Il arrive parfois que, pour des raisons médicales, un patient ne peut pas prendre le volant de sa voiture pour se rendre à un centre de soins dans sa ville. Dans ce cas, sous certaines conditions, il est possible de bénéficier d’une prise en charge des frais de transport. Ainsi, le trajet donnera droit à un remboursement de la part de la Sécurité sociale, par l’intermédiaire de la CPAM (Caisse primaire de l’assurance maladie).

Qu’est-ce qu’un taxi conventionné ?

Comme son nom l’indique, un taxi conventionné est un véhicule conventionné par la CPAM pour effectuer des prestations de transport médical. Plus concrètement, il s’adresse aux patients assurés qui souhaitent se rendre à un établissement médical depuis leur domicile, mais ne peuvent pas conduire leur propre voiture.

En tant que professionnel conventionné par la CPAM, le chauffeur du taxi conventionné doit proposer plusieurs garanties importantes vis-à-vis des personnes transportées :

  • une discrétion totale en ce qui concerne l’identité, la destination ou la pathologie du patient ;
  • une conduite prudente et adaptée au transport médical ;
  • une hygiène irréprochable à l’intérieur du véhicule ;
  • une adaptabilité aux personnes à mobilité réduite.

Taxi conventionné : pour quels trajets ?

Avant toute chose, le patient doit parler à son médecin traitant de la possibilité de faire appel à un taxi conventionné CPAM. Dans tous les cas, les trajets suivants sont éligibles à un remboursement :

  • les trajets allers retours hôpital-domicile ou clinique-domicile (ainsi, un patient assuré à Melun peut tout à fait faire appel à un taxi conventionné hôpital de Melun) ;
  • les trajets vers un centre de soins médicaux pour une longue durée ;
  • les déplacements de plus de 150 km ;
  • le trajet pour un contrôle sur recommandation de l’Assurance maladie ou d’un médecin d’État ;
  • les trajets pour des soins urgents suite à un accident de travail.
prendre un taxi

Quelle démarche pour bénéficier d’une prise en charge ?

Le taxi conventionné est un service de transport qui s’adresse à toute personne détentrice d’une assurance santé. Cependant, le remboursement des frais de transport nécessite que le patient présente une prescription médicale, dûment signée par le médecin, et contenant les informations suivantes :

  • les dates de déplacement et leur durée ;
  • et le nombre de trajets prévu.

Le patient doit également détenir une attestation de Sécurité sociale valable, de moins d’un an, ainsi qu’une carte vitale valide. Il faut savoir aussi que l’Assurance maladie ne prend en charge que certains transports, comme les déplacements fréquents pour des traitements spécifiques, les hospitalisations ou les accidents de travail.

Ainsi, une fois que le patient est sûr de réunir toutes les conditions ci-dessus, il peut contacter son taxi conventionné. Le professionnel de transport vérifiera ensuite le dossier et emmènera son client vers la destination prévue dans le dossier.

Pour contacter un taxi conventionné CPAM, rien de plus simple, car il suffit de :

  • réserver en ligne le taxi, en consultant des annuaires de taxis conventionnés ;
  • ou encore en contactant directement la CPAM, qui recommandera un taxi conventionné en fonction des trajets.