Le pied est l’une des parties les plus complexes de notre corps. Grace à lui, nous pouvons nous déplacer et vaquer à nos différentes préoccupations. Il est composé de 26 os reliés par de nombreuses articulations, muscles, tendons et ligaments. Il est sensible à de nombreuses contraintes. Les problèmes de pieds peuvent causer de la douleur, de l’inflammation ou même des blessures. Ces problèmes peuvent avoir comme conséquence une mobilité limités. Heureusement qu’il existe des solutions naturelles pour remédier à ces différents problèmes des pieds. La plupart des douleurs aux pieds ont pour causes une mauvaise fonction des pieds. Le plus souvent, les chaussures mal ajustées sont la cause des douleurs que nous ressentons aux niveaux de nos pieds. Des chaussures bien ajustées et offrant un bon maintien peuvent parfaitement prévenir l’irritation des articulations du pied et de la peau. En effet, nombreux sont les problèmes qui affectent les talons, les orteils, les nerfs, les tendons, les ligaments et les articulations du pied. Quelle que soit la position du problème ou de la douleur; veuillez toujours consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic. Surtout si vous vous rendez compte que ces symptômes ou douleurs durent dans le temps.

Présentation des problèmes et douleurs courants des pieds et leurs impacts sur la santé

1. Les éperons au talon

Un éperon du talon est une croissance osseuse sur l’os du talon. Il est généralement situé sur la face inférieure de l’os du talon où il se fixe au fascia plantaire. Ce tissu conjonctif maintient l’arche ensemble et agit comme un amortisseur pendant l’activité. Si le fascia plantaire est trop sollicité pour courir, porter des chaussures mal ajustées ou faire de l’embonpoint ; la douleur peut résulter du stress et de l’inflammation du tissu tirant sur l’os. Au fil du temps; le corps construit des os supplémentaires en réponse à ce stress, ce qui entraîne des éperons au talon.

2. Les cors et les callosités

Les cors et les callosités sont des couches de peau épaisses et durcies qui se développent chaque fois que votre peau lutte pour se protéger contre les frottements et la pression. Ils sont parfois très désagréables à voir et parfois extrêmement douloureuses. En bonne santé, vous pouvez les traiter que si vous ressentez de l’inconfort. Pour la plupart des gens, une simple suppression de la source de friction ou de pression fait disparaître les cors et les callosités.

cors et callosités

3. Les oignons

L’oignon encore appelé hallux valgus, est une saillie d’os ou de tissu autour d’une articulation. Il ressemble à une grosse bosse sur le côté de l’orteil. Les oignons peuvent apparaître à la base du gros orteil ou à la base du petit orteil. Ils se produisent souvent lorsque l’articulation est plus sollicitée pendant une période de temps. Ils sont plus remarqués chez les femmes que les hommes du fait qu’elles portent des chaussures serrées, pointues et contraignantes. Les oignons peuvent également être le résultat de l’arthrite, qui affecte souvent l’articulation du gros orteil.

4. Le névrome de Morton

Le névrome de morton est une accumulation de tissus bénins (non cancéreux) dans les nerfs qui courent entre les os longs du pied. Il survient lorsque deux os se frottent et serrent le nerf entre eux. Le plus souvent, des névromes se développent entre les os menant aux troisième et quatrième orteils. Le névrome de morton provoque souvent un gonflement, une sensibilité et une douleur. Si la douleur devient intense, elle peut provoquer des picotements, des engourdissements et des brûlures aux orteils. Elle survient généralement après avoir été debout ou avoir marché pendant une longue période. Le traitement de cette condition peut impliquer du repos ou un changement de chaussures qui ne restreint pas le pied.

douleur due au nevrome de morton

5. Les marteaux

Un marteau est une condition dans laquelle l’orteil se déforme ; provoquant la sortie de l’articulation médiane de l’orteil affecté. Des chaussures serrées qui exercent une pression sur le marteau aggravent souvent cette condition. Souvent, les cors se développent à cet endroit. Parfois, plusieurs orteils sont touchés.

