Sélectionner une page

Ruta graveolens est l’un des meilleurs remèdes contre la luxation des poignets et des chevilles. Le remède est pour les tendons, les bourses et les articulations ce qu’Arnica représente pour les muscles et les tissus mous. Ruta a une relation particulière avec les os, et en particulier avec le périoste. Il est utilisé lorsque des lésions surviennent dans des zones où l’os est situé juste sous la peau, sans grande protection. Ruta est un médicament de premier secours pour les ecchymoses et les fractures dues à un traumatisme. Le médicament est également efficace dans la prise en charge des foulures et des entorses. Ses applications s’étendent aux affections rhumatismales et aux troubles du tissu conjonctif.

Quelle est la composition de Ruta graveolens ?

Ruta graveolens est un remède homéopathique végétal dérivé de la rue, une plante de la famille botanique des Rutacées. Cette plante à épices qui fait près d’un mètre de haut est couramment utilisée dans la pharmacopée traditionnelle. La rue est une vivace ligneuse vigoureuse avec des tiges dressées. Elle porte de subtiles feuilles vert pâle qui produisent une huile essentielle à forte odeur.

Ruta graveolens
Le remède homéopathique Ruta graveolens est fabriquée à partir des fleurs de la rue des jardins. La plante est aussi connue sous les appellations de rue fétide et rue officinale. Outre l’espèce type, l’on trouve couramment les versions « Jackman’s blue » et « Variegata ».

Lorsqu’on maintient les feuilles de la plante à contre-jour, on peut voir de minuscules trous translucides, qui sont des glandes remplies d’huile essentielle. La plante a un goût amer et est extrêmement toxique. Elle a également une odeur nauséabonde très désagréable. La teinture mère du remède Ruta graveolens est obtenue à partir des fleurs de la rue, qui sont récoltées peu de temps avant la floraison.

La rue fleurit au début de l’été et les fleurs ont un parfum très fort. L’effet curatif est connu depuis longtemps. Déjà au 8ème siècle avant JC, cette herbe médicinale était cultivée dans des monastères et était utilisée pour traiter les troubles de la vision, les vertiges, l’épilepsie et l’hypertension. En raison de sa forte odeur, elle a été utilisée efficacement pour éloigner les puces et les poux.  

Propriétés médicinales de la rue

La plante contient des flavonoïdes et des alcaloïdes, ce qui la rend intéressante sur le plan pharmacologique. Son huile essentielle a des propriétés anticonvulsives.

Elle a un effet analgésique et aide à soulager les douleurs musculaires et articulaires. En outre, la rue est considérée comme un vermifuge efficace. La médecine traditionnelle utilise l’effet anticonvulsivant de la rue en conjonction avec d’autres plantes, notamment l’eucalyptus et la sauge. Le remède aide également à bien réguler la période menstruelle.

Ruta graveolens est originaire des Balkans. Utilisée essentiellement comme plante de jardin, elle est également cultivée pour ses qualités médicinales. Elle est aussi cultivée comme condiment et comme insectifuge. Autrefois, elle était massivement utilisée dans la pharmacopée française, mais peu à peu, son utilisation a diminué en raison de sa toxicité et de son goût amer.

La rue était principalement utilisée pour ses propriétés antibactériennes, antivirales, anti-inflammatoires et anti-oxydantes. Cette plante herbacée occupe une place particulière dans la médecine traditionnelle européenne et est toujours largement utilisée.

La rue aide le corps à lutter contre les infections fongiques telles que la dermatite et le pied d’athlète. En fonction de la gravité de l’infection, la rue peut être utilisée directement sur la peau, en particulier lorsque l’on souffre du pied d’athlète. Elle procure également un soulagement instantané aux démangeaisons cutanées.

Les propriétés antifongiques de la rue l’aident à traiter la dépigmentation de la peau et à révéler une peau plus belle et plus nette. Ses propriétés anti-oxydantes permettent à la peau de lutter contre les radicaux libres responsables du vieillissement prématuré de la peau. C’est pourquoi l’huile essentielle de cette plante est utilisée dans les spas pour fournir des vapeurs thérapeutiques.  

La rue est efficace pour calmer les attaques hystériques et épileptiques en raison de ses propriétés sédatives. En raison de sa teneur en neurotoxines, elle aide à désensibiliser et à détendre les nerfs tout en induisant un engourdissement.

