Sélectionner une page

Indiqué pour le traitement des cloques, des démangeaisons et des douleurs arthritiques, Rhus toxicodendron est un remède homéopathique formulé à partir du sumac vénéneux. Il est très souvent utilisé pour traiter les douleurs articulaires mineures, qui s’améliorent avec le mouvement et qui empirent par temps froid et humide. C’est aussi un remède couramment utilisé pour traiter les éruptions cutanées dues au sumac vénéneux. D’autres indications incluent les douleurs ainsi que les raideurs des os, du tissu conjonctif, des articulations ou des tendons qui résultent d’un effort excessif. Selon les textes homéopathiques traditionnels, Rhus tox peut être efficace dans la gestion des symptômes liés au zona, à la varicelle, à l’eczéma et à l’herpès labial.

Que contient ce remède ?

Rhus toxicodendron est le remède homéopathique communément préparé à partir du sumac vénéneux (Toxicodendron radicans). Cette plante de la famille des Anacardiacées pousse dans les champs et les zones boisées d’Amérique du Nord. La plante est communément identifiée par ses feuilles pointues qui poussent par groupes de trois.

L’espèce est d’apparence variable. T. radicans est couramment consommé par de nombreux animaux, et les graines sont consommées par les oiseaux. Elle est le plus souvent considérée comme une mauvaise herbe indésirable. Le sumac vénéneux est une vigne volubile avec une tige épaisse qui se ramifie en tiges minces. C’est un arbuste atteignant une hauteur de 1,2 m.

Un des principaux composants de la plante est l’acide toxicodendrique, une substance volatile très active après le crépuscule, par temps humide ou nuageux, en juin et juillet. Ce composé est toxique au contact de la peau. Les symptômes de l’intoxication par Rhus toxicodendron comprennent une éruption cutanée rouge qui provoque des cloques, de la fièvre, une perte d’appétit, des nausées, des maux de tête, un délire, l’enflure des ganglions et des ulcères buccaux.

L’utilisation à des fins médicinales de Rhus toxicodendron a été découverte par accident. À la fin du XVIIIe siècle, un médecin français découvrit que l’éruption cutanée chronique d’un patient avait été guérie à la suite d’une exposition accidentelle à l’herbe à la plante. Le médecin a ensuite utilisé les feuilles et la tige de la plante pour traiter les maladies de la peau, la paralysie et les affections rhumatismales.

Sumac Vénéneux

Quelles sont les utilisations les plus courantes de Rhus toxicodendron ?

Rhus toxicodendron (Rhus tox.) est un médicament fréquemment indiqué dans les cas de fièvre, de gonflement des glandes, d’inflammation des muqueuses et/ou des muscles, d’affection de la peau, et d’agitation

Les homéopathes prescrivent Rhus toxicodendron Pour un certain nombre d’affections, y compris :

  • l’empoisonnement au sumac vénéneux
  • la varicelle
  • les maux de dos
  • les rhumes
  • l’herpès
  • l’urticaire
  • la grippe
  • les oreillons
  • la rougeole
  • les maux de gorge
  • les douleurs nerveuses
  • les entorses
  • la dermatite
  • l’arthrite
  • la bursite
  • le rhumatisme
  • les fièvres

Le remède est particulièrement indiqué quand ces affections résultent d’un surmenage ou d’un changement de temps.

Le portrait typique d’un patient de Rhus toxicodendron est le suivant : le patient a le visage rouge, les glandes enflées et les lèvres sèches. Il peut avoir des crampes musculaires ou des douleurs articulaires qui sont pressantes, lancinantes et douloureuses. A cause de ses douleurs, il n’est pas à l’aise s’il ne bouge pas.

Le patient peut avoir faim sans avoir d’appétit ou avoir la bouche sèche. Boire des boissons froides peut provoquer des nausées et des vomissements et peut causer des douleurs à l’estomac. D’autres symptômes incluent une douleur aigüe à l’estomac avec une sensation de plénitude et de lourdeur. Le patient peut avoir un foie enflé douloureux, une faiblesse de la vessie, une inflammation des glandes de l’abdomen et de l’aine et une paralysie ou un engourdissement des membres causé par le froid.

