Sélectionner une page

Le mot orthodentiste qui pourrait faire penser à un spécialiste dans un domaine médical, n’existe pas. Aucun médecin spécialiste n’est désigné sous ce terme, encore moins, un dentiste spécialiste. Par contre, un médecin-dentiste spécialiste en orthodontie est appelé orthodontiste.

L’orthodontie est une spécialité médicale (dentaire) qui étudie la forme, la position et la fonction des arcades dentaires et des mâchoires et traite les troubles liés aux anomalies de la forme des mâchoires et de la position des dents dans un but fonctionnel et esthétique. L’orthodontiste est donc un dentiste qui s’est spécialisé dans cette branche de la chirurgie dentaire.

Quelle est l’étymologie d’orthodontiste / orthodentiste ?

Un chirurgien-dentiste, communément appelé un dentiste est un spécialiste des soins dentaires. Il est habilité à pratiquer l’odontologie (étude de la dent, des pathologies dentaires et leurs traitements) ou peut être un spécialiste en orthodontie. Pour ce faire, nous entendons des patients prononcer le terme ‘’orthodentiste’’ pour qualifier un spécialiste en chirurgie dentaire. Pourtant, ce terme ne correspond à aucun spécialiste dans le domaine médical. Des patients préfèrent utiliser ‘’orthodentiste’’, un mot dans lequel transparaît le terme dentiste (formé du nom ‘’dent’’ et du suffixe ‘’iste’’), associé à un préfixe tiré du grec ‘’ortho’’. Mais, le terme correct est orthodontiste et non orthodentiste.

Un orthodontiste est un spécialiste en orthodontie. Etymologiquement, le terme orthodontie provient du grec ‘’ortho’’ qui veut dire ‘’droit’’ et ‘’odontos’’ qui signifie ‘’dent’’. Ainsi, le terme orthodentie à partir duquel certains patients veulent former le mot ‘’orthodentiste’’ n’existe pas. Il n’y a pas de spécialiste en ‘’orthodentie’’ qui pourrait s’appeler un orthodentiste. Ainsi, il y a souvent une confusion entre les deux mots. Mais il faut plutôt utiliser le terme orthodontiste et non ‘’orthodentiste’’.

Soins dentaires de l'enfant

Qu’est ce qu’un orthodontiste ?

Un orthodontiste est un médecin-dentiste ou un chirurgien-dentiste spécialisé en orthodontie. Il est spécialisé dans le diagnostic, la prévention et le traitement des anomalies dento-faciales et des malpositions dentaires. C’est un dentiste spécialisé dans la correction de la position des dents et des mâchoires dans le but d’en améliorer l’apparence et le fonctionnement. Il traite les problèmes orthodontiques, notamment, la malocclusion dentaire qui désigne un alignement anormal des dents supérieures par rapport aux dents inférieures. Il s’occupe de la prévention et de la correction des malocclusions.

L’orthodontiste traite les anomalies liées à la position des dents, mais également celles qui sont liées à la forme des mâchoires, aussi bien chez les adultes que chez les enfants. Il va corriger les malpositions dentaires et les déformations des maxillaires dans le but de permettre au patient de retrouver une denture fonctionnelle et esthétique.

Il a une formation universitaire et les aptitudes professionnelles pour :

  • poser un diagnostic et dépister les anomalies de positionnement des dents et des mâchoires ou pour identifier des problèmes orthodontiques (dents chevauchées, désalignées, avancées ou reculées, écarts et espacement entre les dents, etc.) ;
  • effectuer des examens et des radiographies ;
  • élaborer un plan de traitement ;
  • procéder à la mise en place et au contrôle périodique des appareils correcteurs.

Il offre plusieurs types de traitements orthodontiques et exécute diverses procédures orthodontiques. Nous pouvons, donc, solliciter un orthodontiste pour :

  • l’amélioration des problèmes d’occlusion dentaire chez l’adulte ;
  • une croissance harmonieuse de la dentition et de la mâchoire chez l’enfant ;
  • pour une harmonisation des arcades dentaires ou pour contribuer à l’harmonie dento-faciale ;
  • des problèmes de développement des mâchoires.

Quel est le parcours universitaire d’un orthodontiste ?

Un orthodontiste est un dentiste qui a une formation spécialisée en orthodontie. Après des études en médecine dentaire ou une formation initiale sanctionnée par un doctorat en chirurgie dentaire ou en médecine dentaire, il a suivi, avec succès, un programme universitaire spécialisé en orthodontie.

En plus d’être un dentiste, l’orthodontiste a une formation supplémentaire exclusivement dédiée en orthodontie, en milieu universitaire d’une durée de 3 à 4 (selon les pays), après le doctorat en chirurgie dentaire.