Toxicité de la rue

Les extraits de la rue sont mutagènes et hépatotoxiques. De fortes doses peuvent provoquer de violentes douleurs gastriques, des vomissements, des complications systémiques et la mort. L’exposition à la rue peut provoquer une phytophotodermatite sévère qui se traduit par des cloques ressemblant à des brûlures sur la peau.

La rue ne doit être prise qu’avec une extrême prudence. Un rapport de cas décrit une toxicité multi-organique chez une femme de 78 ans ayant ingéré la plante à des fins de protection cardiovasculaire. Après 3 jours d’utilisation, la patiente est entrée au service des urgences avec une bradycardie, une insuffisance rénale aiguë accompagnée d’une hyperkaliémie nécessitant une hémodialyse et une coagulopathie.

Patient aux urgences
La rue est une plante toxique. Son ingestion inappropriée peut occasionner des symptômes d’une intoxication multi-organique, pouvant aboutir à des complications systémiques voire la mort.

Composition chimique de la plante

Une série de furanoacridones et de deux alcaloïdes d’acridone (arborinine et évoxanthine) ont été isolés chez R. graveolens. La plante contient également des coumarines et des limonoides. Les cultures de cellules produisent des coumarines comme :

  • l’umbelliferone
  • la scopoletine
  • le psoralène
  • la xanthotoxine
  • l’isopimpinelline
  • la rutamarine
  • rutacultine

On y trouve aussi des alcaloïdes tels que :

  • la skimmianine
  • la kokusaginine
  • la 6-méthoxydictamnine
  • l’édulinine

L’huile essentielle contient deux composants principaux : l’undecan-2-one (46,8%) et le nonan-2-one (18,8%).  

Quelles sont les applications de Ruta graveolens ?

Le remède homéopathique Ruta peut être utile contre divers symptômes de fatigue et de blessures. En premier lieu, il est utilisé pour les affections oculaires telles que les rougeurs ou la vision floue provoquées par un effort excessif, comme la lecture prolongée par faible luminosité ou le travail continu à l’écran.

Ces plaintes sont souvent accompagnées de maux de tête latents et de douleurs au cou. Les autres façons d’utiliser les globules Ruta sont les affections rhumatismales, les entorses, les ecchymoses, les douleurs musculaires ou articulaires, qui sont souvent associées à un épuisement général et à une agitation, parfois même à une paralysie des articulations.

Un troisième domaine d’application est le prolapsus, une saillie du rectum pendant les selles. Les symptômes peuvent être soudains ou apparaître temporairement chez les femmes après l’accouchement. Les globules Ruta promettent un soulagement correct et rapide de tous les symptômes susmentionnés.  

Quelle est la posologie ?

Selon les symptômes, les puissances 6 DH et 12 DH pourront être utilisées. Les nourrissons reçoivent un globule jusqu’à trois fois par jour si nécessaire. Les nourrissons de moins de 3 ans reçoivent 2 globules et les enfants plus âgés et les adultes 3.

Les adultes et les enfants devront placer les globules sous la langue ou dans la poche des joues, où ils se dissoudront. Ils ne devraient pas être mâchés. Chez les nourrissons, les globules peuvent être dissous dans de l’eau et administrés à l’aide d’une cuillère, d’une pipette ou d’un flacon.

Afin de garantir un apport optimal en substances actives, il faudra prendre le remède au moins 15 minutes avant de prendre un aliment ou une boisson. La durée du traitement dépend également de l’apparence et de l’intensité des symptômes.

Après la disparition des symptômes, il faut cesser de consommer le remède, sinon une aggravation tardive pourrait survenir. Si cette réaction tardive se produit, elle ne devrait pas être traitée. Elle disparaîtra au plus tard trois ou quatre semaines après l’arrêt du médicament.  

Posologie recommandée en Rhumatologie

Le traitement de la tendinite devrait durer deux semaines. Le patient devra prendre 5 granules de Ruta graveolens 5 CH deux fois par jour. Le dosage est le même pour la périarthrite, mais le traitement dure deux mois. Pour soulager une douleur lombaire irradiant à l’aine, un traitement de dix jours avec cinq globules quotidiens de Ruta 5 CH est recommandé. Pour la lombalgie, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé. La durée du traitement et la posologie appropriée devrait être décidée dans un tel cas, après un diagnostic individuel préalable.

Posologie recommandée en traumatologie

Pour les entorses, la recommandation est de 5 granules de Ruta graveolens 5 CH trois fois par jour. Le médicament est pris en plus du traitement médical prescrit. Pour les luxations et les foulures, il faudrait se tourner vers un professionnel de la santé. La durée du traitement et la posologie appropriée devrait être décidée après un diagnostic individuel préalable.  

