Sélectionner une page

Nux vomica est un médicament homéopathique mis au point à partir de la voix vomique, la graine du fruit du vomiquier. Ce composant végétal est un ingrédient actif de remèdes naturels efficaces pour le traitement de nombreux symptômes et troubles. S’agissant de Nux vomica, il est bien indiqué en présence des troubles digestifs tels que les nausées. Ainsi, des nausées liées à diverses causes (chimiothérapie, grossesse, gastro-entérite, excès alimentaire, etc.), sont soulagées par l’administration de ce remède homéopathique qui se présente sous plusieurs dilutions et formes galéniques. Ce faisant, Nux vomica permet de réduire l’inconfort généré par la nausée dans une variété de circonstances.

Qu’est-ce que Nux Vomica ?

Nux vomica est un remède homéopathique d’origine végétale. Il provient des graines d’un arbre dénommé le vomiquier, avec pour nom botanique, Strychnos nux-vomica. Appartenant à la famille botanique des loganiacées, cet arbre originaire de l’Asie du Sud-est, croît également au nord de l’Australie et dans bien d’autres pays (Inde, Sri Lanka, Birmanie).

Le fruit de cet arbre, jaune rougeâtre à maturité et contenant plusieurs graines disposées au milieu d’une pulpe aqueuse, est appelé la noix vomique ou en latin nux vomica. Le terme noix provient du mot latin nux. Vomique est dérivé du mot latin ‘’vomica’’ qui signifie nausée. Inodores, les noix de vomiquier ou nux vomica sont caractérisées par une saveur extrêmement amère, âcre et nauséeuse ou propre à déclencher des nausées.

Les principaux constituants de ce fruit sont des alcaloïdes (la strychnine, la brucine, et l’igasurine) et un glucoside (la loganine). La strychnine, le principal principe actif est un puissant poison qui stimule les centres respiratoires et vasomoteurs. Il exerce une action tonique sur le système nerveux et le foie, pouvant se manifester par des convulsions tétaniformes susceptibles d’aboutir, bien souvent, à la mort.

Nux Vomica, remède homéopathique contre les nausées

Quel est le mode d’élaboration de Nux vomica ?

Les graines sont retirées des fruits à maturité. Elles sont, ensuite, nettoyées et séchées. Enfin, elles sont moulues en poudre ou finement râpées, diluées et dynamisés avant d’être utilisées à des fins thérapeutiques.

Les graines moulues en poudre ou finement râpées sont macérées dans l’alcool en vue d’obtenir une teinture mère. L’élaboration de Nux vomica est réalisée à partir de la teinture mère ou substance de base qui est diluée et dynamisée. Le processus de dynamisation consiste à agiter vigoureusement et de façon rythmée, la substance de base diluée. Ces fortes agitations d’un mélange sont appelées des succussions.

Ainsi, lorsqu’une goutte de la teinture de Nux vomica est diluée dans 99 gouttes d’alcool et dynamisée, nous obtenons Nux Vomica 1 CH. Ensuite, Nux Vomica 1 CH est dilué dans 99 gouttes d’alcool et dynamisé en vue d’obtenir Nux Vomica 2 CH, puis, ainsi de suite, jusqu’à l’obtention de la dilution souhaitée.

Quels sont les degrés de dilutions et les formes galéniques de Nux vomica ?

Les dilutions homéopathiques de Nux vomica sont comprises entre 2 CH et 30 CH lorsqu’il s’agit des dilutions centésimales hahnemanniennes (CH) ou entre 4 DH et 60 DH, s’il s’agit des dilutions décimales Hahnemannienne (DH).

Nux vomica se présente sous plusieurs formes galéniques :

  • granule,
  • dose,
  • triturations,
  • solution buvable en goutte ou en ampoule.

Qu’est-ce qu’une nausée ?

La nausée peut surgir soudainement et peut être aigüe, de courte durée ou persister pendant des périodes plus longues. Elle peut, souvent, précéder un vomissement qui est une évacuation volontaire ou involontaire du contenu de l’estomac. C’est une sensation de malaise associée à une envie imminente de vomir. Cette sensation désagréable est ressentie au niveau de la gorge et de l’estomac. Formé à partir de la racine grecque ‘’naus’’ qui désigne navire ou un bateau de grande dimension, le terme ‘’nausée’’ provient du mot latin ‘’nausea’’ ou du mot grecque ‘’nautia’’ qui signifie mal de mer. Il désignait un trouble de l’estomac et une envie de vomir provoqués par le mouvement du navire et qui affectait ceux qui n’avait pas l’habitude de la navigation.

