Le choix d’une perruque médicale est une étape par laquelle doivent passer les patientes qui luttent contre le cancer en effectuant des séances de chimiothérapie. En effet, ces traitements sont tellement forts qu’ils entrainent généralement une perte partielle ou totale de la chevelure. Afin de mieux supporter cette phase et pour avoir une meilleure estime d’elles-mêmes, les patientes peuvent opter pour le port d’une perruque médicale, également appelée prothèse capillaire. Comment entretenir cette chevelure de remplacement pour pouvoir bénéficier de ces avantages pendant longtemps ? Les détails dans cet article.

Entretenir sa prothèse capillaire : quelles sont les règles à respecter ?

La perruque médicale est un excellent moyen de remédier à la chute des cheveux au cours d’un traitement contre le cancer. Il s’agit d’une solution rapide et simple à mettre en place et qui ne présente aucun danger pour la santé de la patiente. Les bienfaits à en tirer sont multiples. Ainsi, cette chevelure de remplacement lui permet de conserver une bonne image d’elle-même et d’éviter les questions indiscrètes que certaines personnes curieuses pourraient être tentées de lui poser.

Il est indispensable de bien entretenir ce dispositif de prothèse capillaire afin de le maintenir en bon état durant tout le traitement et jusqu’à la repousse complète des cheveux naturels de la patiente.

La perruque médicale est conçue avec des cheveux de synthèse de qualité supérieure. Ils ont donc besoin de soins spécifiques qui préserveront leur aspect brillant, souple et naturel. De fait, pour préserver la beauté et le naturel de votre prothèse capillaire, vous devez respecter certaines règles. Lorsque vous ne l’utilisez pas, posez-la sur un mannequin ou un socle pour qu’elle puisse conserver sa forme. Lavez votre perruque tous les 10 à 15 jours pour la conserver en bon état. Cependant, il est important de noter que la fréquence du shampooing dépend fortement de l’environnement dans lequel se trouve la perruque, de votre fréquence d’utilisation et de votre niveau de transpiration.

Lors du lavage de cet accessoire, n’utilisez que des produits d’entretien pour perruque médicale tels que les shampooings, les démêlants et les soins spécialement formulés pour les prothèses capillaires en fibres synthétiques ou en cheveux naturels.

Avant de laver cette chevelure de remplacement, procédez toujours à un démêlage délicat avec un peigne à dents larges ou avec vos doigts. Commencez toujours le démêlage par les pointes et remontez vers les racines. Pour le lavage :

  • remplissez une bassine ou le lavabo d’eau tiède et ajoutez-y deux noix de shampooing adapté,
  • plongez la prothèse dans l’eau pendant 5 bonnes minutes et secouez-la délicatement deux ou trois fois,
  • rincez ensuite la perruque dans l’eau froide des racines vers les pointes et enveloppez-là dans une serviette douce,
  • tamponnez l’accessoire sans frotter pour éliminer l’excès d’eau,
  • installez votre prothèse sur un mannequin et laissez sécher à l’air libre durant toute la nuit.

Une fois que votre perruque médicale est sèche, vous pouvez la coiffer comme vous le souhaitez avec des produits adaptés.

prothèse capillaire perruque médicale

Comment bien porter une perruque médicale ?

Afin de bien porter la prothèse capillaire, il est primordial de connaitre quelques détails sur son usage. Avant de la porter, il est ainsi conseillé de la secouer pour l’aérer, lui donner du volume et la rendre plus naturelle. Ce geste permettra à la perruque d’avoir une meilleure forme et de bien se placer.

Lorsque vous voudrez enfiler votre chevelure de remplacement, placez-la d’avant en arrière en commençant sur votre front et en la repositionnant correctement deux doigts au-dessus des sourcils. Après avoir installé la perruque, vous devez vous assurer que les pattes de maintien sont bien sur vos tempes et les plaquer. Pour finir, coiffez votre chevelure selon le style de coiffure qui vous convient le plus.

Si vous portez une perruque médicale, vous devrez faire attention à certains détails dans votre vie de tous les jours. À titre d’exemple, il n’est pas conseillé d’aller se baigner à la plage ou à la piscine avec une prothèse capillaire, sauf s’il est question d’un modèle spécifique.

De plus, il est préférable de ne pas la garder pour dormir la nuit, car elle peut vite s’abîmer. D’autre part, vous devrez éviter de soumettre votre perruque aux sources de chaleur intenses pour ne pas la dégrader. En conséquence, lorsque vous la portez, évitez de vous approcher d’une bougie, d’un barbecue ou d’un feu.

Par ailleurs, il faut également éviter l’usage de laque, car ce produit la salit et l’alourdit. Enfin, l’usage d’un fer à friser, d’un sèche-cheveux ou de bigoudis chauffants peut abîmer la prothèse si les cheveux qu’elle comporte ne supportent pas les hautes températures.

Choisir une perruque médicale : quels critères faut-il prendre en compte ?

Avant de choisir votre chevelure de remplacement, vous devez répondre à plusieurs interrogations. Souhaitez-vous utiliser un modèle qui se rapproche fortement de votre chevelure pour éviter les questions gênantes ? Ou préférez-vous tester une nouvelle de coiffure et changer de tête ? Répondre à ces questions vous aidera à mieux choisir afin de mieux gérer cette période de bouleversement personnel.

Il faudra également essayer plusieurs modèles afin de trouver celui qui vous renvoie la meilleure image de vous-même. Prenez donc le temps de tester plusieurs échantillons afin de sélectionner la perruque médicale qui vous accompagnera durant cette calvitie temporaire de plusieurs mois.

Vous devez également considérer le moment où il faudra acheter la prothèse. Certaines patientes choisissent d’acheter leur perruque avant le début de la chimiothérapie, car elles peuvent ainsi sélectionner la prothèse capillaire lorsque leurs cheveux sont encore présents. Elles peuvent donc prendre le temps pour choisir un modèle très proche de leur style. Toutefois, rien ne vous empêche d’acheter la perruque médicale après la chute de vos cheveux.

Enfin, il faudra tenir compte du coût de la prothèse capillaire. En termes de prix, la nature des cheveux utilisés lors de la confection de la coiffure est déterminante. Les cheveux naturels seront donc plus coûteux que les cheveux synthétiques. Toutefois, il convient de souligner le fait que l’achat d’une perruque médicale est partiellement pris en charge par la Sécurité sociale.