Sélectionner une page

On aura tout entendu sur les liens étroits que partagent Internet et la santé. Mais entre les nombreuses informations en ligne et les applications de consultation en ligne, comment faire confiance à ces nouveaux acteurs qui s’immiscent de plus en plus dans notre santé ?

Pourquoi utiliser Internet pour trouver des informations de santé ?

En 2015, 60% des Français âgés de 25 à 39 ans (34% pour tranche de 40-59 ans) utilisent Internet pour trouver des informations médicales. Et cette tendance continue aujourd’hui : on rapporte qu’Internet, plutôt que les professionnels de santé, est la première source d’informations pour bien des Français. Ainsi, taper « maux de dos » sur Google est devenu le premier réflexe au moindre malaise du dos.

Il n’est donc pas étonnant que de nombreuses personnes pratiquent l’autodiagnostic à l’aide d’Internet au lieu d’attendre des heures à la salle d’attente d’un professionnel de santé. De plus, la multiplication des applis e-santé et de téléconsultation médicale a fait perdre aux médecins le contrôle sur les renseignements médicaux transmis aux patients.

Infos santé sur Internet : faut-il démêler le faux du vrai ?

Il est incontestable que sur Internet, l’information sur la santé multiplie les connaissances, la compétence et la participation des patients sur les prises de décisions en matière médicale. Les recherches indépendantes en ligne, comme vous pouvez le voir sur Total Santé par exemple, encouragent l’interaction médecin-patient à la clinique, souvent limitée par des contraintes de temps. Aujourd’hui, les patients ont la capacité de trouver eux-mêmes les réponses à leurs questions sur leur santé.

De plus, grâce aux blogs, forums et communautés d’entraide, ils peuvent partager leurs expériences personnelles en matière de santé et de pathologie. Ils n’hésitent pas à exprimer des idées et réflexions sur une expérience vécue, ce que les médecins ne sont peut-être pas en mesure de partager. Bref, Internet permet à chaque patient de mieux s’informer au sujet de sa maladie et de réduire ses sentiments de solitude et d’isolement.

Surfer sur la toile

Cependant, les informations santé disponibles en ligne ne sont pas parfaites. Or, il s’agit d’un contenu difficile à réglementer, c’est-à-dire que le contrôle de sa qualité représente tout un défi, sans compter que l’avis des patients varie considérablement selon leur expérience. Ainsi, la moindre information utilisée de façon inappropriée peut être véritablement dommageable. Pourtant, de plus en plus de patients n’hésitent pas à se fier à des renseignements trompeurs, ou faire des choix décisifs en se basant sur des récits qui ne reposent pas sur des faits réels. Étant en situation de vulnérabilité, les patients sont prêts à accepter n’importe quel renseignement qui leur procure un sentiment d’espoir sur leur santé.

Sans de solides connaissances techniques, ils ne prennent pas le temps d’évaluer l’information avant de foncer tête baissée. Tous ces facteurs entraînent souvent une fausse impression de savoir et de sécurité pour le patient. Heureusement, le médecin ne faillit pas encore à son rôle de gardien et de premier fournisseur d’informations médicales. Malgré la multiplication des sources d’informations santé sur Internet, le professionnel de santé s’assure encore que chaque patient reçoive les informations médicalement valides et adaptées à sa capacité de compréhension.