Les douleurs surviennent sur le côté gauche ou se déplacent du côté gauche au côté droit. La langue du patient est rouge et il a un goût métallique dans la bouche. Il a parfois une soif violente, mais a de la difficulté à avaler des solides. Il n’aime pas le froid et est sensible à l’humidité. Il a soif d’huîtres, de lait et de sucreries et peut avoir une aversion pour la viande. Il est agité, anxieux, confus, distrait, déprimé, irritable, en pleurs, craintif et veut souvent rester seul.

Les maux du patient sont généralement plus graves les matins et les soirs (particulièrement après minuit). Ils empirent en position couchée, à la suite d’un effort physique, d’un changement de temps, par temps pluvieux, en plein air, au toucher, et au contact d’aliments ou de boissons froids. Les symptômes sont soulagés par le mouvement ou un changement de position, la chaleur, la transpiration ou la consommation de boissons chaudes.

Quelles sont les affections pour lesquelles Rhus toxicodendron est le plus efficace ?

Le remède homéopathique Rhus toxicodendron, est le remède n°1 pour les entorses et les foulures, les raideurs et les douleurs articulaires, les inflammations, les éruptions cutanées et l’urticaire. Il est également utilisé comme remède pour les troubles de la peau et des articulations.

Il peut aider à soulager les problèmes musculo-squelettiques, notamment les douleurs rhumatismales ou arthritiques, la sciatique, le syndrome des jambes sans repos, les crampes, les entorses et les foulures. Rhus tox est particulièrement doué pour soulager les douleurs articulaires et les lombalgies qui s’aggravent au premier mouvement mais qui s’améliorent ensuite.

Rhus tox est également bénéfique contre les maux de tête et la fatigue nerveuse. Il est plus efficace lorsque les symptômes s’améliorent avec la chaleur et s’aggravent la nuit et par temps froid et humide.

Rhus tox est utilisé pour traiter des affections cutanées telles que la varicelle, le zona, l’herpès, l’eczéma, la rosacée et l’érythème fessier. Il a une affinité particulière pour atténuer diverses inflammations, notamment les éruptions cutanées provoquant des démangeaisons, l’urticaire, les inflammations oculaires, les boutons de fièvre, les maux de gorge et les rhumes.

Entorse

Quelles sont les indications spécifiques de Rhus tox ?

Rhus tox est l’un des principaux remèdes homéopathiques pour les oreillons doublés de ganglions enflés et de fièvre. Le remède est indiqué lorsque le patient a la langue recouverte d’un film blanc ou jaune. Le côté gauche gonfle en premier ou le mal est plus grave sur le côté gauche. Les glandes sont douloureuses au toucher. Les symptômes s’améliorent avec la chaleur et empirent avec le froid.

Rhus tox est l’un des meilleurs remèdes pour les affections rhumatismales, ainsi que les douleurs arthritiques aiguës ou chroniques. Dans ces cas, des douleurs aiguës sont présentes dans les os. Les articulations sont raides et boiteuses, tandis que les ligaments et les tendons sont douloureux et meurtris. Ces douleurs sont aggravées par le mouvement, mais sont atténuées par un exercice doux.

Ce remède est indiqué pour les cas d’arthrite aiguë ou les articulations sont lisses et brillantes avec peu de rougeurs. Il y a un engourdissement ou des picotements dans la partie touchée. Dans les cas d’arthrite chronique, il y a moins de gonflement, mais beaucoup de raideur aux articulations. Les douleurs peuvent amener le patient à se lever la nuit, provoquant ainsi de l’insomnie. Les symptômes s’aggravent par temps humide, par la fièvre, la nuit ou par le froid. Le mouvement continu et la chaleur améliorent les symptômes.

Les inflammations et les affections cutanées sont courantes et le patient peut souffrir de grosses cloques, d’urticaire, d’eczéma, d’éruptions humides ou d’abcès. Les hommes et les femmes peuvent avoir une éruption cutanée eczémateuse dans la région génitale. Les symptômes sont accompagnés de rougeurs et de picotements de la peau ainsi que de cloques enflammées remplies d’un pus suintant ou d’un liquide clair. Les boutons de fièvre apparaissent sur les lèvres. L’urticaire peut survenir à la suite d’une fièvre.

