La plante de chanvre existe depuis toujours et sert dans des domaines tels que le textile et le papier. Elle se compose de plusieurs substances parmi lesquelles, le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol). Il faut rappeler que le THC est la molécule présente dans le cannabis et qui est au cœur de tous les débats. Le cannabidiol, quant à lui, est fourni par une partie de la plante de chanvre : la fleur de CBD.

Bien que provenant des mêmes plantes, la fleur de CBD est très différente des fleurs de THC, du point de vue composition et usage. Les fleurs de CBD sont le résultat de croisements dont l’objectif est de produire plus de CBD que de THC ; la raison étant que le cannabidiol est un composant dit non psychotrope. Toutefois, l’utilisation des fleurs de CBD fait l’objet de multiples interrogations, précisément en raison de leur lien étroit avec le chanvre, mais aussi de leur utilisation.

La fleur de CBD, qu’est-ce que c’est exactement ?

La fleur de CBD appartient à la même famille que le chanvre. Elle présente toutefois de nombreuses différences et est très peu concentrée en THC. Notez que les plants de chanvre existent en deux variétés : la variété Indica et la variété Sativa. Cette dernière souche a la particularité de posséder des plants mâles d’un côté et des plants femelles de l’autre. La fleur de CBD est issue de la floraison des plants femelles de cannabis de variété Sativa L, l’une des espèces les plus répandues. Les mâles ont ici pour unique fonction de produire du pollen. Le cannabidiol est la substance non stupéfiante par excellence, contenue dans la plante de cannabis sativa.

Il faut préciser que la fleur à dominance « sativa L » a un très faible taux de THC et une dose importante de cannabidiol. Si elle est extraite de façon naturelle des plants de chanvre, il est possible de conserver la fleur de CBD jusqu’à deux années après son séchage. Il faut simplement veiller à la tenir à l’abri de l’humidité.

vente fleurs de CBD

Les dérivés et domaines d’utilisation de la fleur de CBD

La fleur de CBD, de nature résineuse, est transformée en plusieurs produits et utilisée à diverses fins. Elle sert par exemple à produire de la résine ou encore des huiles de CBD utilisées dans la cosmétique.

Cette fleur toute particulière est utilisée dans de nombreux secteurs, dont la cosmétique, la cuisine ou la parfumerie. Une autre utilisation plus surprenante du produit se remarque dans le secteur de la décoration. Les fleurs de CBD séchées peuvent en effet être exposées dans une pièce comme objet décoratif. Elles sont ainsi parfaites pour réaliser des pots-pourris décoratifs ou diffuseurs de senteurs.

Les composantes des fleurs de CBD

Les fleurs de CBD contiennent différentes substances qui agissent ensemble pour leur donner certaines particularités. Ainsi, dans une fleur de CBD, vous retrouverez :

  • des cannabinoïdes, dont le cannabidiol en quantité considérable,
  • des terpènes, responsables des différents arômes. Les terpènes des fleurs de CBD sont le limonène, le myrcène, le linalol, l’humulène, le pinède, le beta caryophyllène,
  • des flavonoïdes, qui agissent sur la couleur des fleurs et assurent leur protection. On en retrouve une multitude.

Notez que ces substances sont présentes dans les fleurs, à doses variables, ce qui donne de nombreuses nuances et saveurs à ces végétaux.

Les types de fleurs de CBD

Comme mentionné précédemment, il existe des fleurs de CBD de type sativa et d’autres de type indica. Elles sont différentes tant par leur origine que par leur aspect. En ce qui concerne les fleurs des plantes sativa originaires des régions tropicales, les plantes sont hautes, et les fleurs plus grosses. Elles mettent plus de 10 semaines à pousser. Quant aux fleurs de CBD de type indica, celles-ci sont originaires des montagnes. Ces plantes sont plus denses, en forme de buisson, et les fleurs sont plus petites et surtout plus nombreuses. Elles permettent des récoltes plus abondantes.

