L’incontinence urinaire est un symptôme qui se manifeste par une altération du contrôle de la miction. L’incontinence chez les hommes, les femmes, les personnes âgées et les enfants a des manifestations différentes. Le degré de fuites urinaires varie également. Une fuite urinaire signifie que l’urine s’écoule involontairement après la fin de la miction. Cela est dû au fait que l’urine reste dans l’urètre. Lisez la suite pour tout comprendre sur l’incontinence et les fuites urinaires.

Incontinence et fuites urinaires : comment tout cela se produit ?

Normalement, l’urine produite par les reins s’accumule dans la vessie. Le col de la vessie (la partie la plus basse de la vessie) est le muscle périphérique (sphincter) qui se contracte, fermant l’urètre, empêchant ainsi l’écoulement spontané de l’urine hors du corps. Lorsque la vessie est pleine, un signal est envoyé par les nerfs de la vessie à la moelle épinière, qui est ensuite transmis au cerveau et la personne ressent l’envie d’uriner. Par conséquent, cette personne peut déterminer consciemment et volontairement le moment où elle commence à uriner. 

Tout comprendre sur incontinence et fuites urinaires

Lorsque la personne décide d’uriner, le muscle sphincter se détend et les muscles de la paroi de la vessie se contractent, ce qui favorise la vidange. Cette vidange peut être augmentée par la contraction des muscles abdominaux et pelviens, ce qui entraîne une pression accrue sur la vessie. Le système qui régule la rétention et le déclenchement de la miction est complexe et peut être perturbé à différents endroits en raison de nombreuses maladies. Le résultat de ces troubles peut être une perte totale de contrôle de la miction et des fuites urinaires qui nécessitent le port de couches pour adultes.  

Différents types d’incontinences urinaires chez l’adulte

Sur la base des symptômes, on distingue les 5 types d’incontinence urinaire suivants :

  • incontinence impérative (incontrôlable) ;
  • incontinence à la tension (incontinence à l’effort) ;
  • variante mixte ;
  • incontinence urinaire par regorgement
  • incontinence fonctionnelle. 

Incontinence impérative | Incontinence par urgenturie

L’incontinence urinaire impérative se traduit par un besoin urgent d’uriner. La quantité d’urine varie de quelques gouttes à la vidange complète de la vessie. Les raisons de ce type d’incontinence sont diverses : adénome de la prostate, infection urinaire, lésions de la paroi de la vessie, maladies du cerveau ou de la moelle épinière, troubles hormonaux ou simplement le fait de boire trop de liquide.

Incontinence d’effort et fuites urinaires

On parle d’incontinence urinaire d’effort lorsque la contractilité des sphincters diminue et ils ne retiennent plus l’urine. Les patients constatent alors des mictions involontaires lorsqu’ils soulèvent des poids, éternuent, toussent ou rient. Les troubles hormonaux, les anomalies anatomiques des muscles et des organes pelviens ou les troubles de la conduction nerveuse dans cette zone en sont généralement la cause. L’incontinence d’effort se développe souvent chez les femmes après un accouchement difficile. Mais chez les hommes, elle survient après une opération d’ablation de la prostate ou en raison de l’âge.

Incontinence mixte

L’incontinence mixte combine les symptômes de l’incontinence d’effort et de l’incontinence impérative.

Incontinence par regorgement

Cette incontinence urinaire est due à un remplissage excessif de la vessie, lorsque celle-ci ne peut être vidée complètement et que l’urine résiduelle s’accumule progressivement dans la vessie. La cause la plus fréquente de ce type d’incontinence est une obstruction de l’urètre, par exemple en cas d’adénome de la prostate. Parfois, le muscle de la vessie ne se contracte pas et la vessie ne se vide pas. C’est ce qu’on observe dans la neuropathie diabétique.

Incontinence fonctionnelle

L’incontinence fonctionnelle est l’incapacité d’aller aux toilettes à temps en raison d’une mobilité limitée. Elle peut être associée à une déficience visuelle, à une déficience cognitive et à une mobilité réduite.