Posologie recommandée en ophtalmologie

Pour la déficience visuelle et la fatigue oculaire, il est conseillé de prendre cinq doses individuelles de Ruta graveolens 5 CH durant quatre semaines. La thérapie peut être combinée avec Jaborandi 5 CH, si la personne travaille beaucoup avec ses yeux, comme c’est le cas des couturiers et des informaticiens.

Ordinateur et smartphone
Pour les personnes souffrant de fatigue oculaire et de déficience visuelle du fait d’un usage intensifs des écrans d’ordinateurs, les spécialistes recommandent d’associer Ruta Graveolens 5CH à jaborandi 5CH.

Comment utiliser ce remède ?

Étant donné que tous les remèdes homéopathiques n’ont généralement aucun effet secondaire, les globules de Ruta conviennent à tous les groupes d’âge, même aux femmes allaitantes ou aux femmes enceintes. Néanmoins, en particulier lorsqu’on utilise des doses élevées, il faudra consulter un médecin, un homéopathe ou une sage-femme.

En règle générale, il ne faut pas prendre plus d’un remède homéopathique en même temps. Les granules, globules et autres remèdes homéopathiques ne doivent pas être considérés comme un substitut à la médecine conventionnelle et aux médicaments sur ordonnance, mais au mieux comme un complément utile.

Dans le cadre d’un auto-traitement, un seul remède doit être essayé à la fois. Avec des remèdes homéopathiques très puissants, les symptômes peuvent s’aggraver après la première prise. Ceci est considéré comme une réponse positive du corps au médicament. Si les symptômes persistent pendant plusieurs jours, le traitement homéopathique doit être interrompu et un médecin consulté.

Quels sont les remèdes homéopathiques alternatifs ?

Plusieurs remèdes homéopathiques peuvent être utilisés comme alternative à Ruta graveolens

Arnica

Arnica, est une famille de marguerites, qui se trouve principalement dans les montagnes européennes. On dit parfois même que ce remède a un effet miraculeux, car il produit des résultats en peu de temps. Il a un effet positif sur le système cardiovasculaire ainsi que sur l’ensemble du système musculo-squelettique. En tant qu’alternative au médicament homéopathique Ruta, il peut être utilisé pour soulager et favoriser une guérison rapide en cas de blessures et de douleurs résultant de contusions.

Phytolacca

Phytolacca, dont les ingrédients sont dérivés de la camomille, est principalement utilisé pour l’amygdalite ou l’inflammation des glandes mammaires, mais peut également être utilisé comme alternative à Ruta pour traiter l’inflammation des articulations associée à une sensation de rougeur.

Rhus toxicodendron

Les symptômes de surmenage ou de fatigue peuvent également être traités avec Rhus toxicodendron. Le remède homéopathique est fabriqué à base de sumac vénéneux et constitue l’un des remèdes les plus importants de tous les temps. Il soulage de nombreux maux, y compris la fatigue, la douleur aux yeux et les douleurs articulaires, en particulier dans le domaine de la sciatique.

Symphytum

Symphytum est également efficace pour les blessures telles que les contusions, les ecchymoses et les fractures osseuses. Il soutient le processus de guérison du périoste et des ligaments et soulage efficacement la douleur, y compris par la douleur fantôme après une amputation.  

Fracture de la main
Tout comme Symphytum, Ruita Graveolens est indiqué contre les fractures, les entorses et les luxations.

Quelles sont les indications du remède ?

Ce remède est indiqué pour le traitement d’affections comme :

  • la fatigue oculaire
  • les troubles menstruels dus au stress mental
  • la toux
  • l’entorse
  • les fractures osseuses
  • la douleur oculaire
  • les douleurs au cou
  • les hémorragies rétiniennes
  • le mal de dos
  • les blessures au tendon
  • la laryngite
  • les bleus
  • les maladies veineuses
  • la tendinite
  • la sciatique
  • les douleurs rhumatismales aiguës
  • la dépression
  • le mal de tête

Ruta graveolens est indiqué quand le mal est amélioré par le mouvement, le fait de s’allonger sur le dos, les frottements et la chaleur. Il faut penser à ce remède si le mal s’aggrave en en position couchée, par temps pluvieux, par temps froid et humide, ainsi que lorsque le patient s’assoit ou fait un effort physique.  

