Le remède homéopathique Chamomilla est obtenu à partir de la teinture de la camomille (Matricaria chamomilla) diluée dans une solution hydroalcoolique. Chamomilla est un remède homéopathique distinctement analgésique. C’est l’un des analgésiques les plus importants en raison de son action calmante sur l’ensemble du système nerveux.  

Qu’est-ce que Chamomilla ?

Chamomilla est un remède homéopathique formulé à partir de la camomille, une plante appartenant à la famille botanique des astéracées. Matricaria Chamomilla, matricaria ou camomille sauvage a une odeur intensément aromatique. La plante pousse spontanément dans les prairies et en pleine campagne. Elle s’adapte également aux sols pauvres, moyennement salins et acides. 

la plante camomille

La plante possède plusieurs principes actifs, présents notamment dans l’huile essentielle obtenue à partir des fleurs:

  • le chamazulène : molécule inorganique à action anti-inflammatoire et antiallergique;
  • les flavonoïdes (dont l’apigénine et la lutéoline) ont des propriétés antioxydantes importantes;
  • l’alpha-bisabolol : un alcool naturel connu pour ses propriétés décongestionnantes et apaisantes. Il est utile pour le traitement des peaux délicates, sensibles ou irritées;
  • les coumarines: ont des propriétés antispasmodiques qui peuvent inhiber la contraction spastique des muscles lisses des muscles gastro-entériques et urogénitaux;
  • les polysaccharides : présentent une action immunostimulante et anti-inflammatoire et ont des effets positifs sur la microflore intestinale.

Les différents composés de cette plante ont une action anti-inflammatoire, antifongique, antibiotique et anti ulcéreuse.

Sous quelle forme Chamomilla se présente-t-il ?

Le remède homéopathique Chamomilla est disponible sous forme de pastilles de sucre à placer sous la langue. Il peut également se présenter sous d’autres formes, telles que des pommades, des gels, des gouttes, des crèmes et des comprimés. Ces différentes formes sont elles-mêmes disponibles en diverses dilutions qui sont prescrites en fonction de l’état de santé du patient. 

Chamomilla : quelle posologie ?

Pour les cas aigus, il faudra utiliser les dilutions D3, D4, D6, 4CH ou 6CH. Il faudra prendre 2-3 granules ou 10 gouttes, tous les quarts d’heure. Il faudra ensuite allonger les temps d’administration si on constate des améliorations. Généralement, la dilution D3 en gouttes est préférée aux autres.

Pour les cas chroniques, on préférera les dilutions 9CH, 15CH ou 30CH. Dans ce cas, il faudra prendre une dose tous les 2 à 3 jours. En cas d’inflammation oculaire, il est utile de compléter le remède avec des gouttes oculaires, éventuellement en association avec Euphrasia. Dans les problèmes du système musculo-squelettique et de la peau, l’intégration avec une pommade contenant le remède parmi ses principes actifs est utile. 

Dans les troubles de la dentition des nourrissons, il faudra administrer toutes les 15 min 10 granules dissous dans 10 cc d’eau. Il faudra réduire la dose en cas d’amélioration. Dans le syndrome fébrile accompagnant l’éruption dentaire, il faudra administrer 5 granules de 9 à 15 CH selon l’intensité de la douleur, deux à quatre fois par jour.

Dans les troubles du caractère et du comportement, il faudra recourir à des dilutions de 15 ou 30 CH, à raison de 5 granules par jour ou tous les deux jours. Chez les personnes souffrant d’intolérance à la douleur, des doses uniques de 9 à 30 CH devront être administrées.

Quelles indications ?

Chamomilla est un remède homéopathique polyvalent avec un effet distinctement un analgésique. C’est l’un des analgésiques les plus importants. Il a un effet calmant sur l’ensemble du système nerveux et convient donc également aux symptômes causés par l’abus de thé, de café ou de stupéfiants. Sa constitution est principalement phosphorique, avec une composante légèrement sulfurique. 

Le remède est principalement utilisé dans les cas suivants:

  • hyperexcitabilité nerveuse accompagnée d’hyperesthésie
  • agitation la nuit
  • troubles de la dentition
  • décharges aqueuses et verdâtres après les rhumes
  • spasmes abdominaux
  • hypersensibilité neuropsychique et humeur courte
  • ballonnements gastriques
  • toux

Ses principales caractéristiques sont l’intolérance à la douleur et l’agitation avec une énorme disproportion entre les plaintes et la nature de la douleur. Le sujet est hypersensible, irritable, en colère, querelleur et enclin au désespoir. Il ne veut personne près de lui et ne veut pas qu’on lui parle. Il est excessivement agité et pleurnichard.

Le teint de la peau est jaune. Les cheveux sont généralement clairs ou bruns. La plante des pieds est très chaude et brûle la nuit, à tel point que le sujet a tendance à sortir ses pieds des couvre-lits. Le remède convient à tous les effets dus aux états de colère: diarrhée, coliques, jaunisse, spasmes musculaires, convulsions. Il est indiqué dans tous les cas d’indigestion, due par exemple à l’abus alimentaire et à une mauvaise digestion en général. 

Les enfants sont trop vifs et ont tendance à avoir peur. ils sont toujours mécontents et capricieux. ils refusent ce qu’ils ont demandé auparavant. Ils changent constamment de désir. Ils ne restent jamais assis. Ils crient et pleurent. Ils se calment et s’endorment seulement s’ils sont transportés dans une voiture ou s’ils sont pris dans ses bras. Ils ont presque toujours une joue rouge et chaude. Ils ont des sueurs chaudes abondantes au niveau de la tête et une grande soif d’eau douce.

Les symptômes s’aggravent avec le vent, le froid et l’humidité (sauf les maux de dents et autres problèmes de bouche qui s’améliorent avec le froid). Les symptômes s’améliorent avec la chaleur et les mouvements. Ceux des enfants s’améliorent lorsqu’ils sont portés dans les bras. 

Chamomilla, remède homéopathique

Quelles contre-indications ?

Les remèdes homéopathiques sont fabriqués à partir de substances organiques ou minérales hautement diluées au cours d’un processus qu’on appelle potentialisation. Ces remèdes n’ont donc aucune contre-indication et peuvent être pris par des personnes de tout âge et toutes conditions physiques. La grossesse est toutefois une étape un peu délicate. Il est donc préférable de demander l’avis de son médecin traitant avant de prendre Chamomilla. Cette précaution est également valable pour les femmes qui allaitent. 

Les effets secondaires de Chamomilla ?

En raison des dilutions, les remèdes homéopathiques ne contiennent presqu’aucun principe actif. L’expérience a montré que ces remèdes sont complètement dépourvus d’effets secondaires néfastes. La camomille peut produire des effets secondaires, mais le remède homéopathique qui en est issu est sans effets secondaires. Toutefois, il est essentiel de suivre strictement les conseils du médecin prescripteur afin de tirer un meilleur parti de Chamomilla et éviter ainsi l’apparition d’effets adverses.