Vous avez sûrement déjà entendu parler de la fameuse méditation à l’aide d’un bol tibétain, mais vous ne savez pas si elle est vraiment efficace ou non ? Cette technique méditative présente des particularités, elle est pratiquée depuis de longues années, notamment par les moines tibétains, elle s’est ensuite internationalisée. De nombreux bienfaits découlent de sa pratique. Quoi qu’il en soit, tout le monde, qu’il soit croyant ou non, peut profiter de la méditation avec un bol tibétain, l’intérêt étant de se reconnecter à soi-même, mais aussi à ses sens à travers les sons et vibrations.

Méditation avec le bol tibétain : de quoi est-il question concrètement ?

Aussi connu sous le nom de bol chantant, le bol tibétain est un récipient originaire du Tibet obtenu à partir d’un mélange de 3 à 7 métaux. On le trouve essentiellement dans les régions himalayennes. À l’origine, il ne se destinait pas à la médiation, tel qu’on le connaît aujourd’hui. C’était plutôt un objet de culte utilisé par les chamanes (les Bö) qui vivaient dans l’Arc tibétain, notamment pendant leurs chants rituels sacrés, les funérailles et les cérémonies religieuses.

S’il est parvenu à se faire une place parmi les pratiques méditatives les plus répandues, c’est grâce aux moines ainsi qu’aux autres pratiquants du bouddhisme. Ce sont eux qui ont découvert les vertus méditatives des sons et vibrations émis par ce récipient. Voilà pourquoi, encore aujourd’hui ils l’utilisent durant leur séance de méditation. On compte aujourd’hui différents types de bols tibétains, chacun ayant ses propres caractéristiques, sons et formes. Parmi eux, on cite, entre autres :

  • les bols chantants de Thadobati,
  • les bols tibétains Jambati,
  • les bols chantants de Naga,
  • les bols tibétains en 7 métaux…

Quoi qu’il en soit, un bol tibétain s’utilise à l’aide d’un maillet (bâton en bois parfois recouvert de cuir) ou d’une mailloche (bâton en bois coiffé d’une rondelle de feutre). Lorsqu’on le frotte ou le frappe délicatement avec cette baguette de bois, il se met à « chanter » (d’où son nom bol chantant). Les harmoniques ainsi générées interféreront avec les fréquences énergétiques et corporelles, et provoquent par conséquent des émotions, des changements d’état de conscience, voire des réactions physiques.

bol tibétain méditation

Méditation : comment faire chanter un bol tibétain ?

En méditation, il existe deux manières de faire chanter un bol tibétain. La première consiste à le frapper délicatement à l’aide d’une mailloche. Bien que cette méthode requière un minimum d’entraînement, c’est de loin la plus facile à maîtriser. Elle est dans ce cas recommandée aux débutants.

Quant à la deuxième méthode, celle-ci consiste à frotter tout en douceur l’arête (bordure extérieure) du bol chantant avec un maillet, en effectuant des rotations et en maintenant une légère pression. Il est important de s’assurer que le maillet est en contact permanent avec le bol pour que les vibrations se dégagent de manière uniforme. Dans l’éventualité où le chant du bol serait saccadé, ou un grincement se ferait entendre, il faut alors ralentir le mouvement de telle sorte qu’il soit en symbiose avec l’onde sonore circulant sur les parois du bol tibétain. Il faut aussi corriger l’angle que font l’arête du bol et le maillet.

Dans tous les cas, le bol tibétain doit se placer dans la paume de la main (avec les doigts bien tendus) lors de la séance pour ne pas étouffer la résonance et pour que les sons et vibrations puissent se dégager sans entrave.

Comment méditer avec un bol tibétain ?

Bien qu’éminemment spirituelle, la méditation accompagnée d’un bol chantant est parvenue à trouver sa place dans le monde moderne. Hommes, femmes, hindouistes ou bouddhistes, chrétiens ou non, tout le monde peut profiter des bienfaits du bol tibétain pour la méditation.

Pour pratiquer la méditation, il convient de choisir un lieu à la fois calme, confortable, apaisant et propre. Si nécessaire, il faut l’aménager soigneusement afin qu’il soit propice à la détente. On peut également y intégrer de l’encens, un cristal ainsi que d’autres éléments pouvant faire de l’espace un endroit sacré au sein duquel on peut se mettre à l’écoute et lâcher-prise. Ensuite, il est conseillé d’identifier un moment de la journée qui se prête le mieux à la pratique méditative. L’idéal est de miser sur la régularité, c’est-à-dire méditer toujours au même moment, au moins une dizaine de minutes. À chaque séance, il faut s’habiller confortablement pour que l’on puisse se relaxer en profondeur.

Une fois installé confortablement dans le lieu consacré à la méditation, le mieux est de s’asseoir en tailleur tout en adoptant la posture du lotus : le dos bien aligné, les jambes croisées et le pied du dessus se plaçant sur la cuisse de la jambe opposée. Il faut ensuite marquer l’entrée en méditation en frappant délicatement le bol chantant placé dans la paume des mains. En fermant ses yeux et en respirant calmement, on peut sentir cette première note parcourir le corps et l’esprit. Cette note d’ancrage entre en résonance avec l’espace intérieur du corps et favorise le lâcher-prise.

Après l’ouverture de l’espace de méditation, on peut enfin commencer à jouer. Tout en portant son attention sur les sons produits, en maintenant la respiration et la posture, on doit caresser tout doucement l’arête du bol avec le maillet. Pendant ce temps, les fréquences vibratoires se connectent au corps, au cerveau et à l’esprit. Les sons du bol parviennent même jusqu’aux différents organes et imprègnent les cellules. Dès lors, la paix et le calme intérieur s’installent. Les pensées passent sans que l’on cherche à les retenir. On les observe tout simplement et on les laisse passer.

À l’issue de la séance, il faut de nouveau frapper le bol tibétain pour marquer la fermeture de l’espace de méditation. Il est conseillé de garder sa posture et de maintenir sa respiration jusqu’à ce que cette toute dernière note s’évanouisse.

comment méditer avec un bol tibétain

Quels sont les bienfaits de la méditation accompagnée d’un bol chantant ?

L’utilisation d’un bol chantant lors d’une séance de méditation facilite grandement l’entrée en état méditatif. Chaque note générée par ce récipient de culte facilite la détente et maintient la concentration. Ainsi, cette pratique méditative constitue un puissant anti-stress, elle peut agir sur l’organisme dans son intégralité. Des études ont même démontré sa capacité à renforcer le système immunitaire et cardiovasculaire. Vous pouvez lire aussi : les bienfaits d’une literie en bambou.