Longtemps considérées comme taboues, les fuites urinaires impactent environ ¼ de la population mondiale. Aujourd’hui encore, de nombreuses personnes rechignent à évoquer ce sujet sensible avec leurs proches ou leur médecin en raison des préjugés qui y sont liés. Heureusement, il existe des solutions simples et discrètes qui permettent de réduire l’impact de cette incontinence dans la vie quotidienne. Quelles solutions pour le traitement des fuites urinaires mineures ? Cet article fait le point.

Les protège-slips contre les fuites urinaires

Pendant de longues années, les fuites urinaires ont été considérées comme des problèmes ponctuels affectant une faible partie de la population mondiale. Pourtant, de nombreuses études tendent à montrer que ce phénomène touche autant les hommes et les femmes de toutes les tranches d’âges, et en grande proportion.

Le plus souvent, il est causé par :

  • des problèmes de santé,
  • une descente de la vessie,
  • des troubles de la prostate,
  • ou un affaiblissement des muscles du plancher pelvien.

Cela engendre donc des pertes de fluides incontrôlées susceptibles d’engendrer des difficultés fonctionnelles.

Le traitement de ces fuites passera donc soit par le renforcement des muscles défaillants, soit par la réduction de la gêne engendrée par les pertes d’urine. Cette dernière option est celle privilégiée par les protège-slips qui représentent d’excellents équipements de contrôle des pertes.

Fonctionnant de façon relativement similaire aux serviettes hygiéniques, les protège-slips se portent au-dessus des sous-vêtements traditionnels et permettent de recueillir le fluide urinaire. Il dispense donc des allers-retours constants aux toilettes. Cela est particulièrement important quand on sait que les fuites urinaires se manifestent généralement par de petits volumes.

De plus, au même titre que les serviettes hygiéniques, ces accessoires sont d’une grande discrétion et ne contraignent pas à des mesures extrêmes. Ils conviennent donc parfaitement à des pertes mineures. Cela dit, pour bénéficier d’une excellente protection, n’hésitez pas à consulter ce que propose a-lovely-day.com, un spécialiste de l’incontinence et des fuites urinaires.

Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, il ne s’agit pas d’un accessoire exclusivement féminin. Il existe de nombreux modèles qui permettent aux hommes d’avoir une tenue adaptée et tout aussi discrète.

Fuites urinaires

Les exercices de Kegel pour renforcer son périnée

Comme précédemment évoqué, le traitement des fuites urinaires mineures comme majeures passe par le renforcement des muscles défaillants et la réduction des contraintes physiques. Il existe de nos jours de nombreuses façons de procéder au renforcement du muscle pelvien ou de la vessie. Parmi elles, les exercices de Kegel constituent une référence.

Renforcement du périnée : de quoi s’agit-il ?

Baptisés du nom de leur inventeur, ces exercices de contraction et de relâchement permettent de muscler le périnée et de réduire significativement les risques d’incontinence. Pour faire simple, plus le périnée est fort, moins il laissera passer de l’urine. Évidemment cette méthode n’est efficace que si les troubles proviennent d’une défaillance physique. Cela dit, ces exercices sont fortement conseillés pour les femmes après les accouchements ou en post-ménopause.

En quoi consiste cette méthode ?

Dans la pratique, les mouvements de l’exercice de Kegel dépendent des muscles que l’on souhaite renforcer. Mais en général, cet exercice passe par des contractions courtes et rapides du périnée ou par des contractions fortes et tenues pendant environ 6 secondes. Il peut aussi s’agir de contractions longues et douces pour travailler les fibres douces.

Encore une fois, le type d’exercice dépend des défaillances physiques. En cas de doute, il est fortement conseillé de demander l’avis de son médecin. Toutefois, ces exercices sont parfaitement adaptés aux fuites mineures en raison de leur facilité de réalisation.

Par ailleurs, pour un maximum d’efficacité, il est conseillé de faire au moins deux séances de quinze minutes par semaine. Il est même possible de les associer à d’autres activités quotidiennes pour un gain de temps optimal.

La rééducation de la vessie

Les « petits problèmes » urinaires constituent des soucis de santé bénins qui peuvent pourtant affecter la qualité de vie des personnes qui en sont victimes. En cas d’inefficacité des exercices de Kegel, il est possible de procéder à une rééducation de la vessie.

rééducation fuites urinaires

Il s’agit d’un processus qui permet de maîtriser l’envie d’uriner et de limiter les pertes de fluide. Elle passe essentiellement par des habitudes simples et routinières. Il peut s’agir d’aller aux toilettes selon un timing défini ou de supprimer l’envie constante d’uriner à travers la contraction des muscles pelviens ou la concentration.

En outre, les femmes ont la possibilité d’adopter des cônes vaginaux qui consolideront les muscles du périnée sans affecter les activités quotidiennes.

La médication contre les fuites

La médication est une option intéressante dans le traitement ponctuel des fuites urinaires mineures. Mais attention, elle ne peut être utilisée qu’en cas d’urgence. Autrement, ces médicaments ne sont adaptés que pour les fuites urinaires sévères.

Dans ce cas, il sera possible d’utiliser des traitements mécaniques comme le cathéter ou le pessaire. Il est aussi possible d’utiliser des médicaments comme la toltérodine ou l’oxybutynine. Toutefois, cette option ne doit être envisagée que sur avis express du médecin. Il est absolument hors de question d’entamer un traitement médicamenteux quelconque sans en connaître les tenants et les aboutissants.

La chirurgie pour pallier les gros problèmes d’incontinence

Au même titre que la médication, la chirurgie représente la dernière option de traitement lorsque les approches douces montrent leurs limites. Il peut s’agir d’un simple renforcement du plancher pelvien ou de la pose d’une bandelette sous l’urètre. Cette dernière méthode est d’ailleurs la plus pratiquée lors des chirurgies.

Il faut dire qu’au-delà de représenter une solution en cas d’échec des autres options, la chirurgie est surtout recommandée pour l’incontinence urinaire issue d’un effort invalidant. La bandelette formera donc un hamac qui facilitera l’évacuation des urines par le canal de l’urètre.

Enfin, il est important de rappeler que les fuites urinaires peuvent être évitées. Il ne s’agit nullement d’une fatalité et ¼ de la population mondiale en souffre pourtant. À cet effet, il faudra adopter une hygiène de vie saine et soigner les problèmes de prostate pour les hommes. La consommation d’eau et la réduction d’alcool sont vivement recommandées. De même, il est fortement conseillé de rechercher un poids santé et de réduire ou supprimer le tabagisme. En cas de doute, le recours au pharmacien ou au médecin traitant est la meilleure option.

À lire : Comment renforcer son immunité ?