Discipline récente, la kinésiologie tire son origine de la chiropractie, de l’ostéopathie, de la médecine traditionnelle chinoise et de la neurologie moderne. Très populaire dans le monde du sport, cette discipline est encore peu connue par de nombreuses personnes. Quels sont donc les bienfaits de cette pratique ? Pourquoi et quand consulter ? Et comment choisir un bon praticien ?

Le rôle du kinésiologue

Un kinésiologue est un professionnel de la santé, spécialiste de la gestion du stress et de la prévention en matière de santé. Le kinésiologue n’est ni un thérapeute ni un médecin. Il effectue des tests musculaires pour identifier la source d’un mal ou d’une tension afin de rétablir un état d’équilibre et de bien-être physique, mental et énergétique. Il accompagne le patient à mieux gérer son état de stress.

Selon les spécialistes, la santé physique et psychique est liée aux tensions musculaires. Quand on est stressé, la tonicité des muscles est affectée. Les kinésiologues s’évertuent donc à diminuer le stress de leurs patients en tenant compte des spécificités individuelles, c’est-à-dire, les caractéristiques corporelles, mentales, émotionnelles ou énergétiques.

consulter un kinésiologue pour soulager des troubles émotionnels

Pourquoi et quand consulter un kinésiologue ?

Le corps humain est capable de supporter et de réguler le stress jusqu’à un certain niveau. Quand ce niveau est atteint s’ensuit un dysfonctionnement physique, émotionnel ou psychique. L’intervention d’un kinésiologue est donc nécessaire, il prévient les maladies en agissant sur les domaines structurels (muscles, os, organes, …), biochimique (métabolisme, nutrition…) et psychique (émotions, stress, croyances, …). On peut donc consulter un praticien pour plusieurs raisons. Cela peut être d’ordre physico-énergétique, psycho-émotionnel ou autre.

Raison physico-énergétique

Un kinésiologue à Grenoble peut être consulté lorsque l’on souhaite reprendre des exercices physiques après une blessure ou simplement évaluer sa condition physique. La consultation peut également être liée aux maux physiques tels que la migraine, les maux de dos, la céphalée, les troubles digestifs ou les douleurs corporelles.

Raison psycho-émotionnelle

La consultation d’un kinésiologue est également nécessaire en cas de problème psychique ou émotionnel. Il peut s’agir de :

  • Manque d’estime de soi,
  • Stress,
  • Anxiété ou dépression,
  • Peur ou phobie,
  • Culpabilité,
  • Problèmes d’addictions (alcool, tabac, drogues),
  • Troubles liés au divorce, déception, deuil, chômage.

En dehors de ces raisons, les problèmes d’organisation ou de concentration peuvent faire l’objet d’une consultation kinésiologique. Le kinésiologue offre également ses services à toute personne qui mène une vie déséquilibrée due au stress. Il peut être consulté à titre préventif. Une consultation en kinésiologie (non thérapeutique) naît d’une volonté d’aller mieux.

Kinésiologie, des contre-indications

Il n’existe pas de contre-indications en kinésiologie. Tout le monde peut y avoir recours, même les femmes enceintes et les enfants. Néanmoins, les tests musculaires ne sont pas praticables en cas de trouble ou lésion récente ou d’une opération chirurgicale. Les séances pour enfants se déroulent debout et en mouvement, mais durent moins de temps que pour les adultes et les personnes âgées.

Le praticien doit respecter une déontologie et prendre conscience des limites de sa profession. N’étant pas un médecin ni un thérapeute, sa profession vise simplement à aider les patients à surmonter les maux chroniques. Il s’agit de renforcer sa confiance en soi et d’intervenir sur les souffrances émotionnelles.

Comment se déroule une consultation en kinésiologie ?

Une séance de kinésiologie dure généralement 1h voire 1h30, elle consiste à définir le problème et l’objectif de la séance et à réaliser des tests musculaires.

La définition du problème et de l’objectif de la séance

La séance commence par l’échange entre le praticien et le patient. L’objectif général de la kinésiologie étant d’apporter une solution à un problème, le praticien exigera de son patient qu’il exprime son problème et ses attentes. Le kinésiologue interroge ainsi son patient pour mieux comprendre son fonctionnement. Cela lui permet d’identifier les formes de manifestations de son stress et la manière dont il peut apprendre à le surmonter.

