Sélectionner une page

L’huile de cannabidiol fait de plus en plus parler d’elle. Et pour cause, de récentes découvertes scientifiques ont révélé l’énorme potentiel thérapeutique et médical du cannabidiol. Plus les scientifiques en apprennent sur le CBD et ses vertus, plus il semble que ce produit va bientôt bouleverser l’industrie médicale. En effet, à la différence des médicaments pharmaceutiques, le cannabidiol agit directement sur les cellules du cerveau pour traiter les maladies chroniques et d’autres pathologies graves. Mais si le marché du CBD se révèle déjà très lucratif (600 millions de dollars aux États-Unis, en 2018), encore peu d’entre nous connaissent les raisons derrière le succès de ce produit.

Le cannabidiol, c’est quoi exactement ?

Le cannabidiol, ou le CBD pour les connaisseurs, est un produit extrait à partir du chanvre de la plante de marijuana. Un des cannabinoïdes les plus importants dans la plante de cannabis, le CBD n’a pas d’effet psychoactif sur le cerveau humain, contrairement au THC (ou tétrahydrocannabinol).

En revanche, le cannabidiol interagit avec les récepteurs du système nerveux et du système immunitaire pour maintenir différents processus psychologiques dans l’organisme. De plus, l’absence d’effet psychoactif n’est pas la seule différence entre le CBD et le THC. Certains chercheurs affirment même qu’il aide à contrôler les dommages que le THC pourrait engendrer sur le cerveau et le corps humain. Dans ce sens, on peut avancer que le cannabidiol pourrait traiter l’anxiété et la paranoïa, tout en régulant les effets du THC sur le corps et l’esprit.

Comment obtenir l’huile de cannabidiol ?

Comme l’on pouvait s’y attendre, les matières premières utilisées pour produire l’huile de CBD proviennent bel et bien du cannabis. À la différence près qu’il s’agit de variétés de cannabis répertoriées par la Communauté européenne et donc autorisées pour les cultures industrielles.

Il s’agit de cannabis à faible teneur en THC (la loi exige une teneur inférieure à 0,2%), qui suit un processus de production répondant à des normes de qualité très strictes. La qualité du produit sortant des usines est donc dictée par des principes qui s’appliquent du début à la fin de la chaîne de production.

canabis

Tout au long des différentes phases de la production intervient un suivi permanent de la qualité des cannabinoïdes contenus dans le composé. Cela permet de décider du moment idéal pour la récolte de la plante. Ensuite, une série de vérifications est appliquée même pour l’étape de séchage, afin d’éviter la formation de moisissures et de bactéries.

Le produit végétal issu de la plantation est ensuite broyé et traité dans un site d’extraction. Ce dernier produira un extrait dont le THC a été éliminé par séparation. Cet extrait est, à son tour, contrôlé pour évaluer les aspects qualitatifs et quantitatifs des cannabinoïdes ainsi que leurs caractéristiques microbiologiques.

C’est après toutes ces analyses que l’extrait est dilué avec de l’huile de graines de chanvre. Les différentes solutions en huile de chanvre permettent alors d’obtenir les différents types d’huiles de chanvre disponibles sur le marché, en fonction de leur teneur en THC.

Zoom sur la différence entre le chanvre et la marijuana

Le chanvre et la marijuana proviennent certes de la même famille de plantes, mais leur fonction, leur culture et leur contexte d’utilisation sont complètement différents. La marijuana possède une forte teneur en THC, et s’utilise aujourd’hui à des fins médicinales ou récréatives. De son côté, le chanvre contient une quantité négligeable de THC (mais riche en cannabidiol) et se présente surtout sous la forme de compléments alimentaires, de produits de soins pour la peau, de vêtements, le papier et bien plus encore. Tout comme les oranges et les citrons sont tous deux des agrumes, le chanvre et la marijuana sont tous les deux issus du cannabis, mais leur aspect et leur composition chimique sont tout à fait différents.

En résumé :

  • Le chanvre et la marijuana proviennent tous deux de la même famille de plantes, le Cannabis sativa L., mais leur utilisation, leur culture et leur méthode de production sont complètement différentes.
  • La marijuana est bien connue pour sa forte richesse en THC, le composé psychoactif responsable d’hallucinations. Elle est surtout utilisée à des fins médicinales ou récréatives.
  • Le chanvre peut contenir une trace de THC (une teneur de 0,2% est le maximum acceptable pour les achats de CBD en France), mais il est très riche en cannabidiol, la substance qui nous intéresse particulièrement ici.
  • Le CBD extrait de la marijuana est illégal dans la plupart des pays. En revanche, le CBD extrait du chanvre agricole est reconnu par la Communauté européenne, tant qu’il contient pas plus de 0,3% de THC.

Comment utiliser l’huile de cannabidiol ?

Le produit révolutionnaire qu’est l’huile de CBD peut être utilisé de différentes manières. Les deux méthodes d’administration les plus courantes sont probablement le mode sublingual et les compléments alimentaires (à mélanger à d’autres aliments ou boissons). Certains professionnels de santé recommandent d’ailleurs de mélanger sa dose d’huile CBD dans différentes sortes de boissons et aliments, comme les smoothies, les vinaigrettes, l’aïoli et les yaourts. Nous noterons que, pour la plupart des huiles de CBD, il n’existe pas nécessairement de processus qui détériore la qualité du CBD lors de la cuisson. Cependant, mieux vaut s’abstenir de verser de l’huile de cannabidiol dans une casserole sans la faire cuire au préalable.

cannabidiol

Outre l’usage à des fins thérapeutiques, de plus en plus de personnes donnent également de l’huile de CBD à leurs animaux de compagnie. Même s’il s’agit là d’un phénomène relativement récent, les bienfaits du cannabidiol ont incité de nombreuses personnes à en faire bénéficier leurs chers animaux. Et en matière thérapeutique, les résultats sont très similaires à ce que l’on a observé chez l’homme.

Peut-on fumer l’huile de cannabidiol ?

Bien sûr que non ! Même si les innovations apportées par le vapotage semblent offrir cette possibilité, c’est une très mauvaise idée que de vouloir fumer de l’huile de cannabidiol. En effet, l’huile de CBD est toujours accompagnée d’huile de chanvre, une substance qui dégage de nombreux cancérigènes lors de sa combustion. Ainsi, l’huile de cannabidiol doit toujours être administrée par voie orale ou sublinguale.