En fonction des pays, il faut compter 9 à 10 années de formation universitaire pour devenir orthodontiste. En France après 6 années d’études pour l’obtention du diplôme d’Etat de Docteur en chirurgie dentaire (pour ceux qui choisissent le cycle court), la spécialisation en orthodontie se déroule sur trois années universitaires, soit un total minimum de 9 ans, pour devenir orthodontiste.

Grace à sa formation universitaire, l’orthodontiste acquiert des connaissances théoriques et pratiques qui lui permettent d’avoir les compétences indispensables pour traiter les problèmes d’orthodontie. Avec une pratique, essentiellement, consacrée à l’orthodontie, il possède une connaissance (théorique et clinique) et une expertise mieux élaborées qui le différencient d’un dentiste.

Quelles sont les compétences d’un orthodontiste ?

L’orthodontiste est un expert hautement qualifié qui peut aisément et efficacement traiter et corriger les malformations bucco-faciales. Cette expertise n’est pas limitée à l’art de resserrer, écarter, avancer, reculer ou de corriger les dents en malposition en vue d’obtenir un alignement correct de celles-ci. Elle permet de traiter non seulement les malocclusions, mais également les déviations mandibulaires.

Nous pouvons consulter un orthodontiste lorsque nos deux mâchoires sont malpositionnées l’une par rapport à l’autre ou lorsqu’il ya une avancée plus importante de la mandibule supérieure par rapport à la mandibule inférieure ou inversement.

L’orthodontiste est doté d’une compétence qui lui permet de corriger les irrégularités au niveau de la mâchoire, la dysharmonie de croissance entre le maxillaire supérieur et le maxillaire mandibulaire.

La correction de la position des dents et de la mâchoire peut faciliter ou améliorer  notre confort de mastication, de phonation, de respiration, de déglutition et contribuer à l’amélioration de la santé bucco-dentaire.

L’orthodontiste peut nous aider à prévenir les problèmes liés aux fonctions oro-faciales (mastication, élocution, respiration…) ainsi que les désordres fonctionnels et esthétiques consécutifs à des anomalies de position des dents et / ou des mâchoires.

L’orthodontiste peut réaligner facilement et précisément les dents et traiter les problèmes de désalignement du visage, de la mâchoire et de dents. Ce faisant, il empêche les problèmes de santé physiques liés à ces anomalies dento-maxillo-faciales, tout en améliorant l’esthétique de la denture et du sourire en vue de rendre plus harmonieuses les expressions du visage.

Ainsi, quand l’apparence de nos mâchoires, l’alignement et l’occlusion de nos dents nous déplaisent, nous pouvons consulter un orthodontiste pour :

  • améliorer l’apparence et le fonctionnement des dents ;
  • améliorer l’apparence de la figure et le fonctionnement des mâchoires et des articulations ;
  • solutionner les anomalies des dents et des mâchoires en vue de modifier l’esthétique du sourire ou pour arborer un beau sourire.

Orthodontiste et pose d'un appareil dentaire

Quelles sont les qualités requises pour la pratique de l’orthodontie ?

La pratique d’une spécialisation médicale telle que l’orthodontie requiert des aptitudes professionnelles et scientifiques, mais également diverses qualités. Ainsi, un orthodontiste doit être capable d’élaborer un diagnostic et une stratégie de traitement adaptée pour chaque patient. Il doit avoir une parfaite acuité visuelle, une dextérité manuelle dans l’application des gestes médicaux. Il doit faire preuve d’une grande précision et d’une maîtrise parfaite des gestes techniques liées à l’orthodontie, d’une grande capacité de concentration et d’un bon sens relationnel. La rigueur, une bonne mémoire et une confiance en soi sont également des qualités requises lors de la pratique de l’orthodontie.

Où peut-on trouver un orthodontiste ?

L’orthodontiste peut aborder une carrière clinique. Il peut, donc, exercer dans un hôpital, dans un cabinet ou une polyclinique. Il peut également exercer en libéral ou aborder une carrière d’enseignement en assurant des enseignements dans une faculté de médecine dentaire. Les orthodontistes ont également des compétences qui permettent à certains d’exercer dans des laboratoires de recherche.

Quels sont les motifs de consultation d’un orthodontiste ?

Nous pouvons consulter un orthodontiste pour un problème relatif à la dent, aux fonctions oro-faciales, aux structures osseuses du visage. Ainsi, un dentiste ou un médecin généraliste peut nous orienter vers un spécialiste en orthodontie, s’il considère qu’un traitement orthodontique est mieux indiqué pour nous en vue d’un meilleur alignement des dents, d’une correction de la position des mâchoires ou pour améliorer l’esthétique du visage et / ou du sourire. Les motifs pour lesquels nous pouvons solliciter un orthodontiste peuvent être, entre autres :

