Après la baisse de l’acuité visuelle, la sécheresse oculaire est le deuxième plus grand motif de consultation chez un ophtalmologue. Cette pathologie touche les larmes ainsi que la surface de l’œil et de la paupière. En effet, un film de larmes protège notre œil en l’hydratant et en lui procurant un certain confort. Lorsque ce film vient à manquer, cela provoque la sécheresse oculaire. Des symptômes désagréables apparaissent et provoquent alors des irritations. Alors, qu’est-ce que la sécheresse oculaire plus exactement ?

Comment se manifeste la sécheresse oculaire ?

Nos yeux produisent des larmes en permanence. Ces larmes s’étalent sur toute la surface des yeux. La sécheresse oculaire se manifeste donc lorsque la quantité de ces larmes devient insuffisante, asséchant ainsi la surface des yeux. Lorsque des symptômes de la sécheresse oculaire se manifestent, l’idéal est de consulter un spécialiste comme celui de Masecheresseoculaire.fr afin d’éviter les complications. En général, il existe trois formes de sécheresse oculaire.

La sécheresse évaporative

La sécheresse évaporative résulte du dysfonctionnement des glandes de meibomius ou DGM. L’évaporation des larmes est réduite à cause de l’insuffisance de la couche lipidique. Cette dernière peut également être de mauvaise qualité. C’est le type de sécheresse oculaire la plus courante.

La sécheresse par déficience aqueuse

La sécheresse par déficience aqueuse se manifeste par l’insuffisance des larmes produites pour hydrater la surface de l’œil. Cela survient généralement avec l’âge ou lorsque l’on regarde trop souvent les écrans.

La sécheresse mixte

Elle combine à la fois la sécheresse par déficience aqueuse et la sécheresse évaporative. Dans ce cas, il peut y avoir une multitude de symptômes qui se manifestent.

Quels sont les symptômes de la sécheresse oculaire ?

Il existe plusieurs symptômes permettant de déterminer si l’on est atteint ou non de sécheresse oculaire. Généralement, le patient ressent des picotements, des démangeaisons, des sensations de brûlure ou des sensations de sable dans les yeux. Les yeux deviennent également très sensibles à la lumière, au vent et à la fumée de cigarette. Lorsque la personne atteinte de sécheresse oculaire se réveille le matin, elle ressent une certaine gêne à l’ouverture des yeux. C’est comme si ses paupières restaient collées entre elles. La personne aura donc tendance à cligner des paupières fréquemment.

Lorsque vous ressentez une émotion intense (tristesse, joie…) ou épluchez un oignon, vos larmes coulent. Avec la sécheresse oculaire, cela ne se produit pas. Les larmes sont absentes même quand les situations qui devraient les déclencher se présentent. Par contre, le vent, le froid et la lecture déclenchent un larmoiement.

Pour ceux et celles qui portent des lentilles de contact, ces dernières causent une sensation de gêne. La personne a également l’impression d’avoir une vision moins nette. Dans certains cas, elle ressentira même une sensation de fatigue des yeux.

traitement sécheresse oculaire

Quelles sont les causes de la sécheresse oculaire ?

Les causes de la sécheresse oculaire sont multiples. En voici quelques-unes :

  • l’âge (en vieillissant, les glandes lacrymales s’atrophient),
  • le port de lentilles de contact,
  • un maquillage excessif des cils,
  • la chirurgie oculaire,
  • la prise de certains médicaments,
  • les fumées, la pollution, la sécheresse de l’air,
  • un usage intensif des écrans (ordinateur, smartphone…),
  • les troubles hormonaux pour les femmes.

Comment soigner la sécheresse oculaire ?

Le traitement thérapeutique de la sécheresse oculaire consiste à hydrater l’œil. Plusieurs types de traitements sont d’ailleurs envisageables.

Les traitements classiques

L’instillation de larmes sous forme de collyre dans les yeux permet de les hydrater. Vous pouvez également appliquer des gels mouillants et lubrifiants en fonction de la gêne. Les gouttes constituent aussi un traitement efficace s’il est bien visqueux. Sinon, pratiquez un massage des paupières et de l’angle interne de l’œil. Chauffez un gant de toilette que vous allez poser sur les yeux durant 5 à 10 minutes sur une fréquence de 1 à 2 fois par jour.

Le traitement IPL

Ce traitement est prescrit lorsque la sécheresse oculaire est liée à un dysfonctionnement des glandes de meibomius et des glandes lacrymales. Grâce à la technologie IPL, il est fiable, indolore, efficace et convient à tous les types de peau.

Le traitement consiste à envoyer une série d’impulsions lumineuses au niveau de la joue. Cela stimule le nerf parasympathique contrôlant les glandes tout en réactivant leur métabolisme. Les impulsions lumineuses réduisent également l’inflammation de la peau. L’inflammation des paupières, quant à elle, est plus atténuée grâce à la baisse de la rosacée.

À qui s’adresser en cas de sécheresse oculaire ?

Si vous souffrez de sécheresse oculaire, vous devez consulter au plus vite un spécialiste ou un ophtalmologue. Ce dernier fera un diagnostic précis de la situation. Il vous fera passer un interrogatoire afin de déterminer les signes cliniques et les causes de la sécheresse oculaire.

Une fois les causes déterminées, il définit le traitement adapté. Ce spécialiste dispose des compétences et des qualifications requises pour prescrire des soins efficaces pour lutter contre la sécheresse oculaire.