Le test musculaire

Le praticien vérifie ensuite la connexion entre les muscles et le système nerveux. Il étalonne les muscles afin de déterminer les émotions liées au problème et d’adopter une technique adéquate. Ainsi, le praticien selon sa formation et le problème détecté peut faire usage des techniques propres à la kinésiologie ou d’autres techniques de la médecine douce. Il peut alors opter pour la technique du Touch For Health du Dr George Goodheart. Une méthode qui prévaut l’équilibre du corps dans ses trois dimensions fondamentales : anatomique, nutritionnelle et émotionnelle.

Il existe d’autres méthodes de traitement propres à la kinésiologie comme le Three in One Concepts basé sur l’auto-responsabilité. Enfin, il peut adopter l’Edu-Kinésiologie (Brain Gym) basé sur l’amélioration de l’apprentissage. En dehors de ces méthodes propres à la discipline, le praticien peut faire usage d’autres méthodes de médecine douce. Il peut donc opter pour les mouvements oculaires, les points d’acupressure, les Fleurs de Bach, les mouvements corporels, la sophrologie… Il peut également décider de vous faire un massage thérapeutique à l’aide de baume de consoude ou d’autres pommades.

Comment choisir un bon kinésiologue ?

Cette discipline bien connue dans le domaine du sport compte de nombreux praticiens autoproclamés. Voici quelques astuces afin de trouver un bon praticien.

Renseignez-vous sur sa certification

Il est impératif de se renseigner sur la formation du kinésiologue avant d’envisager une quelconque consultation. En France par exemple, un praticien en kinésiologie a nécessairement suivi une formation d’au moins 600h de cours réparties sur 2 ans au minimum. Il est également soumis à un code éthique et déontologique. C’est une exigence de la Fédération française de Kinésiologie (FFK) créée depuis 1992.

Pour trouver un bon praticien, vous pouvez consulter l’annuaire du site internet de la FFK en ligne. Toutefois, renseignez-vous sur la formation requise des spécialistes présents dans l’annuaire. Un praticien en kinésiologie doit impérativement avoir un numéro SIRET et être inscrit à l’URSAFF.

Vérifiez son savoir-faire

La kinésiologie est avant tout une communication. Une communication réussie dépend en grande partie de la confiance mutuelle entre les deux interlocuteurs. L’une des qualités indispensables d’un bon kinésiologue est l’écoute. Il sait écouter et poser les bonnes questions et accompagne le patient pour trouver ses propres solutions. Il n’a pas d’avis à donner sur des médicaments ou des soins médicaux prescrits par un médecin. Il n’hésitera d’ailleurs pas à envoyer ses patients, si nécessaire, vers des institutions médicales conventionnelles pour leur santé physique et psychique.

La durée normale d’une séance est de 1h. Il est important de se renseigner sur le tarif d’une séance. En France, les prix oscillent entre 40 et 80 euros. Un prix au-delà de 80 euros, est déjà trop élevé, même à Paris. Faites attention au mode de paiement. Un vrai praticien ne devrait en aucun cas exiger un paiement en espèce.

comment choisir un bon kinésiologue

Traitement kinésiologique, est-ce remboursé ?

Plus qu’une méditation avec le bol tibétain, la kinésiologie assure le bien-être physique et émotionnel du patient grâce à des techniques non médicales. Elle est donc considérée comme une médecine non conventionnelle. Sa pratique ne bénéficie donc d’aucun remboursement par la sécurité sociale. Néanmoins, une partie des séances peut être remboursée par une mutuelle santé, si elle intègre cette spécialité dans un forfait de remboursement. Plusieurs mutuelles santé proposent le remboursement de certains frais. Il va donc falloir vérifier les conditions de prise en charge de chaque mutuelle afin d’opter pour la meilleure.

Vous connaissez maintenant le rôle d’un kinésiologue, comment le choisir, pourquoi et quand le consulter. Le choix d’un bon kinésiologue nécessite en amont des renseignements sur sa formation, sa certification et son savoir-faire. La consultation peut être à titre préventif ou non.

Vous pouvez lire également : quelles sont les aides financières en place pour les malvoyants ?