Sélectionner une page

Selon les derniers chiffres apparus en 2017 : 60 % de la population française respire un air pollué. La qualité de l’air ne cesse de se dégrader depuis les 20 dernières années. Malheureusement, cette situation impacte grandement sur la santé et est source d’inquiétude pour les petits comme pour les grands. Les constatations chiffrées sont de plus en plus alarmantes : 6 % de la population est asthmatique, 12 % des enfants le sont. Pire encore, il se trouve qu’une personne sur 3 née après 1980 souffre d’une forme d’allergie, sévère ou minime.  Tout cela nous pousse à nous poser des questions sur le devenir de l’air extérieur dans quelques années. Mais savez-vous que l’air intérieur est aussi touché par ce fléau ? D’ailleurs, les études montrent que l’air dans les maisons est encore plus pollué que l’air à l’extérieur. Explications. 

L’air intérieur est 8 fois plus pollué que l’air intérieur 

Contrairement à ce que l’on pourrait être tenté de penser : la qualité de l’air à l’intérieur de nos maisons n’est pas toujours meilleure que celle de l’air extérieure. En 2014, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail ont recensé 20 000 décès prématurés provoqués par les polluants de l’air intérieur et des allergies qui en découlent. L’air à l’intérieur de nos maisons peut donc se révéler être de moins bonne qualité que celui que nous respirons à l’extérieur. Rowenta révèle, par ailleurs, que l’air intérieur est, en moyenne, 8 fois plus pollué que l’air extérieur. Une situation à risque étant donné que nous passons entre 50 à 80 % de notre temps à l’intérieur. 

Quelles sont les causes de la pollution intérieure ? 

Mais pourquoi est-ce que l’air intérieure est aussi détériorée que l’air extérieure ? C’est une question que tous se posent. Ce phénomène a plusieurs causes, dont voici les causes principales : 

Les activités humaines 

Vous devez comprendre que la quasi-totalité (si ce n’est la totalité) des activités humaines réalisés à l’intérieur sont sources de résidus. Nous pouvons citer quelques exemples : 

  • Les poussières après des activités de bricolage 
  • Les particules libérées par les parfums et les produits ménagers 
  • Les particules liées au tabagisme 
  • Le dioxyde de carbone rejeté dans l’air par le biais du processus de respiration 

La plupart des matériaux de construction ainsi que les matériaux de décoration utilisés en intérieur sont, également, remis en cause. Le vernis, les peintures et les colles sont les principales sources de cette pollution de l’air en intérieur. Une pollution qui demeure même après des mois d’utilisation. 

Le taux d’humidité 

Cet autre facteur est tout aussi important et participe grandement à la pollution de l’air que l’on respire en intérieur. En effet, le taux d’humidité influence grandement sur la qualité de l’air. Et pour cause, un endroit trop humide est idéal pour la prolifération des micro-organismes, des champignons, des acariens, ainsi que des moisissures. Les impacts de cette humidité sont donc d’autant plus grave dans les pièces d’eau. Ce n’est pas tout, l’humidité est également responsable de la dégradation des matériaux de construction ou de finition.  Ce qui a pour but de libérer les composés volatils, parfois, nocifs. Tout cela conduit inévitablement à une dégradation de l’air à l’intérieur. 

La pollution extérieure 

Malheureusement, la pollution extérieure ne s’arrête pas aux portes de notre chez-soi. Et pour cause, les personnes qui vivent en ville, ou celles qui habitent près d’une usine ou d’une exploitation agricole doivent aussi le gérer à l’intérieure de la maison. En effet, les particules nocives entrent par les portes et les fenêtres lorsque vous sortez et entrez de la maison. La simple ouverture d’une petite fenêtre est une porte ouverte à la pollution. 

Comment assainir l’air dans nos maisons ? 

Bonne nouvelle, il est tout à fait possible d’avoir un bon air à l’intérieur de nos maisons. Pour ce faire, il est de mise d’adopter certaines habitudes. 

Investir dans un purificateur d’air 

La solution la plus efficace et la plus rapide : le purificateur d’air. Comme vous l’aurez compris à son nom, cette machine permet de purifier l’air que vous respirez à l’intérieur de vos maisons. Certains polluants, dont la cigarette par exemple, peuvent être limités. Tandis qu’il est nettement plus compliqué de se débarrasser des autres. C’est tout l’utilité d’un purificateur d’air. Ce dernier prend en piège tous les polluants en les recyclant, en les aspirant et en les filtrant. 

Aérez et ouvrez les fenêtres
Aérez et ouvrez les fenêtres

Changer continuellement l’air 

Pour avoir un air plus sain en intérieur, il est indispensable, voire obligatoire, de renouveler quotidiennement l’air que vous respirez dans vos maisons. Comme vous l’aurez compris, un tas de polluants s’accumulent dans vos maisons et dans vos appartements. L’idéal sera donc d’ouvrir grand les fenêtres pendant 10 minutes, le matin et le soir. Un petit reflexe qui peut changer bien de choses. 

Faire circuler l’air dans les pièces principales 

Pour renouveler efficacement l’air dans votre intérieur, il est impératif de faire circuler correctement l’air dans les pièces principales vers les pièces humides. Comment s’y prendre ? Vous devez créer un interstice, d’au moins 1 cm, entre le sol et le bas des portes. Connu sous le nom de détalonnage, cet espace contribue à la circulation de l’air et participe grandement à son renouvellement. 

Eviter les fumées 

Pour assainir efficacement l’air que vous respirez en intérieur, il est impératif de limiter la pollution en évitant, autant que possible, les fumées en tous genres. Par fumées, on parle, par exemple des encens, des bougies parfumées, des cigarettes, etc. La combustion génère, en effet, des COV ainsi que des particules. Or, même après plusieurs années, ces substances restent dans votre maison. 

Utiliser des huiles essentielles
Utiliser des huiles essentielles

Diffuser des huiles essentielles 

Les huiles essentielles auront plusieurs grands avantages sur notre santé. Avec des propriétés antibactériens, antiseptiques et antiviraux, certains d’entre eux vous permettent d’assainir efficacement l’air que vous respirez dans votre intérieur. Choisissez de diffuser de l’HE de lavande officinale, de romarin, de citron, de pamplemousse, de pin sylvestre ou encore d’eucalyptus.