Le mal de tête typique traité par Rhus tox est centré à l’arrière de la tête. Il est de nature palpitante avec un bourdonnement dans les oreilles. Les muscles de la tête sont douloureux et la douleur s’améliore quand on maintient la tête au chaud. Se promener améliore également le mal de tête.

Ce remède est recommandé dans les cas d’inflammation des yeux résultant de l’exposition au froid, ou au temps humide. Le patient est sensible à la lumière et a les yeux douloureux, enflés, irrités et larmoyants. Les paupières se collent parfois. Les douleurs sont aggravées par le mouvement des yeux. L’agitation et la fièvre accompagnent généralement ces affections oculaires.

Cette spécialité homéopathique est indiquée lorsque la grippe s’accompagne de douleurs aux os, aux articulations et aux jambes. Le patient a de la fièvre et souffre d’éternuements et d’épuisement.

Il convient aux maux de gorge accompagnés d’une voix enrouée qui est causée par le fait de trop parler ou de trop chanter. La gorge est sèche et le mal est empiré par la déglutition ou les boissons froides.

La toux traitée par Rhus tox est une toux irritante et chatouillante qui s’améliore avec les boissons chaudes et empire avec le froid. Ce remède est particulièrement indiqué lorsque la toux est provoquée par la nage dans l’eau froide.

Quel est le profil de personnalité de Rhus tox ?

Le type de personne correspondant au profil de ce remède homéopathique a tendance à être extrêmement irritable. Bien que les crises puissent passer, elles ont tendance à souffrir de dépression assez régulièrement. Dans des cas extrêmes, elles peuvent pleurer sans raison et avoir occasionnellement des pensées suicidaires. Elles sont très sensibles aux changements de saisons et souffrent du froid par-dessus tout.

Les personnes à qui conviennent ce remède peuvent être agités pendant la journée et irritables ou tristes le soir, avec des pleurs et une anxiété sans cause. Elles peuvent ressentir une colère réprimée lorsqu’elles se trouvent dans des situations désespérées; et qu’elles ne sont pas prêtes à pardonner. Elles rêvent de grands efforts ou de travail acharné et ont un profond désir de solitude.

Le patient type pour ce remède manque d’appétit pour tout type de nourriture et est sujet à une soif inextinguible. Il a un goût amer dans la bouche et souffre de nausées, de vertiges et de gonflement de l’abdomen après avoir mangé. Il a un désir pour le lait et a la bouche et la gorge sèches. Il devient somnolent après avoir mangé.

Ce remède convient aux personnes ayant des douleurs violentes, qui sont soulagées lorsque le patient est couché sur le ventre. Ces personnes sont sujettes à un gonflement des ganglions inguinaux et ont des douleurs dans la région du colon. Leurs coliques les obligent à marcher courbé. Elles ont des flatulences à leur réveil.

Quel est la Materia Medica de Rhus tox ?

Etat d’esprit : le patient est triste, apathique. Il a des pensées de suicide et est sujet à une extrême agitation avec changement de position continu. Il délire et a peur d’être empoisonné. Il a une grande appréhension la nuit et ne peut rester au lit.

Appareil respiratoire : ce remède doit être envisagé pour les patients qui ont une toux sèche et irritante de minuit au matin, pendant les périodes de froid. Il convient notamment lorsque la personne a une grippe et des douleurs dans tous les os. Ces patients ont une oppression de la poitrine et ne peuvent pas reprendre leur souffle à cause des douleurs persistantes. Ce remède convient aussi dans les cas de toux bronchique qui sont aggravés au réveil chez les personnes âgées,.

Appareil digestif : Il faut penser à ce remède en cas de diarrhée sanguinolente accompagnée de mucus. Cette spécialité homéopathique convient pour le traitement de la dysenterie doublée de douleurs déchirantes dans les cuisses. Les patients qui ont des selles d’odeur cadavérique peuvent également trouver un soulagement avec ce remède.

Appareil urinaire : ce remède convient pour le traitement des patients ayant une urine foncée, trouble, haute en couleur, peu abondante et contenant des sédiments blancs. Il est aussi indiqué en cas de dysurie doublée de perte de sang.

Cœur : ce remède devra être envisagé si le patient a un pouls rapide, faible, irrégulier ou intermittent, avec un engourdissement du bras gauche. C’est également le cas, s’il a des tremblement et palpitations en position assise.