Les VSL (véhicules sanitaires légers) et les taxis conventionnés font partie des véhicules sanitaires. Les deux ont pour activité le transport de malades et blessés pour des raisons médicales, qu’il s’agisse d’examens médicaux ou de soins de longue durée. Ils transportent leurs clients en position assise, contrairement aux ambulances qui le font en position allongée ou semi-assise.

Qu’est-ce que le taxi conventionné ?

Le taxi conventionné est un véhicule sanitaire ayant reçu un agrément préfectoral, pour le transport de personnes malades ou blessées vers leur médecin ou un centre de soins. Certifié CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie), il assure à ses clients une offre de TAP (Transport assis professionnalisé). Cette dernière offre aux clients la garantie d’une réduction ou du remboursement des frais de transport de 65 à 100%.

Pour pouvoir proposer un service de TAP, les entreprises de taxi doivent adhérer à la convention CPAM. En justifiant des droits ouverts à l’Assurance maladie, les assurés peuvent alors bénéficier de la prise en charge de leurs frais de transport. Bien entendu, le chauffeur du taxi conventionné doit obligatoirement demander des documents justificatifs, tels que la prescription médicale signée par le médecin, qui autorise clairement le TAP en taxi conventionné, la carte vitale et l’attestation de sécurité sociale. Si le patient ne dispose pas de ces documents en cours de validité, il devra payer directement les frais de transport s’il a décidé de réserver un taxi conventionné à Herblay ou encore dans une autre ville française.

vsl

Et le VSL, c’est quoi ?

Le véhicule sanitaire léger se distingue des autres voitures par sa couleur blanche, sa carrosserie rigide, ses 4 portes latérales ainsi que la fameuse croix bleue à 6 branches. En fonction de sa capacité, il peut transporter une à trois personnes, toujours en position assise. Outre le transport médical, les prestations des VSL incluent également les services d’aide à la personne, notamment l’accompagnement du patient jusqu’au véhicule et jusqu’au bâtiment de destination. Toutefois, elles n’impliquent pas une aide médicale permanente pendant le trajet, mais proposent en revanche une assistance aux démarches administratives du passager. Ainsi, les VSL conviennent tout particulièrement aux personnes âgées et aux patients qui peuvent supporter un long trajet en position assise. Pour rendre le trajet plus sécurisé, ce type de véhicule doit être doté des équipements de premier secours, tandis que son intérieur doit répondre aux règles d’hygiène et d’assainissement.

VSL et taxi conventionné : quelles différences ?

Le VSL et le taxi conventionné assurent tous deux le transfert d’un patient depuis ou vers un centre de soins. Ils sont adaptés au transport médical des malades, blessés, personnes âgées ou à mobilité réduite, qui peuvent supporter un trajet en position assise. Le VSL, en particulier, ressemble aux voitures classiques, à la différence qu’il est de couleur blanche et toujours dotée de 4 portes latérales. Cependant, contrairement au taxi conventionné, il n’est pas soumis à l’agrément de la CPAM. Ainsi, les prestations d’un VSL ne sont pas remboursées ni prises en charge par l’Assurance maladie.