Antimonium Tartaricum est un remède homéopathique très utile en pneumologie. Il s’avère efficace pour la prise en charge du blocage des voies respiratoires, de la bronchite aiguë, de la bronchite chronique, de l’asthme, des insuffisances respiratoires chroniques et de la bronchite. Cette spécialité homéopathique est particulièrement efficace lorsque le patient souffre de problèmes respiratoires audibles en raison de l’accumulation de mucus dans les bronches et dans les alvéoles pulmonaires. Antimonium Tartaricum est produit à partir de potasse et de tartrate d’antimoine.

Quels sont les symptômes pour lesquels Antimonium Tartaricum est indiqué ?

Chez un patient d’Antimonium Tartaricum, les premiers symptômes s’observent sur le visage. La face est maladive et pâle, tandis que le nez est rétréci et plutôt ridé. Ce patient a les yeux enfoncés et cernés de noir. Ses lèvres sont ridées et pâles, tandis l’intérieur de ses narines est sombre et suintant. Tout en exprimant la souffrance endurée, le visage est couvert de sueur.

Antimonium Tartaricum
Les spécialistes observent les premiers symptômes directement sur le visage du patient Antimonium Tartaricum.

Principale indication

Les affections catarrhales des bronches et de la trachée sont la principale indication de ce remède. Au stéthoscope, on entend des bulles et des râles rauques dans la poitrine. Antimonium Tartaricum est particulièrement efficace lorsqu’on est en présence d’un manque de réaction et d’une grande faiblesse. Cela en fait un remède très utile chez les patients passifs et en état de grande faiblesse. Cet état est généralement accompagné d’une inflammation de la trachée et des voies respiratoires, ainsi que d’une pneumonie.

Les nausées et la toux s’accompagnent d’un état de rhume, de prostration et d’une grande relaxation. Ce remède n’est pas indiqué lorsque le refroidissement est à début et que le degré d’inflammation est élevé. Il est plutôt indiqué pendant la phase d’exsudation.

Rhume aigu, catarrhe thoracique et dyspnée chez certains patients d’Antimonium crudum

A chaque fois que le patient a un rhume aigu pendant l’hiver, celui-ci est accompagné d’un catarrhe thoracique et d’un mucus blanc épais. Cet état entraîne une grande dyspnée, qui contraint le malade à garder le lit. Ce dernier doit rester assis de longues heures dans son lit. En effet, Il ne peut pas s’allonger, car il souffre d’un profond essoufflement.

Des symptômes similaires à ceux de Antimonium crudum

De nombreux symptômes de ce remède homéopathique ressemblent à ceux d’Antimonium crudum : ils empirent quand le thermomètre grimpe. Les symptômes empirent également si les malades prennent un bain froid. Les muqueuses se couvrent d’un mucus blanc et épais.

Antimonium Tartaricum est le remède homéopathique parfait pour le traitement de :

  • la dysurie,
  • la strangurie l’hématurie,
  • l’albuminurie,
  • le catarrhe de la vessie et de l’urètre,
  • les brûlures rectales les selles muqueuses sanglantes.

Quel est l’état d’esprit des patients Antimonium Tartaricum ?

Les patients chez qui ce remède est efficace ne veulent pas être dérangés. Le malade est toujours de mauvaise humeur, c’est-à-dire extrêmement irritable lorsqu’il est dérangé. Le patient d’Antimonium Tartaricum a des maux d’estomac. Il refuse la nourriture et vomit même l’eau. Il a des troubles gastriques après avoir mangé des fruits acides, du vinaigre, du vin ou des choses acides.

Le patient a une aversion pour le lait et toute forme de nutrition. Le lait surtout, le rend malade et provoque chez lui des vomissements et des nausées. Les ballonnements et les flatulences distendent fortement l’abdomen et l’estomac. Il vomit tout ce qui entre dans son estomac, ainsi que de grandes quantités de mucus. Les vomissements sont d’abord constitués de mucus, puis on assiste à une régurgitation de la bile, lorsque le malade fait de nombreux efforts. Les efforts continus pour vomir induisent également un flux sanguin. Le contenu de l’estomac fini par être taché de sang.

Le patient a des ulcères hémorragiques au nez et au larynx. L’estomac est également ulcéré et le malade vomit du sang. Ce remède est indiqué lorsque les symptômes sont localisés au niveau de l’estomac. Cette spécialité homéopathique est également indiquée pour la plupart des symptômes localisés dans la poitrine et quand le malade souffre de prostration, de rhume et d’une anxiété croissante.

Antimonium Tartaricum
Le remède homéopathique Antimonium Tartaricum est utile en présence de la majorité des symptômes touchant la poitrine et l’estomac.

Comment prendre Antimonium Tartaricum ?

Contre de la toux grasse

Pour le traitement de la bronchite aiguë accompagnée d’une toux grasse, il faudra prendre cinq granules d’Antimonium Tartaricum 9 CH, 4 à 6 fois par jour. Cette indication s’applique notamment en cas de difficulté à expectorer et de congestion bronchique.

En face d’une bronchite chronique

Pour soulager une bronchite chronique associée aux problèmes de congestion des voies respiratoires et aux difficultés d’expectoration, il faudra prendre 5 granules d’Antimonium Tartaricum 9 CH une fois par heure jusqu’à disparition des symptômes.

En présence de varicelle et/ou acné pustuleuse

Pour soigner la varicelle et traiter l’acné pustuleuse, il faudra prendre cinq granules d’Antimonium Tartaricum 9 CH avant le petit déjeuner et le dîner. Dans ce cas, le traitement devrait durer trois mois.

Efficacité

L’efficacité d’un remède homéopathique dépend certes de sa formulation mais aussi de sa conservation et de la façon de le prendre. Il faut absolument éviter de toucher le médicament avec les mains. Il est donc conseillé de le prendre directement à partir du flacon ou avec une cuillère. Les remèdes homéopathiques sont absorbés par la muqueuse buccale. Il faudra donc laisser les granules se dissoudre dans la bouche, particulièrement sous la langue.

Avant et après la prise du médicament, il faudra passer au moins 15 minutes sans rien manger mais aussi sans boire ni se brosser les dents. Il faudra également éviter de fumer pendant cette période. Il est préférable de ne pas boire de café, de menthe ou de chlorophylle tout au long du régime, car cela réduit l’efficacité de plusieurs remèdes homéopathiques.

Sources

  • https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/MedicamentsHomeopathiques/Fiche.aspx?doc=medicament-homeopathique-antimonium-tartaricum
  • http://pharmacieetnature.com/produit/2773-antimonium-tartaricum-homeopathie.htm
  • https://www.doctissimo.fr/sante/homeopathie/souches-homeopathiques/antimonium-tartaricum
  • https://www.homéopathie.com/traitements/antimonium-tartaricum.html/
  • https://www.pharmaciengiphar.com/medecines-naturelles/fiche-pratique-homeopathie/antimonium-tartaricum