L’ensemble de l’industrie de la vaporisation était évalué à environ 19,3 milliards de dollars en 2019 dans le monde. L’Amérique se taille de loin la part la plus importante du marché, comprenant plus d’un tiers des ventes mondiales. D’environ cinq millions de vapoteurs en 2011, le nombre a grimpé à plus de 40 millions en 2018.

Après que l’épidémie de vapotage a fait au moins 60 morts aux US, l’administration Trump a interdit les e-cigarettes aromatisées.

Certains ont suggéré que c’était une réaction excessive, et peut-être un effort pour protéger l’industrie du tabac. C’est possible, bien que l’impact du vapotage sur l’industrie du tabac soit peut-être exagéré. Après tout, cette industrie pèse encore plus de 800 milliards de dollars par an et ils ont investi massivement dans la vaporisation !

Malgré tout, il est clair qu’il existe une tendance à ce que les anciens fumeurs de cigarettes passent au vapotage. Cependant, le vapotage vous aide-t-il à arrêter de fumer, et est-il sans danger ?

fumer

Pourquoi les gens fuient le tabac

Les données sont là pour que tout le monde puisse les voir. Le tabagisme est responsable d’au moins 75 000 décès par an en France. À l’échelle mondiale, cette addiction tue environ six millions de personnes chaque année. Voici quelques faits sur le tabac fournis par le CDC :

  • L’espérance de vie des fumeurs est inférieure d’au moins dix ans à celle des non-fumeurs.
  • Si vous arrêtez de fumer avant l’âge de 40 ans, vous avez 90 % de chances en moins de mourir d’une maladie liée au tabac.
  • L’exposition à la fumée secondaire provoque environ 41 000 décès aux États-Unis chaque année.
  • Les hommes fumeurs ont 17 fois plus de risques de mourir d’emphysème et de bronchite que les non-fumeurs. Ils ont 23 fois plus de risques de mourir d’un cancer du poumon, de la trachée ou des bronches.
  • Plus de 80 % des fumeurs regrettent d’avoir commencé à fumer et ne fumeraient pas s’ils avaient à nouveau le choix.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous devriez arrêter de fumer, en dehors des problèmes de santé. En vous libérant des griffes de la cigarette, vous allez :

  • Économiser une somme d’argent importante.
  • Avoir des cheveux en meilleure santé, une meilleure peau et des dents moins jaunes.
  • Améliorer la qualité de l’air de votre maison.
  • Ne plus avoir de vêtements qui sentent la fumée putride.
  • Vous aurez un meilleur sens du goût et de l’odorat.
  • Bénéficier d’une meilleure circulation sanguine.
  • Avoir probablement plus d’énergie et de temps à consacrer à d’autres passions.

Pourquoi est-il si difficile d’arrêter de fumer ?

Il existe plus d’un demi-siècle de données qui démontrent les méfaits de la cigarette. Pourtant, de nombreux fumeurs ont beaucoup de mal à se défaire de cette habitude. Aujourd’hui encore, plus de 1,1 milliard de personnes fument dans le monde, et des milliers de personnes rejoignent leurs rangs chaque jour.

La fumée du tabac contient environ 5 000 substances chimiques. La plus connue est la nicotine, une drogue qui crée une dépendance au moins aussi forte que l’héroïne. L’industrie du tabac a cyniquement modifié ses produits avec des composés supplémentaires pour les rendre encore plus agréables.

Lorsque vous consommez de la nicotine, vous libérez une substance chimique bénéfique appelée dopamine. Entre chaque cigarette, le niveau de nicotine dans le cerveau diminue. Ce processus augmente le niveau de stress et crée un « besoin » de fumer plus. L’utilisateur a l’impression de se sentir plus calme après avoir allumé la cigarette suivante, ce qui ne fait que renforcer son addiction.

La nicotine agit également comme un stimulant et aide les gens à se concentrer. Les fumeurs réguliers ont des difficultés à se concentrer lorsqu’ils ne fument pas une cigarette.

Selon les chiffres officiels, moins de 8 % des fumeurs de cigarettes adultes parviennent à arrêter de fumer chaque année. Il faut souvent plusieurs tentatives. En outre, il existe de nombreux effets secondaires, autrement appelés symptômes de sevrage, lorsque vous essayez d’arrêter de fumer. Ces effets comprennent :

Des envies intenses de nicotine, qui atteignent leur paroxysme entre 2 et 4 semaines après l’arrêt du tabac, parmi lesquelles :

  • Frustration, irritabilité et colère
  • Anxiété
  • Insomnie
  • Dépression
  • Augmentation de l’appétit et possibilité de prise de poids
  • Constipation
boire un café

Comment la vaporisation peut-elle vous aider à arrêter de fumer ?

