Si le fait de devenir chauve dérange tant d’hommes au monde, la procédure de la greffe de cheveux se présente comme un moyen de plus en plus fiable pour venir à bout de ce trouble. Mais parlez d’abord à votre médecin de ce à quoi vous pouvez vous attendre pendant et après la chirurgie.

Il s’agit d’une sorte de chirurgie qui déplace les cheveux pour lesquels vous devez déjà remplir une partie de votre cuir chevelu qui comporte peu ou pas de cheveux. La technique de l’implant capillaire est pratiquée en Europe depuis les années 50, et les techniques se sont beaucoup améliorées ces dernières années. Attention, les implants capillaires conviennent aux patients qui souffrent d’alopécie androgénétique (calvitie chez les hommes et les femmes) ou présentent des cicatrices résultant d’une blessure ou de brûlures. Ils ne sont pas appropriés pour d’autres types de chutes de cheveux, tels que l’alopécie areata.

Combien coûte la procédure ?

Les prix d’implants capillaires varient largement selon les techniques de greffe et les médecins, soit de 2 000 à 5 000 euros en France. Au coût de l’intervention et des greffes s’ajoute le prix de la consultation, qui varie de 50 à 75 euros suivant les cliniques. Mais encore, le coût de la procédure varie aussi suivant le lieu de l’intervention, puisqu’il faut compter jusqu’à 5 000 euros pour un implant capillaire de qualité à Paris.

La calvitie touche davantage les hommes

Implant capillaire : comment ça marche ?

Une greffe de cheveux est généralement réalisée sous anesthésie locale et sédation. Il y a deux manières principales de la réaliser.

  • La transplantation d’unités folliculaires (FUT ou méthode par bandelettes) : une bande de peau pileuse est enlevée de l’arrière et des côtés de la tête et divisée en greffes de cheveux individuelles. Chaque greffe contient environ deux cheveux. Les greffes sont ensuite placées dans de petites incisions pratiquées dans le cuir chevelu. Par la suite, la plaie à l’arrière de la tête est fermée avec des points de suture. À noter que la tête du patient n’a pas besoin d’être rasée, puisque seuls les cheveux restants sur la partie à traiter doivent être enlevés.
  • L’extraction d’unités folliculaires (FUE) fonctionne le plus souvent avec la tête totalement rasée. Un dispositif spécial de poinçonnage est utilisé pour retirer directement les greffons individuels de cheveux, un à un. Les greffes sont ensuite placées dans de petites incisions faites dans le cuir chevelu.

La procédure est-elle douloureuse ?

Il faut savoir que l’une ou l’autre de ces deux procédures peut prendre généralement une journée complète, mais une nuit n’est pas nécessaire. Si une grande partie de la tête est traitée, vous devrez peut-être réaliser deux séances ou plus à quelques mois d’intervalle. Aussi, une greffe de cheveux est le plus souvent indolore, mais pour calmer une éventuelle irritation, les médecins peuvent administrer un agent antidouleur. Par ailleurs, le chirurgien en charge de l’opération peut vous donner une lotion ou un spray à emporter et à utiliser chez vous. Il est important de suivre les instructions qui vous sont données au terme de la procédure.

Que faire après l’opération ?

Bien entendu, vous devrez prendre des dispositions pour que votre partenaire ou un proche vous reconduise chez vous si un sédatif vous a été administré, l’effet du traitement pouvant durer jusqu’à 24 heures. Néanmoins, la plupart des patients retournent à leur travail environ trois jours après la greffe de cheveux. Il est généralement possible de retourner au travail plus rapidement après une procédure FUT. La tête n’est pas rasée, votre opération risque donc de ne pas être perceptible. Cependant, vous devez être très prudent lors de la manipulation de vos cheveux transplantés pendant les 14 premiers jours suivant l’opération. Les greffes nouvellement transplantées requièrent une grande attention en raison du risque de choc.

Mais quoi qu’il en soit, après 14 jours suivant l’opération, vous pouvez normalement reprendre votre routine de soins capillaires normale. La plupart des cliniques vous demanderont de limiter votre exercice au cours du premier mois afin de réduire les risques d’apparition des cicatrices.

Voici comment se déroule normalement la période après l’opération :

  • Après quelques jours : tous les bandages peuvent normalement être retirés. Vous pourrez peut-être vous laver les cheveux doucement à la main.
  • Après une semaine : tous les points de suture non solubles peuvent normalement être enlevés.
  • Après quelques semaines : les cheveux greffés tombent souvent et repoussent plus tard.
  • Après six mois : les nouveaux cheveux commencent normalement à apparaître.
  • Après 12-18 mois : les résultats complets doivent être vus.
Chevelure et implants capillaires

Des effets secondaires à prévoir ?

Les effets indésirables d’un implant capillaire sont variés mais n’apparaissent pas toujours chez les patients :

  • cuir chevelu tendu, douloureux et gonflé pendant quelques jours ;
  • apparition d’au moins une cicatrice sur la zone transplantée ; cet effet disparaîtra de lui-même et n’est généralement perceptible que si vos cheveux sont coupés très courts.

Quels sont les risques d’une transplantation de cheveux ?

Une greffe de cheveux est une procédure généralement sûre, mais comme pour tout type d’opération, il y a toujours un petit risque :

  • de saignement excessif,
  • d’infection,
  • ou de réaction allergique à l’anesthésique ou à la sédation.