Plusieurs fleurs hybrides sont aujourd’hui produites. Elles résultent souvent d’un croisement entre les deux variétés indica et sativa. Les types de fleurs de CBD sont par ailleurs définis selon leur mode de culture. D’une façon générale, il existe trois façons de produire ces fleurs : la culture en extérieur, la culture sous serre et la culture en intérieur.

Les fleurs cultivées en extérieur

Les fleurs de CBD produites au grand air se développent de façon naturelle, sans intervention extérieure. Elles sont en effet exposées à la nature et se nourrissent directement de ses éléments. Ces fleurs sont sauvages avec des arômes assez puissants et restent tout de même moins parfaites que les autres types.

Les fleurs cultivées sous serre

Elles sont à mi-chemin entre les deux autres variétés ; elles résultent d’une culture naturelle associée à d’autres techniques de culture. Elles font partie des plus appréciées. Les fleurs de CBD cultivées sous serre sont en effet de bonne qualité.

mode de culture fleurs de CBD

Les fleurs cultivées en intérieur

Elles sont issues d’une culture totalement contrôlée par le producteur. Bénéficiant d’une attention plus accrue, elles vivent et se développent à l’abri de tout élément naturel. Le producteur peut alors leur assurer une croissance adaptée à ses attentes. En général, les fleurs de CBD cultivées en intérieur sont plus fournies en cannabidiol. Mieux encore, elles sont considérées comme étant des fleurs de très grande qualité, voire parfaites. Toutefois, toutes les fleurs cultivées indoor n’auront pas les mêmes caractéristiques.

De même, vous retrouvez dans l’univers des fleurs de CBD, des variétés telles que :

  • la lemon haze, à dominante sativa avec le limonène comme terpène,
  • la strawberry haze, connue pour ses saveurs de baies et de fraise,
  • l’amnesia, résultat d’un croisement entre deux autres fleurs,
  • la Bubble gum.

Notez qu’elles peuvent se différencier soit de par les arômes ou de par la couleur des fleurs.

Comment est produite la fleur de CBD ?

Pour cultiver les fleurs de CBD, il faut bien évidemment des graines de chanvre, qui seront cultivées sous forme de semences. Les graines de chanvre se regroupent en deux familles : les autofloraisons et les féminisées. Les graines autofloraisons ont l’avantage de se développer rapidement et les féminisées ont la particularité de produire uniquement des plantes femelles.

Les semences doivent de plus avoir un faible taux de THC. Quelle que soit la variété cultivée, les fleurs ne sont récoltées qu’une fois à maturité. Elles sont ensuite commercialisées après séchage. Il faut retenir que chaque méthode de production a des avantages et des inconvénients qui guident le choix des producteurs.

La culture en extérieur

Encore appelée outdoor, la culture en extérieur est la méthode traditionnelle de production des fleurs de CBD. La lumière du soleil, la pluie et les éléments nutritifs apportés par la terre maintiennent les jeunes pousses en bonne santé et durant tout le temps de la culture. L’idéal est de choisir un espace qui offre de bonnes conditions à vos semences, pour vous permettre d’obtenir des fleurs de qualité acceptable. Les producteurs peuvent bien évidemment, apporter des engrais ou de l’eau pour arroser les semences, mais la quantité des éléments apportés est assez infime.

Cette culture a l’avantage d’être la moins coûteuse et tout aussi rentable. Toutefois, il faut retenir que la pousse des fleurs cultivées en outdoor est assez lente. Elle peut s’étendre sur plusieurs mois, ce qui explique la faible fréquence des récoltes. Son inconvénient majeur est l’exposition des fleurs à toutes sortes d’intempéries climatiques et autres agressions.

La culture en intérieur

Elle se fait à l’intérieur d’espaces aérés et à l’abri de la lumière du soleil et de tout autre facteur naturel. Avec l’action du CO2, les fleurs de CBD se développent plus vite. L’avantage de cette méthode de production est que les fleurs répondent généralement aux besoins du producteur. Étant donné que leur croissance dépend entièrement de lui, celui-ci a la liberté de contrôler la lumière grâce à des lampes adaptées, la température ainsi que les nutriments qu’il fournit à ses fleurs.