Les symptômes de la nausée sont souvent mal définis ou parfois difficiles à décrire par ceux qu’elle affecte. Ils ne sont pas douloureux, mais sont décrits comme étant des sensations désagréables ou très inconfortables, ressenties dans la poitrine, le haut de l’abdomen ou au niveau du pharynx, à l’arrière de la gorge. La nausée n’est pas douloureuse et ne constitue pas une pathologie en soi, mais un malaise, un trouble ou plutôt le symptôme d’une pathologie. Ainsi, elle peut être associée à diverses conditions (médicales) ou peut être le symptôme de diverses maladies (maux de tête, douleur abdominale, cirrhoses, diarrhée, etc.). Les vomissements ou les vertiges sont également des signes qui peuvent être associés à la nausée.

Nausée

Qu’est-ce qui peut provoquer une nausée ?

Les causes de la nausée sont nombreuses et d’origines différentes (psychologique ou physique). Ainsi, la nausée peut provenir d’un problème lié à un organe situé dans la partie supérieure du tractus gastro-intestinal (œsophage, estomac, duodénum) ou un organe qui aide le tractus gastro-intestinal lors de la digestion des aliments (pancréas, foie et vésicule biliaire). Les pathologies du tractus gastro-intestinal qui peuvent provoquer une nausée sont, entre autres :

  • le reflux gastro-œsophagien ou les brûlures d’estomac,
  • les inflammations des muqueuses gastro-intestinales,
  • les gastrites,
  • les ulcères
  • l’œsophagite

La nausée peut être, également, provoquée par d’autres pathologies (liées à des organes qui ne font pas partie du tractus gastro-intestinal) ou d’autres facteurs.

Les infections virales ou bactériennes peuvent être à l’origine d’une nausée. Des agents pathogènes (bactéries d’origine alimentaire, virus) peuvent affecter l’estomac et induire une nausée. Aussi, une suralimentation ou la consommation des aliments trop épicés ou riches en matière grasse peut perturber l’estomac et générer des nausées. Les symptômes de la nausée peuvent également résulter d’une douleur intense, d’un mal de transport, d’une allergie alimentaire. Certains traitements pharmacologiques (chimiothérapie) ou la prise de certains médicaments (les contraceptifs oraux, les anesthésiques, les antidépresseurs, certains antibiotiques…) sont susceptibles de déranger l’estomac et d’induire une sensation de malaise. Ainsi, la nausée peut être provoquée par les effets secondaires de certains traitements ou médicaments.

Les femmes enceintes ainsi que celles qui sont affectées par le syndrome prémenstruel peuvent ressentir les symptômes de la nausée.

Dans quels cas Nux vomica peut être prescrit contre la nausée ?

Nous pouvons avoir recours à Nux vomica lorsque :

  • la nausée est caractérisée par une forte envie de vomir qui n’est pas concluante ; le sujet à l’impression qui va vomir, mais il ne peut pas le faire. Il fournit des efforts pour vomir sans y parvenir.
  • La nausée est soulagée par le vomissement. L’expulsion par la bouche du contenu de l’estomac calme les nausées. Ainsi, certaines personnes vont provoquer volontairement un vomissement (en mettant par exemple deux doigts dans la bouche) pour être soulagées, parce qu’elles se sentent mieux après avoir vomi.
  • La nausée survient le matin (nausée matinale) et après avoir mangé
  • La nausée survient après la consommation excessive d’alcool, de nourriture, de café ou d’autres stimulants ; après avoir pris des médicaments allopathiques (psychotropes, laxatifs, analgésique, etc.) ou à la suite d’une intoxication médicamenteuse.

Les modalités ou les signes associés à la prescription de Nux vomica sont :

  • une langue chargée d’un enduit blanc jaunâtre à la base,
  • une amélioration par le vomissement (provoqué) ;  en position couchée et par le sommeil,
  • une aggravation le matin ou par les stimulants (alcool, nicotine, café…).

Posologie en fonction des causes de la nausée

  • Nausée à la suite d’une intervention chirurgicale

Moins fréquentes, les nausées peuvent survenir à la suite d’une intervention chirurgicale et générer un inconfort. L’anesthésie est une cause fréquente des nausées après une opération chirurgicale. Ainsi, une nausée post-opératoire peut constituer un effet secondaire d’une anesthésie. Aussi, les puissants antalgiques au cœur des soins post-opératoires peuvent avoir pour effets secondaires, des nausées

Nux vomica est un remède homéopathique fort utile en présence d’une nausée que nous pouvons ressentir à la suite d’une intervention chirurgicale en raison de l’administration des effets de l’anesthésie et des analgésiques. Il aide à soulager les nausées en désintoxiquant l’organisme après une anesthésie ou l’administration d’antalgiques.

Pour protéger le foie des effets secondaire d’une anesthésie, 5 granules Nux vomica 5 CH nous pouvons absorber quotidiennement durant les 3 ou 4 jours qui précèdent le jour de l’intervention chirurgicale. Pour éviter les nausées après une intervention, il conviendra d’avoir recours à la dilution 9 CH, à raison de 5 granules trois fois par jour.

