Les chiffres parlent d’eux-mêmes : une femme sur dix, soit environ 3 millions de femmes en France, souffre aujourd’hui d’incontinence urinaire. Et pourtant, ce problème est encore un sujet assez tabou dans notre société. En effet, rares sont les femmes qui sont capables d’avouer en souffrir. Or, il existe plusieurs solutions qui permettent de prévenir et/ou réduire les fuites urinaires et minimisez autant que possible l’impact de ce problème sur la qualité de vie.

Les exercices de Kegel

Que vous soyez un homme ou une femme, ce n’est certainement pas la première fois que vous entendez parler des exercices de Kegel dans le traitement des fuites urinaires ou incontinences. Ces exercices permettent, en effet, de renforcer les muscles du plancher pelvien. Et s’ils connaissent autant de succès, c’est parce qu’après quelques semaines de pratique, les résultats sont, généralement, déjà visibles. Il existe plusieurs variantes, mais le principe est le même : contracter les muscles du plancher pelvien pendant quelques secondes.

Les slips absorbants

Le slip absorbant se porte comme un sous-vêtement classique. Ce qui offre, une grande discrétion. Mais contrairement à cette dernière, il s’agit d’une protection dédiée pour les hommes ou les femmes qui souffrent d’incontinence urinaire. Ces pants unisexes s’ajustent parfaitement à l’anatomie masculine et féminine et répondent, efficacement, aux besoins de tous. Ainsi, il sera de mise aussi bien pour les fuites urinaires modérées que les fuites fortes. Il existe, sur le marché, plusieurs modèles et plusieurs marques, mais parmi les plus efficaces il y a Tena Pants.

La rééducation de la vessie

La rééducation de la vessie est également une solution efficace contre l’incontinence urinaire. Grâce à cette technique, la personne souffrante de fuite peut mieux maitriser son envie d’uriner sur une période plus ou moins longue et, par conséquent, éviter les pertes accidentelles d’urine. Mais alors, en quoi consiste cette rééducation ? Le principe est assez simple : il suffit d’aller aux toilettes en suivant un calendrier bien précis. En supplément à cette technique, il convient également d’adopter des astuces qui permettent de contracter les muscules pelviens et de supprimer l’envie d’uriner.

Opération contre l’incontinence

Le Biofeedback

Qui eut cru que la nouvelle technologie pouvait également intervenir dans la lutte contre l’incontinence urinaire ? Avec le biofeedback, la personne qui en souffre doit visualiser, à l’aide d’un capteur et d’un écran d’ordinateur, la contraction et la relaxation des muscles du plancher pelvien. Cela lui permet de mieux les contrôler. Cette technique peut également être associée à la stimulation électrique, permettant d’apprendre à mieux sentir les muscles du plancher pelvien à l’aide d’une électrode installée dans le vagin ou dans l’anus.

Les dispositifs

Si l’incontinence vous empêche réellement de bien vivre vos journées, il est tout à fait possible d’avoir recours à certains dispositifs comme le pessaire ou le cathéter.

L’intervention chirurgicale

Dans le cas d’une incontinence grave, une intervention chirurgicale pourrait être nécessaire. Mais il s’agit d’un dernier recours. Ainsi, le professionnel en urologie ne le propose que lorsque toutes les autres approches n’ont pas donné des résultats efficaces et adaptés.