  • des problèmes de chevauchement d’une ou plusieurs dents ;
  • des problèmes de surpeuplement des dents ou un manque de place pour toutes les dents (encombrement dentaire) ;
  • des problèmes liés à l’existence d’espace entre les dents (espacement dentaire ou dentition espacée) ;
  • un mauvais positionnement des dents maxillaires et mandibulaires ;
  • l’optimisation esthétique et fonctionnelle des arcades dentaires ;
  • des déformations de la mâchoire et du palais, consécutives à la succion du pouce chez l’enfant ;
  • une évolution des incisives dans un mauvais axe ;
  • des problèmes liés à des incisives supérieures qui cachent les incisives inférieures ;
  • une béance, une absence de contact entre les dents des arcades dentaires opposées ou la prévalence d’une ouverture entre les dents inférieures et supérieures ;
  • des problèmes liés à l’insertion des dents du haut à l’intérieur de celles qui sont en bas ;
  • une dentition mutilée avec l’absence de certaines dents ;
  • un problème de croissance au niveau des mâchoires ou des décalages de croissance des maxillaires ;
  • un engrènement inversé des dents supérieures et inférieures ;
  • un avancement des dents inférieures ou un menton trop avancé / un avancement excessif des dents supérieures et un menton reculé.

Quelles sont les activités d’un orthodontiste ?

Les principales activités d’un orthodontiste consistent à établir un diagnostic et à élaborer un plan de traitement et à le mettre en œuvre. Bien avant, dans le cadre de la démarche diagnostique, des examens et un bilan orthodontique peuvent s’avérer nécessaires en vue d’identifier le traitement le mieux adapté.

Diagnostic

Au cours d’une consultation, l’orthodontiste vous soumet à un questionnement relatif à votre histoire médicale (maladie, hérédité, évolution). Il peut, alors, vous remettre un questionnaire médical et dentaire afin de mieux vous connaitre, de faire un diagnostic global et de mieux adapter le traitement. Après l’anamnèse, il effectue un examen clinique (morphologique et fonctionnel) de la dentition, des arcades dentaires, des masses musculaires (langue, lèvres,…) en vue de rechercher les déséquilibres avant de procéder à des examens complémentaires.

Le diagnostic peut être établi à partir de l’examen clinique. Mais un bilan orthodontique peut nécessiter des examens complémentaires. Ces examens  complémentaires comprennent, entre autres :

  • une radiographie panoramique qui nous permet de réaliser un bilan dentaire, d’étudier l’ensemble des dents, des mâchoires, les structures osseuses (articulation temporo-mandibulaire) et de détecter l’absence d’une ou plusieurs dents ;
  • la téléradiographie du crane (face et profil) nous permet d’avoir une vue de l’ensemble de la dentition et des mâchoires en vue d’effectuer une analyse de l’équilibre squelettique, de détecter d’éventuelles anomalies dentaires ;
  • La céphalométrie nous permet, à travers l’application des mesures sur des documents radiographiques du crâne, d’évaluer les dents, les rapports réciproques entre les anomalies squelettiques du visage et les défauts de positionnement des dents, de faire le diagnostic d’une dysharmonie dento-maxillaire ;
  • la prise d’empreintes pour la réalisation des moulages d’étude : c’est une représentation en plâtre de l’empreinte dentaire du patient. Elle nous permet d’étudier les rapports entre les dents, de déceler toutes les anomalies dentaires et squelettiques et d’élaborer la stratégie appropriée pour obtenir un alignement dentaire

Les informations recueillies à travers ces différents examens permettent d’établir un bilan et d’envisager des options de traitements.

Orthodentiste, ça existe ?

Traitement

L’activité de l’orthodontiste consiste, également, à résoudre le ou les  problèmes détectés à travers l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de traitement. Pour mieux appliquer la stratégie de traitement, l’orthodontiste va avoir recours à des techniques les plus efficaces. Pour ce faire, il va opter pour un appareillage en vue d’exercer une force sur une ou plusieurs dans le but de les déplacer et de les repositionner jusqu’à ce que l’on obtienne le résultat escompté : un alignement parfait et un équilibre dentaire harmonieux.

Ainsi, pour favoriser la croissance harmonieuse des mâchoires et influer sur la position des dents, le recours à des appareils permet d’exercer une légère pression sur les dents et les maxillaires. Il existe différents types d’appareils, notamment :

  • les appareils de contention fixes ou amovibles ;
  • les appareils dentaires multi-attaches ;
  • les appareils dentaires d’expansion ;
  • les appareils dentaires fonctionnels ;
  • les mainteneurs d’espaces ;
  • la force extra-orale ;

Dans le cadre du traitement orthodontique, des appareils correcteurs sont conçus pour corriger les dents mal alignées ou trop avancées en les déplaçant dans différentes positions. L’orthodontiste établit un devis descriptif pour l’élaboration de ces appareils, en laboratoire, par des techniciens dentistes. Après la conception, il les met en place et les ajuste de façon périodique, tout en contrôlant leur efficacité.

La durée du traitement peut varier de quelques mois à plusieurs années.