Rhumatologie

Ruta graveolens est prescrit en rhumatologie pour soulager les douleurs articulaires. Il aide également à lutter contre les tendinites, les périarthrites, les lombalgies et les pubalgies. Ruta graveolens montre également son pouvoir de guérison en cas de douleurs musculaires et de sensation de lourdeur, qui survient souvent après l’effort.

Traumatologie

Ruta graveolens est utilisé en traumatologie pour traiter les foulures, les contorsions et les compressions. Le remède peut être prescrit pour traiter la tendinite du tendon d’Achille. Il réduit la douleur après une chute sur le coccyx ou le sacrum. Enfin, ce remède à base de rue est parfois prescrit aux athlètes effectuant souvent des mouvements récurrents.

Athlètes
Ruta Graveolens est aussi prescrit à titre préventif aux sportifs enclins à des mouvements récurrents.

Ophtalmologie

Ruta graveolens est indiqué, entre autres, pour traiter les affections oculaires. Le remède aide lorsque les yeux sont fatigués et qu’il leur est difficile de s’adapter à l’environnement visuel. Il est également prescrit pour la fatigue oculaire lorsque les yeux font mal et sont surmenés. Enfin, le remède est d’une grande aide lorsque les yeux larmoient à l’air frais, lorsque la vision diminue après une lecture prolongée et que les paupières inférieures s’affaissent.  

Quel est le profil du patient type de Ruta graveolens ?

La personnalité des patients de ce remède se caractérise par une forte envie créatrice. Le patient aime travailler. Il se satisfait d’un environnement stérile, tout en étant capable de produire beaucoup à partir de peu d’input. On se demande parfois d’où ces gens tirent leur énergie apparemment inépuisable.

Ils travaillent parfois au-delà de 40 heures par semaine. Ils se lèvent tôt et la journée de travail commence immédiatement après le réveil. S’asseoir détériore leur humeur et augmente leur inconfort. Tant qu’ils peuvent créer, ils sont satisfaits. Penser qu’ils en font moins, peut-être à cause d’un surmenage à long terme. Ils commencent alors à être insatisfaits d’eux-mêmes et de leurs performances.

Les patients types de Ruta ne reconnaissent pas leurs propres performances et leur puissance. Au contraire, ils prennent leurs actions pour acquis. En bonne santé, les personnalités de Ruta sont heureuses, robustes, satisfaites d’elles-mêmes et les contemporains. Ils peuvent rire de bon cœur, ne sont pas enclins à rêver, et font simplement ce qu’ils doivent faire.

Le travail n’est pas une affirmation de soi, mais une fin en soi et est perçu comme une partie évidente de la vie. Quand il est malade, le manque de compréhension devient synonyme d’insatisfaction.  

Quels sont les symptômes qui suggèrent l’utilisation de Ruta graveolens ?

Un certain nombre de symptômes peuvent suggérer l’utilisation de ce remède homéopathique.

Symptômes de la tête

Ce remède est indiqué lorsque les patients souffrent de conjonctivite avec des yeux rouges et enflammés. Les yeux font mal, brûlent, démangent et larmoient fortement. Ils donnent l’impression d’être comme des boules de feu. La fatigue oculaire causée par une lecture prolongée sous un mauvais éclairage ou par de nombreux travaux sur l’ordinateur est un déclencheur des symptômes.

Leur vision peut avoir l’air terne et flou, comme s’il y avait une ombre devant les yeux. Il y a aussi des maux de tête dus à des efforts excessifs et des crampes aux paupières. Ils ont mal à la tête comme si un clou était enfoncé dans leur tête. Ces douleurs brûlantes s’aggravent à la lecture.  

Symptômes digestifs

Le patient a une nausée soudaine lorsqu’il mange. Un repas lourd provoque une distension de l’abdomen avec des problèmes digestifs ultérieurs. Le patient ressent un inconfort rectal dû à la constipation. Il a un besoin urgent d’uriner, mais toute tentative de vidange entraîne immédiatement un prolapsus rectal. Le rectum ressort également avec une légère inclinaison

Système locomoteur

Un stress unilatéral déclenche une douleur violente au niveau de l’articulation du coude. Il y a une grande douleur avec une faiblesse apparente au niveau des articulations touchées. Néanmoins, le patient veut constamment bouger l’articulation. Dans l’ensemble, il y a une sensation de meurtrissure et toutes les parties du corps sont douloureuses, surtout au repos.

Il est difficile de trouver une position adaptée en position couchée, car même un lit moelleux n’améliore pas la sensation d’ecchymose aux muscles et aux articulations. Les tendons sont raccourcis et douloureux. Les douleurs au dos et au bas du dos s’améliorent lorsque le patient s’allonge sur le dos ou exerce une pression sur la zone touchée.  

