Aesculus hippocastanum est un remède homéopathique important pour les vaisseaux sanguins, en particulier le système veineux. Aesculus est utilisé pour les veines encombrées, la phlébite, après une thrombose, mais surtout pour les varices et les hémorroïdes. Il convient également aux femmes enceintes qui souffrent de jambes enflées et peut être utilisé pour prévenir les varices durant la grossesse. Ce remède est aussi utilisé pour les affections rhumatismales du sacrum, la constipation, les infections de la gorge et du larynx.

Comment obtient-on le remède homéopathique Aesculus hippocastanum ?

Aesculus hippocastanum est un remède homéopathique unique obtenu à partir des graines du marronnier d’Inde. Le marronnier d’Inde appartient à la famille des savonniers (Sapindacées) et est répandu en Europe. Bien qu’il ait disparu des basses chaînes de montagnes de la Grèce, de la Macédoine et de l’Albanie pendant la période glaciaire, il a été réintégré en Europe centrale par les Turcs lors de leurs campagnes de conquête au XVIe siècle. Ils utilisaient le marronnier d’Inde comme fourrage pour les chevaux.

Des graines du marronnier d'Inde
Le remède homéopathique Aesculus hippocastanum est produit à partir du marronnier d’Inde.

Les graines pelées des fruits sont utilisées en naturopathie depuis des siècles pour traiter les troubles veineux car elles contiennent un mélange complexe de saponines. Ce sont des ingrédients thérapeutiquement efficaces qui ont, entre autres, des effets anti-inflammatoires, fortifiants et hormono-stimulants. L’un des principaux ingrédients actifs qu’on trouve dans le marronnier d’Inde est l’aescine. Il a été démontré que ce composé a un effet d’étanchéité vasculaire et empêche ainsi l’eau de s’accumuler dans les tissus. L’Aescine est donc particulièrement appréciée pour le traitement des troubles veineux.

Quelles sont les indications thérapeutiques d’Aesculus hippocastanum ?

Les symptômes qui indiquent l’utilisation de ce remède comprennent :

  • les hémorroïdes
  • les varices
  • la rétention d’eau (œdème) dans les membres inférieurs 
  • les muqueuses sèche 
  • le mal de tête pressant 
  • les plaintes asthmatiques 
  • les maux de dos causés par la constipation 
  • une sensation de douleur dans l’anus, comme si les selles contiennent de nombreux petits morceaux de bois

Mal de tête

Ce remède convient pour le traitement du mal de tête, qui se manifeste par une douleur sourde à l’arrière de la tête. La douleur est accompagnée de bouffées de chaleur à l’arrière de la tête, du cou et des épaules. Elle est soulagée par l’air frais et empire le matin et au moindre mouvement.

Troubles gastriques

Aesculus hippocastanum est utilisé dans le traitement des problèmes gastriques. Le patient se sent rassasié à tout moment et ressent des douleurs gastriques pressantes et brûlantes. Le patient éructe et finit par vomir. Le problème empire en position couchée et au moindre mouvement. Le patient se sent mieux en présence d’air frais et quand il fait de l’exercice.

La constipation peut être soulagée par ce remède homéopathique. Les selles sont sèches, dures et multicolores. La palette de couleurs va du noir au blanc. Les patients ont l’impression que le rectum est plein d’éclats ou de petits bâtonnets. L’inconfort s’améliore après une selle.

Mal de dos

Le mal de dos est une autre indication pour ce remède. Le patient ressent une douleur dans la région du sacrum et a le sentiment que son dos se brise. La douleur empire quand le patient se tient debout. Les patients ne peuvent se lever qu’après plusieurs tentatives. Marcher et se pencher aggravent les symptômes. Au fur et à mesure que le mouvement se poursuit, la douleur diminue.

Faiblesse veineuse

Aesculus hippocastanum est indiqué dans la prise en charge de la faiblesse veineuse. Aesculus hippocastanum développe son effet principal dans la zone du système vasculaire veineux. Il convient donc pour une utilisation sur les hémorroïdes, les jambes et les pieds enflés, les verrucosités et les varices.

Les veines sont de couleur rouge bleuâtre et gonflées. Les jambes sont lourdes et les pieds sont enflés. Le patient ressent des douleurs et a des varices. L’air frais et les compresses froides améliorent les symptômes.

Quel est le profil du patient type ?

Les utilisateurs typiques ont tendance à être irritables, grincheux et déprimés. Ils ont du mal à se concentrer sur une chose. Ils se sentent souvent étourdis et semblent facilement confus.

Ces patient se plaignent d’un mal de tête terne et pressant à l’arrière de la tête et du front. Les personnes touchées décrivent un scintillement constant devant les yeux. Les yeux sont larmoyants et irrités. Un goût métallique se répand en bouche. Les muqueuses nasales sont sèches, ce qui rend l’inhalation inconfortable.

Les patients types d’Aesculus hippocastanum semblent pâles et misérables. La moitié gauche du visage est parfois chaude et rougie. La respiration est difficile. La respiration est accélérée, tout comme le pouls, qui peut être ressenti dans tout le corps. Les symptômes sont accompagnés d’une sensation de picotement dans la poitrine et les poumons.

Les personnes pour qui Aesculus hippocastanum convient rapportent souvent une sensation de pression dans la région de l’estomac, comme s’il y avait une pierre dedans. Des éructations acides, une pulsation dans l’abdomen, des flatulences parfois nauséabondes et une sensation de brûlure dans l’estomac font également partie du complexe des symptômes. Une douleur de type colique irradie dans le dos.

Aesculus hippocastanum
Parmi les troubles de la santé et maladies que traite le remède homéopathique Aesculus hippocastanum, figurent les varices, les hémorroïdes (saignements et aveugles) et la constipation.

Comment utiliser Aesculus hippocastanum ?

Pour l’auto-traitement avec Aesculus, des puissances à faible dose comme 6 CH et 12 CH sont principalement recommandées. Le remède peut être pris sous forme de comprimés homéopathiques, de gouttes ou de globules.

Les adultes prennent cinq globules ou cinq gouttes ou un comprimé trois fois par jour. Les enfants reçoivent chacun trois globules, trois gouttes dissoutes dans de l’eau ou un demi-comprimé. Les petits enfants prennent deux pastilles chacun, tandis que les bébés en prennent une dans chaque poche de joue.

Si les symptômes s’améliorent, le nombre de doses quotidiennes peut être réduit à deux ou une prise par jour. Lorsque les symptômes se sont atténués, le traitement doit être interrompu. Dans les cas particulièrement prolongés et persistants, l’administration de puissances plus élevées, telles qu’Aesculus hippocastanum 30 CH ou plus, peut être utile. Avant d’utiliser des puissances élevées, il faut toujours demander conseil à un homéopathe expérimenté ou à un médecin formé en homéopathie.