Dans l’arsenal des médicaments homéopathiques, certains sont bien indiqués lorsqu’il s’agit de stimuler efficacement les défenses immunitaires. Parmi ceux-ci, Thymuline mérite un regard tout à fait particulier. Ce remède homéopathique qui tire son nom d’une hormone d’origine thymique, soutient la fonction immunitaire et renforce, de façon efficience, le système immunitaire avec des effets bénéfiques pour les patients confrontés à diverses pathologies.

Thymuline s’avère utile en présence d’une baisse du système immunitaire et peut être utilisé à titre curatif et préventif contre toute pathologie immunitaire. Par ailleurs, il peut être administré aux patients affectés par des pathologies relevant de diverses sphères médicales (O.R.L., urologie, infectiologie, dermatologie). Thymuline constitue un remède à large spectre très efficace.

Quelle est l’origine de cette souche homéopathique ?

Le remède homéopathique dénommé Thymuline est issu d’une hormone thymique obtenue par synthèse. Il s’agit d’une hormone du thymus, une glande située sous le sternum et entre les poumons.

Origine de Thymuline
Thymuline est un remède homéopathique formulé à partir de la synthèse d’une hormone du thymus. Le Thymus est une glande située dans le partie supérieure du thorax, derrière le sternum et devant la trachée.

Le thymus est une glande qui n’est pas active durant toute la vie de l’être humain. En effet, il grossit jusqu’à l’âge de puberté, atteignant son poids maximum et rétrécit lentement pour devenir quasi-inexistant chez l’adulte.

Cet organe du système lymphatique et endocrinien joue un rôle capital dans la maturation des cellules du système immunitaire, notamment les lymphocytes T. Ces derniers sont une sorte de globules blancs qui aide l’organisme à détruire les cellules infectées par les virus, les bactéries…. Ainsi, les lymphocytes T (T pour Thymus) contribuent à assurer la défense de l’organisme, luttant ainsi contre les bactéries, les virus ou les champignons. La sécrétion d’hormone thymique stimule la production et le développement des lymphocytes T qui combattent les agents pathogènes et les maladies.

Cette hormone du thymus aide le système immunitaire à continuer de fonctionner correctement. Elle sert également à la préparation d’un remède homéopathique dénommé Thymuline. Mais cette hormone est obtenue par synthèse pour l’élaboration du remède homéopathique 

Thymuline, remède homéopathique : qu’est-ce que c’est ?

Thymuline est un remède homéopathique qui est dérivé de l’hormone secrétée par le thymus. Il est obtenu par synthèse de cette hormone thymique. Ainsi, il tire son nom d’une hormone thymique. C’est, donc, une dilution d’une hormone thymique de synthèse qui est, par ailleurs, disponible sous forme de granule et de dose. Ce remède est prescrit chez l’enfant et l’adulte pour soutenir le système immunitaire et renforcer l’immunité.

En effet, il s’agit d’un remède qui stimule le système immunitaire et combat les micro-organismes pathogènes (les virus, les bactéries, etc.). Assurant une meilleure protection contre diverses pathologies, il est utilisé pour la prise en charge de diverses pathologies, mais également à titre préventif, notamment pour prévenir les infections saisonnières qui surviennent durant l’hiver. Thymuline constitue, de ce fait, une thérapie efficace en présence des pathologies infectieuses induisant une baisse du système  immunitaire. Aussi, assurant un rôle capital dans la réponse immunitaire, Thymuline est un remède efficace contre certaines pathologies virales.

Quels sont les bienfaits de la Thymuline ?

Thymuline est un remède homéopathique grandement bénéfique pour la santé de l’organisme. Il agit efficacement en renforçant le système immunitaire et en contribuant considérablement à la résistance de l’organisme contre les divers agents pathogènes. Les bienfaits de ce remède permettent de :

Soutenir le système immunitaire

Le système immunitaire joue un rôle important dans l’organisme. Assurant la défense de l’organisme, il permet de combattre les infections. Le thymus est une glande qui, pour sa part, joue un rôle important dans le système immunitaire. Mais, avec l’âge, cet organe ne fonctionne pas correctement, avec pour conséquence, une immunodéficience et un nombre insuffisant de lymphocytes T qui protègent contre les organismes étrangers (les bactéries, les virus, etc.) qui parviennent à infecter les cellules du corps.

La Thymuline est nécessaire pour l’activation des lymphocytes T et l’amélioration de la fonction de ceux-ci. Ainsi, l’administration de la Thymuline permet d’agir sur le système immunitaire. Il stimule, de ce fait, les réactions immunitaires. La Thymuline joue conséquemment un rôle dans la réponse immunitaire, dans l’amélioration de l’état immunitaire, par ses effets sur les lymphocytes T. Aussi, il constitue un médicament qui permet de soutenir l’immunité, assurant un rôle immunostimulant.

remède homéopathique
Thymuline a des effets immuno-stimulants.

Combattre les agents infectieux

En stimulant le système immunitaire, ce remède homéopathique accroît la résistance contre les micro-organismes pathogènes. Il permet à l’organisme de se défendre contre les virus, les bactéries, les champignons, ces agents pathogènes qui provoquent des maladies. Contribuant, ainsi, au maintien d’un bon état de santé en attaquant les cellules infectées par les virus et autres agents infectieux. Il optimise la capacité du système immunitaire lorsqu’il s’agit de combattre les infections, en assurant une réaction des cellules contre les germes pathogènes et en opposant une résistance aux infections.