6. L’entorse de la cheville

Une entorse de la cheville est une blessure aux ligaments du pied dans la cheville. Les ligaments sont des bandes solides de tissu élastique qui relient les os les uns aux autres. Elles peuvent survenir si la cheville roule, tourne ou se tord au-delà de son amplitude de mouvement normale. Les entorses à la cheville peuvent être causées par:

  • Un placement maladroit du pied
  • Des surfaces irrégulières
  • Des muscles faibles
  • La lâcheté des ligaments, ou
  • Le port de chaussures à talons pointus.

Les symptômes d’une entorse dépendent de la gravité de l’étirement ou de la déchirure des ligaments. Ces symptômes comprennent généralement un gonflement, une douleur ou des ecchymoses.

entorse cheville

7. La fracture du pied

De nombreuses fractures ne nécessitent pas de chirurgie, ni même de plâtre, car elles guérissent seules avec un certain soutien. Lorsqu’un pied est fracturé, le site de la fracture est généralement douloureux et enflé. On peut citer :

  • Les fractures de l’articulation de la cheville. Ces fractures peuvent être graves et nécessiter des soins médicaux immédiats. Ils nécessitent généralement un plâtre, et certaines peuvent nécessiter une intervention chirurgicale si les os sont trop séparés ou mal alignés.
  • Les fractures osseuses métatarsiennes. Les fractures des os métatarsiens, situées au milieu du pied, ne nécessitent souvent pas de plâtre. Une chaussure à semelle rigide peut être tout ce qui est nécessaire pour le soutien pendant que le pied guérit. Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire pour corriger les problèmes aux niveaux des os.
  • Les fractures osseuses sésamoïdes. Les os sésamoïdes sont deux petits os ronds à la fin de l’os métatarsien du gros orteil. Habituellement, les semelles rembourrées peuvent aider à soulager la douleur. Cependant, parfois, l’os sésamoïde peut devoir être retiré chirurgicalement.

8. Les douleurs aux pieds

Les douleurs aux pieds peuvent être invalidantes pour un mode de vie actif. Elles peuvent avoir de nombreuses sources. Voici ci-dessous trois zones communes de douleurs aux pieds et leurs causes :

  • Douleur dans la plante du pied

La douleur dans la plante du pied, située au bas du pied derrière les orteils, peut être causée par des lésions nerveuses ou articulaires dans cette zone. De plus, une croissance bénigne (non-cancéreuse), comme le névrome de Morton, peut provoquer la douleur. Les injections de corticostéroïdes et le port d’insert de chaussures de soutien peuvent aider à soulager la douleur. Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire.

  • La fasciite plantaire

La fasciite plantaire se caractérise par une douleur intense au talon du pied, surtout en se levant après le repos. La condition est due à une lésion excessive de la semelle (plantaire) du pied et entraîne une inflammation de l’aponévrose, une bande de tissu fibreux dur qui relie l’os du talon à la base des orteils. Elle est plus fréquente chez les femmes, les personnes en surpoids, les personnes ayant des occupations qui nécessitent beaucoup de marche ou debout sur des surfaces dures.  Elle est aussi frequente chez les personnes ayant les pieds plats et les personnes ayant des arches hautes. La marche ou la course, en particulier avec les muscles du mollet serrés, peuvent également causer cette condition.

  • La blessure du tendon d’Achille

Le tendon d’Achille est le plus gros tendon du corps humain. Il relie le muscle du mollet à l’os du talon. Cependant, ce tendon est également le site de rupture ou de tendinite le plus fréquent, une inflammation du tendon due à une surutilisation.

fascilite plantaire et ses symptômes

A quel moment consulter votre médecin ?

De nombreuses personnes qui éprouvent régulièrement des douleurs aux pieds sont conscientes de ce qui les déclenche et connaissent la meilleure façon de gérer leur douleur. Cependant, vous devriez consulter un médecin dès que possible dans les situations suivantes :

  • Votre douleur est apparue soudainement et est sévère
  • Votre douleur au pied est due à une blessure récente
  • Vous ne pouvez pas mettre de poids sur votre pied après une blessure
  • Vous avez une condition médicale qui interfère avec la circulation sanguine et vous ressentez des douleurs aux pieds
  • La zone qui vous fait souffrir a une plaie ouverte
  • La zone qui vous cause de la douleur est rouge ou présente d’autres symptômes d’inflammation ; ou soit
  • Vous avez de la fièvre en plus des douleurs aux pieds.