L’approche radicale, qui consiste à arrêter de fumer soudainement sans aucune  » aide  » comme les patchs à la nicotine, est très peu efficace. Les experts estiment que seuls 3 à 5 % des personnes qui essaient cette méthode réussissent à arrêter de fumer pendant plus de six mois. La grande majorité des personnes qui réussissent à arrêter de fumer utilisent une aide sous forme de patchs ou de gomme à la nicotine.

Cependant, un nombre important de personnes essaient maintenant le vapotage comme moyen d’arrêter de fumer. Au Royaume-Uni, des recherches menées par la bibliothèque de la Chambre des communes ont révélé que 33 % des adultes britanniques utilisent spécifiquement le vapotage pour arrêter de fumer.

Les cigarettes électroniques ou vaporisateurs sont conçus pour imiter l’action » de fumer. De nombreux appareils ressemblent à des cigarettes de tabac en apparence, et vous prenez des bouffées et expirez de la même manière. Plus important encore, les cartouches d’e-liquide contiennent de la nicotine, l’une des principales raisons pour lesquelles les gens fument. Les défenseurs de l’e-cigarette proclament haut et fort qu’il s’agit d’une habitude plus sûre que les cigarettes « ordinaires ». L’e-liquide contient beaucoup moins de produits chimiques que son homologue du tabac.

Les cigarettes de tabac contiennent des quantités déterminées de nicotine. Une fois que vous en avez allumé une, il est très probable que vous la terminiez. En revanche, vous pouvez tirer quelques bouffées d’un dispositif de vapotage dès que l’envie vous prend. De plus, vous pouvez obtenir des e-liquides avec différents taux de nicotine. Au final, vous pouvez vous sevrer de la nicotine. Commencez par une cartouche contenant 24 mg de nicotine, par exemple, et diminuez progressivement. Enfin, vous achetez le e-liquide sans nicotine et vous vous libérez de votre dépendance.

C’est du moins la théorie. Cela dit, il est prouvé que le vapotage est d’une certaine utilité lorsqu’il s’agit d’arrêter de fumer des cigarettes.

Le vapotage est-il aussi sûr qu’on le ne pense ?

L’épidémie récente aux États-Unis a impliqué des produits vendus au marché noir contenant des produits chimiques tels que l’acétate de vitamine E. Elle n’est pas nécessairement le reflet de ce qui se passe dans le corps lorsque vous fumez. La plupart des fumeurs qui passent aux e-cigarettes sont plutôt conscients des risques. Ils ne partent pas du principe que la cigarette électronique est sans danger, mais croient qu’elle est moins nocive que le tabac.

En général, c’est une hypothèse valable. Elle ne produit pas autant de substances cancérigènes que le tabac. Cependant, elle est loin d’être aussi sûre que certaines autorités sanitaires l’ont affirmé. Une étude réalisée par Public Health England en 2015 a conclu que les e-cigarettes étaient 95 % moins nocives que le tabac. Il s’agit peut-être d’une surestimation.

De nombreux problèmes liés au vapotage sont liés aux agents fluidifiants qu’il contient. Pendant des années, le propylène glycol (PG) a été largement utilisé. Après tout, son utilisation dans les aliments est approuvée par de nombreuses organisations. Cependant, des effets néfastes se produisent lorsqu’il est chauffé. Une fois exposé à une température de 446 degrés Fahrenheit, il produit un degré important de formaldéhyde, un agent cancérigène connu.

Réflexions finales sur la question de savoir si la vaporisation aide à arrêter de fumer

Dans l’ensemble, il semble que le vapotage soit plus sûr que le tabagisme. Toutefois, cela ne signifie pas qu’il est sûr en soi. Les données disponibles à ce jour suggèrent que le vapotage pourrait vous aider à arrêter de fumer à court ou moyen terme. Cependant, il n’existe pas encore de preuves concluantes de son efficacité à long terme. En effet, chez les utilisateurs doubles, il semble plus probable qu’ils reprennent leur ancienne habitude du tabac.

Vous trouverez peut-être qu’une approche à plusieurs volets est la plus efficace. Par exemple, vous pourriez essayer de fumer en même temps que d’utiliser des patchs et des gommes à la nicotine.

Le but ultime est de réduire et, éventuellement, d’éliminer votre dépendance à la nicotine. Si vous vous retrouvez à fumer de la nicotine assez souvent, il se peut que le e-liquide que vous utilisez ai une emprise sur vous. À ce stade, vous aurez sauté d’une dépendance à l’autre.