​​Arum triphyllum est un remède homéopathique unique fabriqué à partir de la racine de l’arum à trois feuilles. La plante est aussi appelée racine de carotte ou betterave indienne et se trouve principalemen​​t en Amérique du Nord. En raison de sa toxicité, l’arum à trois feuilles est utilisé exclusivement en homéopathie. Son suc toxique provoque une inflammation des muqueuses, des sécrétions fortes, nauséabondes et caustiques et une destruction des tissus. Les muqueuses du nez, de la bouche, de la gorge et du larynx sont principalement touchées, c’est pourquoi le remède homéopathique est principalement utilisé pour un nez qui coule avec beaucoup de sécrétions (rhinite), un enrouement (laryngite), une perte complète de la voix (aphonie) et des douleurs dans la bouche et la gorge. Les symptômes rappelant la scarlatine peuvent également être traités avec Arum triphyllum. Cet agent unique agit majoritairement du côté gauche.

Quelles sont les indications thérapeutiques d’Arum triphyllum ?

Arum triphyllum est utilisée pour l’inflammation des voies respiratoires. Un signe typique est un nez bouché avec une sécrétion brûlante qui irrite les muqueuses jusqu’à l’inflammation. Arum triphyllum peut également être utilisé pour traiter l’enrouement, l’absence de voix et les problèmes de gorge. La plante portant le nom de « tige d’Aaron à trois feuilles » est la matière première de ce remède homéopathique. C’est une plante vénéneuse originaire d’Amérique et de Chine. Les baies rouges sucrées de la plante déclenchent de fortes maladies gastro-intestinales. La plante dégage une odeur extrêmement désagréable.

La baguette d’Aaron contient plusieurs poisons différents, dont le célèbre acide cyanhydrique et divers oxalates. Le simple fait de toucher la plante provoque de fortes démangeaisons chez les personnes à la peau particulièrement sensible, ainsi que des rougeurs et d’autres problèmes de peau.

En homéopathie, le remède Arum triphyllum est donné pour l’inflammation des voies respiratoires, la sinusite, l’inflammation de la gorge et les amygdales enflammées. Ce remède est indiqué lorsque la personne peut à peine prononcer un mot ou ne peut vraiment plus dire un mot parce que tout dans la gorge enflammée.

Arum triphyllum

Ces personnes se plaignent d’un mal de gorge, de picotements ou d’irritations dans la gorge, ainsi que dans le nez et les sinus. Les patients ont souvent les lèvres et les coins de la bouche fissurés. Les sécrétions du nez et la salive de la bouche sont claires mais visqueuses. Les patients se plaignent d’une sensation de brûlure sur la langue qui ressemble à une fraise mûre.  

Les personnes auxquelles s’adresse ce remède homéopathique souffrent d’enrouement, d’une perte de voix due à une tension des cordes vocales. Ce sont généralement des personnes qui doivent chanter longtemps ou parler trop fort. Une toux sèche est également fréquente. Les rhumes sont également typiques. Ils se manifestent par des sécrétions caustiques.

Profil du patient type d’Arum triphyllum

Arum triphyllum convient aux personnes qui, professionnellement ou en privé, sont obligées de parler ou de chanter beaucoup et donc de fatiguer leur voix. L’enrouement (laryngite) ou la perte totale de la voix (aphonie) qui en résultent peuvent être bien traités avec Arum triphyllum.

Les lèvres et les narines rougies et les muqueuses douloureuses dans la bouche, la gorge et à l’intérieur du nez sont caractéristiques du remède. L’inflammation, les brûlures et les démangeaisons douloureuses des zones enflammées font également partie des caractéristiques typiques du remède. Les patients sont nerveux et irritables. Ils grattent constamment les zones douloureuses. Cela est particulièrement vrai pour les enfants. La perte d’appétit due à l’inflammation de la bouche, de la gorge et du larynx est également caractéristique d’Arum triphyllum.

Les patients concernés signalent une sensation de frottement, de douleur ou de picotement dans la gorge et les voies nasales. Ils présentent des lèvres craquelées et une chéilite aux coins de la bouche. Les écoulements du nez et de la bouche sont clairs mais visqueux. La voix craque comme si elle se cassait, puis elle devient grinçante et fine.

Quelle est la posologie d’Arum triphyllum ?

En cas d’inflammation des muqueuses de la bouche et de la gorge et de mal de gorge après une conversation prolongée, vous devez prendre 5 granules d’Arum triphyllum D3 4 à 5 fois par jour. Dans le cas de petits enfants, vous devez dissoudre le médicament dans un peu d’eau et le donner à l’enfant. Prenez le médicament au plus tard 15 minutes avant ou au plus tôt 0,5 heure après un repas.

En cas de modifications du timbre de la voix accompagnée d’une inflammation des muqueuses de la bouche et de la gorge, de gerçures et de saignements des lèvres, vous devrez prendre 5 granules d’Arum triphyllum D4 4 à 5 fois par jour, jusqu’à ce que les symptômes s’améliorent.

En cas de défaillance de la voix, lorsque le larynx est surmené en parlant ou en chantant beaucoup, vous devrez prendre Arum triphyllum 3 fois par jour, à raison de 3 globules à la puissance D6. En cas décharges corrosives et de brûlures de la gorge et du nez, parfois accompagnées de saignements de nez, vous devez prendre 3 fois par jour 3 globules à la puissance D6 ?