Dans l’eau, sur la montagne ou dans le jardin, la faune que vous rencontrez trouve toujours le moyen de se protéger et de marquer son territoire. Mais si leur action est toujours la piqûre, abeilles, fourmis, puces, mouches, moustiques, guêpes et punaises de lit n’agissent pas de la même manière ni pour la même cause. En effet, si certains parasites piquent pour se nourrir, d’autres ne le font que pour délimiter leur territoire ou tout simplement pour se protéger de l’envahisseur !

Les piqûres de moustiques sont très courantes, mais qu’en est-il de ces autres morsures rouges et mystérieuses, qui démangent en été ? Certes, la plupart des morsures d’insectes ne provoquent qu’un inconfort mineur, mais il s’ensuit parfois une réaction allergique au venin qui se dépose dans la peau. La prévention semble donc le meilleur remède, ce qui nous a conduit à vous concocter ce guide pour reconnaître – et donc soigner – les piqûres courantes d’insectes.

Les piqûres d’abeilles

La plupart des gens battent en retraitent dès qu’ils voient un nid d’abeille, alors que cet insecte social ne pique jamais pour son propre plaisir, mais plutôt pour défendre son territoire, sa ruche et sa reine. En fait, cet insecte hyménoptère préfère ne pas vous déranger du tout, à condition que vous le laissiez seul. Mais si vous vous faites piquer, vous allez vous retrouver avec une bosse rose qui démange et ressemble à une ruche. Si la piqûre est toujours visible après quelques jours, essayez de la gratter doucement avec une plaquette en plastique pour la retirer. Ne pincez pas le dard avec vos doigts ou une pince à épiler, vous risqueriez de faire pénétrer plus de venin dans votre peau. Pour soulager les douleurs ou démangeaisons, il est préférable d’utiliser une lotion à la calamine et des histamines à voie orales.

Abeille

La piqûre de punaise de lit

Il y a quelques années, les punaises de lit ont provoqué une vague d’inquiétudes en France suite à la découverte d’une infestation généralisée dans plusieurs établissements hôteliers. Même si l’on n’en entend pas autant parler ces jours-ci, il est toujours prudent de se renseigner sur signes d’infestation par les punaises de lit. Comme le montre si bien le site antipunaises.fr, ces petits parasites piquent généralement sur un point précis de la peau, puis se déplacent avant de mordre à nouveau, pour laisser au final une trainée linéaire de piqûres. Les traces se produisent généralement sur les bras et les jambes, car ce sont les parties de la peau qui se trouvent exposées au cours de la nuit. Heureusement, ces séquelles disparaîtront d’elles-mêmes après quelques jours ; mais si vous l’envie de les gratter est trop forte, nous vous recommandons d’utiliser une pommade contenant de l’hydrocortisone pour réduire l’inflammation et les démangeaisons.

La piqûre de moustique

Que l’on choisisse de dîner dans le jardin ou de passer une nuit de camping près d’un lac, il semble impossible de sortir en été sans se faire piquer par les moustiques. Et le pire, c’est que certaines personnes sont plus attrayantes que d’autres pour ces insectes volants. Selon les médecins, les moustiques sont davantage attirées par les personnes de groupe sanguin O. La particularité des moustiques, c’est que seules les femelles vous piquent : elles ont besoin de sang humain pour nourrir leurs petits. Après leur piqûre, ces insectes laissent alors de minuscules bosses rouges sur les bras ou sur le bas des jambes. Or, leurs piqûres entraînent non seulement des démangeaisons et des rougeurs, mais peuvent aussi transmettre des maladies plus ou moins graves telles que le Zika, le paludisme, la dengue ou la fièvre jaune. La prévention est donc le meilleur remède : traitez vos animaux domestiques contre les puces pour empêcher leur propagation dans votre habitation. Et afin de soulager les démangeaisons et irritations, appliquez sur les croûtes une crème de cortisone, ou tout au moins des glaçons pour ralentir la transmission nerveuse et soulager les symptômes.

La piqûre de l’araignée veuve noire

Une des seules espèces d’araignées dangereuses en France, la veuve noire est présente en Corse et en Provence. Timide et friande des coins sombres, cette beauté noire est redoutable par sa bouchée qui fait immédiatement mal. Vous aurez un renflement et une rougeur sur la partie piquée, et en moins de huit heures, vos muscles deviendront raides et vous ressentirez nausées, vertiges, difficultés respiratoires, éruptions cutanées, démangeaisons et parfois même troubles de comportement. En réalité, cette minuscule araignée noire de la Corse transmet un très puissant venin capable de faire des dégâts sur tout le système nerveux. Par conséquent, il est indispensable d’amener directement le souffrant aux urgences car les piqûres de la veuve noire peuvent être fatales aux plus jeunes. En attendant les soins médicaux, vous pouvez nettoyer la zone touchée à l’eau froide et au savon, puis appliquer de la glace pendant 10 minutes.

Araignée Veuve Noire

La piqûre de la fourmi de feu

Elles sont peut-être minuscules, mais les fourmis de feu sont très agressives et provoquent une morsure douloureuse. Selon la presse américaine, mêmes les eaux de tempête tropicale Cindy ne les ont pas dissuadées d’attaquer l’espèce humaine. Leurs nids se retrouvent sur les pelouses, les parcs et les pâturages. Les piqûres de fourmis de feu sont reconnaissables par les groupes de taches rouges gonflées qui apparaissent sur la peau et ressemblent à de petits boutons remplis de pus. Ces taches rondes apparaissent et gonflent souvent au sommet peu de temps après la piqûre. Le traitement des piqûres de la fourmi de feu est très simple : après avoir nettoyé la plaie avec de l’eau et du savon, utilisez des crèmes à base de cortisone ou encore d’autres traitements topiques de type hydratants.