Le CBD ou cannabidiol fait de plus en plus parler de lui. Et si son utilisation est très courante, bon nombre d’entre nous ignore encore les véritables effets de cette substance, en particulier au niveau du cerveau.  

Qu’est-ce que le CBD ou cannabidiol ? 

CBD, trois lettres qui font largement parler d’eux ces temps-ci. Encore un mystère pour certains, il s’agit du surnom donné au cannabidiol. Rien qu’à l’analyse étymologique, il est déjà assez simple de comprendre certaines informations sur sa définition. Dans « cannabidiol » on retrouve, en effet « cannabi », se retrouvant aussi dans « cannabis ». Il est tout à fait normal de faire le lien car c’est la plante dans la molécule est extraite. 

Par définition, le CBD est « une molécule organique extraite du plant de cannabis ». Il s’agit du second cannabinoïde le plus présent à l’état naturel dans le cannabis. Si son utilisation tourne autour de plusieurs effets vertueux (décontractant, anti-inflammatoire et anti-dépresseur), il faut dire que le CBD a aussi une caractéristique très importante : son utilisation est totalement légale. Et pour cause, il n’entraine pas d’effets stupéfiants ni d’addictions. Les recherches prouvent, également, qu’il ne présente aucun effet secondaire notoire. Présent sous plusieurs formes, l’huile de CBD est particulièrement appréciée. 

cbd

Le fonctionnement du cerveau 

Pour comprendre les effets du CBD sur le cerveau, il est important de comprendre, dans un premier temps, le fonctionnement de ce dernier. Le cerveau est composé par plusieurs cellules, les neurones. Chaque neurone se connecte à d’autres neurones par le biais des synapses. Ces derniers sont des sites où le neurone communique avec d’autres neurones grâce aux neurotransmetteurs. Si le neurone est composé par des récepteurs correspondant à un neurotransmetteur, il répondra directement à l’émetteur. Tous les neurones contiennent alors plusieurs récepteurs de neurotransmetteurs, ce qui leur permet d’être réceptif à des neurotransmetteurs précis. C’est en résumé de cette manière que fonctionne notre système nerveux. 

Les effets du CBD sur le cerveau 

Vous devez comprendre que les récepteurs cérébraux n’agissent pas seulement avec les neurotransmetteurs produits de manière naturelle par le cerveau. Ils sont également réceptifs aux messagers chimiques à l’extérieur du corps, dont les cannabinoïdes. 

Toutefois, le CBD n’agit pas directement avec les deux récepteurs du cannabinoïde. En effet, le CBD interagit indirectement avec ces récepteurs. C’est une des raisons qui explique l’absence d’effet enivrant que l’on retrouve avec le THC. Il est aussi prouvé que le CBD augmente le niveau de cannabinoïdes produit naturellement par l’organisme. D’ailleurs, il est hautement recommandé pour assurer un certain équilibre entre l’esprit et le corps.

Le CBD a aussi des influences sur certains systèmes de récepteurs non cannabinoïdes dans le cerveau. C’est, par exemple, en interagissant avec les récepteurs opioïdes que le CBD permet de réguler la douleur. Le CBD interagit, également, avec les récepteurs de la dopamine. Ce qui le permet de réguler de nombreux aspects du comportement : la motivation, entre autres. Pourtant, le CBD n’entraîne aucune addiction.