Symptômes urinaires

Le patient a une envie pressante d’uriner comme si la vessie était remplie. L’envie demeure même après avoir uriné. Il peut y avoir une miction forte et constante doublée d’une miction difficile ou une miction involontaire. L’urgence urinaire se fait plus forte surtout après une rétention d’urine, ce qui conduit à une douleur intense.

Homme aux toilettes
Les homéopathes peuvent recourir à Ruta Graveolens lorsque l’urgence mictionnelle devient pathologique.

Comment fonctionne Ruta graveolens ?

Les remèdes homéopathiques sont appelés « remèdes énergétiques ». Leur effet est basé sur le principe de similitude. Cela signifie que, contrairement aux remèdes allopathiques de la médecine conventionnelle, ils ne s’opposent pas au système immunitaire, mais sont utilisés pour le soutenir.

Il ne s’agit donc pas de retirer le travail au corps, mais de le soutenir dans son action naturelle. Par conséquent, il faut un stimulus pour activer ses pouvoirs d’auto-guérison. Hahnemann a parlé de force vitale. L’application de remèdes homéopathiques ne consiste pas simplement à influencer la maladie, mais plutôt à revigorer le Vix Mediatrix Naturae (le pouvoir de guérison de la nature). Cela devrait aider à neutraliser les symptômes.

Ce principe repose sur l’hypothèse selon laquelle chaque être humain interagit de plusieurs manières avec son environnement. L’homéopathie parle ici du principe de « la résonance harmonique ». Cela inclut à la fois des effets positifs et négatifs et se manifeste différemment pour chaque individu. Ces effets sont exploités pour le traitement homéopathique.

Par conséquent, à chaque étape de dilution, l’énergie contenue est encore potentialisée. Plus la puissance est élevée, plus l’effet de l’agent est puissant, même s’il s’accompagne d’une dilution de la substance contenue à l’origine. Ce qui reste, c’est l’énergie qui interagit avec le corps. L’effet des dilutions élevées va plus loin et dure plus longtemps.  

En raison du fort caractère de soutien des hautes puissances, il peut en résulter une aggravation initiale des symptômes. Ce phénomène peut commencer quelques jours après le début de la consommation et est considéré comme une réponse adéquate du corps. Toutefois, l’absence d’aggravation initiale n’est en aucun cas un signe d’échec, car tous les remèdes ne déclenchent pas cette réaction. Cette aggravation est particulièrement fréquente dans le traitement des maladies chroniques.

L’utilisation de Ruta devrait en principe être stoppée une fois que les symptômes disparaissent. Si le patient excède la durée de traitement, les symptômes initiaux peuvent réapparaître, ce que Hahnemann a appelé « l’exacerbation tardive ». Cette réaction ne doit pas être traitée et elle disparaîtra d’elle-même après 3-4 semaines.  

Sources :

  • http://www.homoeopathischer-notdienst.de/Arzneimittelbild/Ruta-graveolens
  • https://www.arlettehoffmann.ch/homoeopathie/materia-medica/ruta-graveolens
  • https://homoeopathie-liste.de/mittel/ruta-graveolens.htm
  • https://www.homoeopathie-quelle.de/einzelmittel/ruta
  • https://www.remedia-homoeopathie.de/ruta-graveolens/a760
  • https://www.homoeopathie-heute.de/aktuelles-archiv/2016/homoeopathie-bei-sport-verletzungen/
  • https://www.globuliwelt.de/ruta-raveolens/
  • https://www.homoeopathie-homoeopathisch.de/homoeopathische-mittel/Ruta-graveolens.shtml
  • http://www.homoeopathiewelt.com/einzelmittel/ruta-graveolens/
  • https://www.homoeopathie-heute.de/homeopahtische_mittel/ruta/
  • https://www.homoeopathie-online.info/ruta-graveolens-gartenraute/
  • https://www.aponeo.de/ratgeber/ruta-graveolens.html
  • https://www.netdoktor.de/homoeopathie/ruta/
  • https://www.nikolausheinen.de/Arzneimittelbild/Ruta-graveolens
  • https://www.sciencedirect.com/topics/medicine-and-dentistry/ruta-graveolens
  • https://www.globuli.de/einzelmittel/globuli-von-r-bis-s/ruta/
  • https://www.awl.ch/heilpflanzen/ruta_graveolens/weinraute.htm