Grâce à l’implantologie, pratiquée par les chirurgiens-dentistes, il est possible de reconstituer entièrement une dent et de préserver la santé buccodentaire. En effet, depuis l’avènement de l’implant dentaire, de nombreux patients ont pu profiter de soins adaptés à leurs besoins. Bien plus qu’esthétique, l’implant assure une meilleure mastication, évite le développement des caries et prévient le déchaussement et le déplacement des dents. Mais alors qu’est-ce exactement qu’un implant dentaire ? Dans quels cas doit-il être envisagé et comment le poser ? Nous allons répondre à toutes vos questions.

Implant dentaire : qu’est-ce que c’est exactement ?

L’implant dentaire se compose de deux éléments :

  • Une racine artificielle : en acier chirurgical ou en titane, celle-ci est vissée directement dans la dent. Pour cela, il est nécessaire de creuser l’os et parfois, d’effectuer une greffe osseuse, pour permettre à la racine artificielle de se fixer dans la mâchoire.
  • Une couronne : aussi appelée prothèse dentaire, la couronne en céramique est la partie superficielle de l’implant, qui imite la dent. La couronne, vissée sur la racine, peut-être choisie en fonction de la couleur des dents naturelles, afin d’obtenir un résultat esthétiquement satisfaisant.

Avec l’implantologie, il est possible de remplacer plusieurs dents. Toutefois, il est nécessaire de préciser que cette intervention représente un budget conséquent. D’autre part, le remboursement des implants dentaires ne permet pas à la majorité des patients d’envisager une telle intervention.

Pourquoi envisager la pose d’un implant ?

L’implant dentaire est la solution à envisager, lorsque la racine d’une dent a été extraite ou est tombée. Le patient qui profite de cette intervention bénéficie également des nombreux avantages de l’implant :

  • Un dispositif solide : c’est vrai, à condition qu’il soit bien entretenu, il est possible de garder l’implant toute sa vie. N’hésitez pas à demander conseil à votre dentiste, concernant les mesures à prendre pour un nettoyage efficace. Rendez-vous également sur le site https://www.sante-avenir.fr/, qui vous propose de nombreux conseils concernant l’entretien de cette prothèse.
  • La préservation du capital osseux : le saviez-vous ? Lorsqu’une racine dentaire est manquante, l’os a tendance à se résorber. Ce phénomène provoque un affaissement de la mâchoire et une modification de la morphologie du visage. Aussi, en optant pour l’implant dentaire, il devient possible de préserver l’os, ce qui n’est pas négligeable.
  • Une meilleure mastication : nous l’avons dit, l’implant a pour particularité d’être très solide. Aussi, il permet aux personnes qui en portent de manger tout type d’aliments, sans ressentir de douleur ou d’inconfort. Aussi, grâce à lui, la mastication est renforcée. Celle-ci permet une meilleure digestion et améliore la santé buccodentaire.

La technique de pose de l’implant dépend des besoins du patient

Nous avons mentionné précédemment la nécessité de réaliser une greffe osseuse avant la pose de l’implant dentaire, lorsque le volume d’os est insuffisant. C’est seulement une fois la greffe prise que la prothèse pourra être installée. Aussi, le nombre de séances relatives à la pose de l’implant peut varier, en fonction des caractéristiques du patient.

Dans certains cas, la couronne ne peut pas être posée immédiatement après l’installation de l’implant. En effet, une période de cicatrisation de plusieurs mois doit être respectée. En revanche, les patients les plus chanceux profiteront en une seule séance de la pose de l’implant et de la couronne en céramique.

Toutefois, la technique permettant de placer l’implant dans la mâchoire reste identique, quel que soit le profil du patient. Le chirurgien-dentiste incise et perce la gencive, pour mettre en place la prothèse. Après un temps de cicatrisation, le praticien insère un pilier, qui accueillera ensuite l’implant. Enfin, la couronne en céramique sera placée sur la structure en titane, pour créer la dent artificielle. Rendez-vous ici, pour plus de précisions.