Ainsi, il peut les façonner pour qu’elles soient plus denses ou encore pour en maximiser un éventuel profit. La culture indoor apparait comme la plus coûteuse pour les producteurs. Toutefois, à la différence de la culture en extérieur, il peut y avoir plus d’une récolte dans une année. La culture en intérieur permet de garder les fleurs à l’abri de toute agression.

conservation fleurs de CBD

La culture en serre

Les fleurs de CBD sont ici cultivées à l’intérieur d’une serre, tout comme de nombreuses plantes. Ce mode de production est un mélange des deux précédents ; les fleurs profitent à la fois de la lumière du soleil et de celle des lampes artificielles, ainsi que des apports de nutriments artificiels. Ce mode de culture est idéal dans des zones où le climat est frais. Tout comme la culture en intérieur, elle reste plus sûre pour les fleurs.

Il existe désormais des moyens plus modernes pour cultiver les fleurs de CBD. Vous avez entre autres la culture hors sol, ou encore l’aquaponie. Le choix du mode de production est fonction des besoins du producteur.

Le séchage

Après la récolte des fleurs, il est temps de les faire sécher. La technique de séchage des fleurs de CBD agit sur la qualité du produit final. Les fleurs doivent sécher à l’abri de la lumière, dans un espace à température ambiante, et sans humidité. Le séchage peut prendre jusqu’à une trentaine de jours au cours desquels, le producteur s’assure de suivre chaque étape.

Comment choisir ses fleurs de CBD ?

Les fleurs de CBD doivent impérativement contenir moins de 0,2 % de THC. Pour les expérimentés, les saveurs et odeurs sont également des facteurs de choix déterminants. Une fleur de qualité peut se reconnaitre à son aspect. Ainsi, les plus belles fleurs sont sans tige, et avec un feuillage affiné assez plaisant visuellement. Pour décorer, parfumer votre espace ou pour tout autre usage, privilégiez donc des fleurs authentiques et aux parfums uniques. L’aspect naturel est important, car il existe bien des fleurs de CBD artificiellement améliorées.

Les fleurs dites biologiques sont alors recommandées, pour leur caractère naturel et respectueux de l’environnement. Elles doivent avoir été cultivées dans des espaces sains et avec des produits exempts de tout composé chimique. Elles sont d’ailleurs bien remarquables par leurs arômes prononcés. Vous avez donc le choix entre les fleurs hybrides, les fleurs sativa et les fleurs indica. Les fleurs sont choisies également selon les modes de culture en extérieur, en intérieur ou en serre. Pour les producteurs, le choix des fleurs à produire est évidemment fonction du mode de culture choisi.

réglementation vente fleurs de CBD

Fleur de CBD, cannabidiol et réglementation

En raison de son lien avec le cannabis et des possibles conséquences sur la santé, la fleur de CBD est soumise à une réglementation très stricte, tant au niveau de sa production, sa commercialisation ainsi que de son utilisation. Si par le passé, l’article R.5132-86 du Code de la Santé stipulait que seules les fibres et graines de cannabis Sativa L avec un THC inférieur à 0,2 %, étaient légalement exploitables à des fins commerciales, il en est autrement aujourd’hui. Il faut dire que le CBD n’est considéré ni comme produit vénéneux ni comme produit stupéfiant.

Ainsi, selon la loi, la culture et l’utilisation de certaines parties du chanvre de type Sativa L, sont désormais autorisées, si la plante et les produits au CBD respectent un taux de THC inférieur à 0,2 %. Au-delà de ce taux, le produit est considéré comme stupéfiant, donc illégal.

De plus, depuis un arrêté du 30 décembre 2021, la vente des fleurs de CBD ne sera plus autorisée en France. Cela concernera aussi la vente de feuilles brutes sous toutes leurs formes, seules ou en mélange avec d’autres ingrédients.

Enfin, notez qu’il existe un type de cannabidiol appelé cannabidiol synthétique. Contrairement au CBD naturel, il n’est pas issu de la fleur de CBD ni d’aucune autre plante. Le cannabidiol synthétique est plutôt produit en laboratoire et n’est rien d’autre qu’une imitation artificielle du CBD naturel.