Du coup, ce remède contribue à la réduction de la fréquence et de la durée des pathologies infectieuses tout en favorisant, par ailleurs, le soulagement chez les sujets confrontés aux symptômes des pathologies infectieuses ainsi que la guérison des patients. Thymuline est, donc, un remède efficace lorsque l’organisme est confronté aux agents pathogènes car, il optimise la résistance aux infections bactériennes et virales.

Quelles sont les indications thérapeutiques de Thymuline ?

Thymuline est un remède utilisé en homéopathie pour le traitement de plusieurs pathologies, qu’ils s’agissent des pathologies infectieuses ou virales ainsi que bien d’autres maladies relevant de diverses spécialités médicales. Il est bien indiqué dans le cadre du traitement et de la prévention des pathologies qui sont beaucoup plus fréquentes au cours de l’hiver ou des périodes froides. Il est, alors, efficace contre les maladies hivernales (la rhinopharyngite, la grippe, la bronchite…) et bien d’autres maladies. Ainsi, ce remède est prescrit en présence de plusieurs pathologies, entre autres : 

  • la rhinopharyngite : il s’agit d’une infection virale des voies respiratoires, survenant fréquemment en hiver. Communément appelé ‘’rhume’’ et caractérisée par une inflammation du rhino-pharynx, elle se manifeste par un écoulement nasal, des éternuements et une congestion. En présence d’une rhinopharyngite à répétition, Thymuline stimule les réactions du système immunitaire. 
  •  La grippe : c’est une infection virale  provoquée par des virus influenzae appartenant à la famille des Orthomyxoviridae. Elle se manifeste par une forte fièvre, des frissons, des douleurs musculaires, la toux, une congestion, un écoulement nasal, des maux de tête, une grande fatigue, une irritation de la gorge. Thymuline constitue un remède homéopathique contre la grippe, permettant, par ailleurs, de soulager les symptômes. 
  •  La bronchique chronique : cette pathologie respiratoire est caractérisée par une inflammation des bronches. Le tableau clinique est marqué par des toux grasses, des crachats, une gêne respiratoire. Des infections respiratoires à répétition, le tabac et la pollution peuvent être à l’origine de cette pathologie.
  • L’otite : cette pathologie relève de la sphère ORL. Elle est très fréquente chez les enfants compte tenu de l’immaturité de leur système immunitaire. Elle est associée à une inflammation de l’oreille, des douleurs vives au niveau de l’oreille, une fièvre, un écoulement au niveau de l’oreille. Une infection virale ou bactérienne peut être la cause d’une otite. 
  • L’angine : c’est une infection de la gorge, notamment, des amygdales. Elle peut être d’origine virale ou bactérienne. Elle se manifeste par des maux de gorge, des difficultés à avaler et peut induire une fièvre, des maux de tête. 
  • La cystite : relevant d’une spécialité médicale, notamment, l’urologie, la cystite est une infection urinaire. Généralement, d’origine bactérienne, elle se manifeste par des douleurs en urinant et des envies  fréquentes d’aller uriner.
  • L’herpès : c’est une maladie virale qui affecte la peau et la muqueuse. Elle est caractérisée par l’apparition de grappes de cloques remplies de liquide, de petits ulcères. Les crises peuvent être associées à une fatigue, une fièvre et des maux de tête. Stimulant l’immunité, Thymuline est préconisé en cas d’herpès récidivant.

La mononucléose infectieuse est une infection provoquée par un virus (virus Epstein-Barr) qui appartient à la même famille que les virus de l’herpès. Ce virus se transmettant par la salive, cette pathologie est communément appelée la maladie du baiser. Elle se manifeste par une fatigue extrême, une perte d’appétit, une fièvre, un gonflement des ganglions lymphatiques. Lorsqu’une baisse du système immunitaire survient, comme c’est le cas lorsqu’une mononucléose infectieuse prévaut, Thymuline est bien indiqué.

Indications thérapeutiques
Outre la grippe, Thymuline permet de combattre moult maux dont otite, mononucléose infectieuse, angine, cystite, herpès et bronchique chronique.

Quand et comment prendre Thymuline ?

Dans le cadre du renforcement du système immunitaire et pour la prévention des pathologies, Thymuline constitue le remède approprié. Ainsi, contre les affections récidivantes de la sphère ORL, pour prévenir et soigner la grippe et les pathologies infectieuses répétées, il est important d’avoir recours à la dilution 9 CH, à raison d’une dose par semaine durant un mois, dès le mois d’octobre, avant d’initier une dose par mois jusqu’à la fin de la période hivernale. Ce traitement préventif vise à éviter l’infection et doit être pris pendant tout l’hiver dans le but d’assurer une protection efficace.

Thymuline est un remède prescrit pour soigner la grippe qui est une pathologie hivernale. Aussi, il agit à titre préventif. C’est pourquoi il est recommandé d’avoir recours à la dilution 9 CH hebdomadairement pendant un mois, puis une fois par mois durant la période hivernale.  

Contre diverses pathologies telles que l’herpès, la cystite, la rhinopharyngite, la posologie appropriée est d’une dose tous les mois. L’administration de ce médicament permet ainsi de renforcer les défenses immunitaires.