  • Nausée à la suite d’un traitement anticancéreux

Les traitements anticancéreux (la chimiothérapie) sont susceptibles d’induire des nausées qui peuvent se manifester de manière aigüe (quelques heures après le traitement) ou tardive (quelques jours plus tard). En effet, l’organisme peut percevoir les médicaments administrés dans le cadre de la chimiothérapie comme toxique ou comme une substance étrangère. Il réagit en déclenchant des reflexes nauséeux en vue de les rejeter. Ces reflexes sont des réactions inadaptées.

Nux vomica constitue un remède homéopathique efficace qui nous permet de traiter les nausées liées à la chimiothérapie. C’est pourquoi, il est recommandé, dès la première chimiothérapie, en débutant ce traitement homéopathique dans la matinée, le jour de la chimiothérapie, à raison de 3 granules trois fois par jour, en ayant recours à la dilution 7 CH ou 9 CH.

Pour ceux qui ne parviennent pas à supporter la chimiothérapie, ils peuvent absorber 3 granules de Nux vomica 5 CH, toutes les heures, en débutant la prise des granules une heure avant la chimiothérapie, et en cessant la prise des granules une heure après la fin de la perfusion,

Pour soulager les nausées, il est conseillé de prendre 5 granules de Nux vomica 9 CH, en cas de besoin.

Dans le cadre de la prévention au cours d’une chimiothérapie, le patient avoir recours à Nux vomica 5 CH, 3 fois par jour. Il convient de débuter le traitement la veille jusqu’à ce que les nausées cessent.

  • Nausée au cours de la grossesse

La sensation de nausée constitue l’un des premiers signes de grossesse. Elle est le résultat des modifications hormonales qui surviennent au début de la grossesse. Elle est due à une augmentation brusque de certaines hormones qui stimulent les centres situés au niveau du cerveau et contrôlant les reflexes nauséeux.

Chez certaines femmes, ces désagréments cessent entre la 14ème et la 16ème semaine de grossesse ; chez d’autres les nausées prévalent tout au long de la grossesse.

Lorsque ces nausées sont soulagées par les vomissements à telle enseigne que la femme enceinte se sent mieux après avoir vomi, la souche homéopathique appropriée est Nux vomica. Ce remède est bien indiqué lorsque la langue de la femme enceinte confrontée aux nausées, est de couleur blanche au niveau de la moitié postérieure.

La posologie consiste à absorber 2 granules de Nux vomica 5 CH, 3 fois par jour.

  • Nausée après avoir (trop) mangé

Un excès alimentaire ou la consommation d’un repas trop copieux, c’est riche en matières grasses, peut provoquer des troubles de la digestion susceptibles de se manifester par une sensation de nausée. Lorsque cette sensation apparaît 1 ou 2 heures après l’excès alimentaire, avec une langue recouverte d’un enduit au niveau de la partie postérieure, le remède homéopathique approprié est Nux vomica. Cette souche homéopathique est bien indiquée lorsqu’il y a une amélioration après une courte sieste, par une pression au niveau de l’estomac et lorsque la nausée est soulagée par les vomissements. Permettant de gérer les excès (consommation excessive de nourriture ou d’alcool), elle est couramment appelée le médicament des lendemains d’excès. Elle permet de traiter ou de prévenir les désagréments provoqués par une consommation excessive d’aliments ou d’alcool.

Pour limiter la survenue de ces nausées, l’absorption de 3 granules de Nux vomica 9 CH, est conseillée, deux heures avant le repas festif. Contre les nausées qui apparaissent après un repas copieux qui a été également arrosé de d’alcool, 3 granules toutes les heures, s’avèrent bénéfiques le lendemain de la fête.

  • Nausée provoquée par une gastro-entérite

D’origine virale, la gastro-entérite est une pathologie qui génère plusieurs symptômes au nombre desquels figurent des épisodes de nausées. Nux vomica est un remède homéopathique qui calme les nausées qui surviennent lorsque cette infection du tube digestif prévaut. La dilution 4 CH est appropriée, à raison de trois granules, trois fois par jour.

  • Nausée provoquée par le mal de transport

Le mal de transport ou cinétose est un trouble qui apparaît au cours d’un voyage en voiture, en train, en avion ou en bateau. Il est caractérisé par une série de manifestations, avec parfois pour symptôme, la nausée. Ce symptôme est le résultat  d’un déséquilibre au niveau de l’oreille interne qui active un centre nerveux situé dans le cerveau, au sein duquel siège la zone du cerveau qui contrôle les vomissements. Ainsi, nous pouvons être affectés par des nausées lorsqu’il y a une désynchronisation entre les informations  visuelles et le ressenti de l’oreille interne.

Nux vomica est d’un grand secours en cas de nausée résultant d’un mal de transport. Nous pouvons opter pour cette souche homéopathie en absorbant 5 granules issus de la dilution 9 CH, avant de prendre le départ, en cas d’apparition des nausées au cours du voyage.