Le terme DAE signifie simplement défibrillateur automatisé externe. Il s’agit d’un dispositif permettant une défibrillation qui consiste à délivrer un choc électrique dans le cœur d’une personne pour que celui-ci batte de nouveau de manière régulière. Cet appareil portatif sert donc à réanimer une personne victime un arrêt dit cardiorespiratoire. Cela ne signifie pas qu’il peut être utilisé pour tout type de maladie cardiaque. Classiquement, il est doté d’un bloc d’alimentation et deux électrodes sous forme de fer à repasser. 

Pourquoi avoir un DEA à portée de main ? 

Le défibrillateur est un accessoire indispensable en matière de secourisme. Il permet de sauver la vie d’une personne atteinte subitement de fibrillation ventriculaire. Cette pathologie se traduit par le dysfonctionnement des ventricules cardiaques qui est lui-même une conséquence des battements anormaux du cœur. Cela se manifeste extérieurement par la perte de conscience de la victime qui aboutit à sa mort subite. 

La réanimation doit se pratiquer dans les 4 minutes qui suivent la perte de conscience, selon les spécialistes du secourisme en France. Il y aura 95 % de chances que son cœur se remette à battre régulièrement et instantanément après une première tentative de défibrillation. Une fois de délais dépassés, les chances d’être réanimé baissent considérablement chaque minute (soit de – 10 à – à 20 % de moins par minute). En principe si on laisse la personne inconsciente plus de 10 minutes, elle risque de ne plus se réveiller. Néanmoins, seul un médecin peut constater la mort. 

Deux types de défibrillateurs : DSA et DAE

Il existe actuellement deux types de défibrillateurs disponibles sur le marché. 

  • On a d’un côté les défibrillateurs semi-automatiques (DSA) qui ne peuvent être utilisés que par les professionnels. L’appareil, branché sur la personne réanimée, propose à l’utilisateur d’activer les électrodes et de délivrer l’électrochoc. 
  • De l’autre, il y a les défibrillateurs automatisés externes qui délivrent le choc automatiquement s’il détecte une fibrillation. Il est d’ailleurs possible de se procurer un DAE connecté qui offre une assistance beaucoup plus complète et avancée à l’utilisateur.
DAE

Qui a le droit de manipuler un DAE ? 

Même les non-médecins ont le droit d’utiliser un défibrillateur automatique, d’après le décret n° 2007-705 du 4 mai 2007 relatif à l’utilisation des DAE. Toutefois, celui qui manipule d’appareil doit au moins avoir suivi une formation en matière de secourisme et connaitre les gestes à réaliser impérativement avant la défibrillation. Il ne faut pas se servir n’importe comment. 

Sachez que si votre maladie est bénigne, vous pouvez opter pour des techniques beaucoup plus douce et moins invasive comme l’utilisation de l’arnica.