Plusieurs situations nécessitent une hospitalisation : accouchement, intervention chirurgicale, surveillance médicale, radio, scanner, etc. Qu’il soit ou en urgence, le séjour dans un établissement médical est toujours sujet à plusieurs questionnements. Parmi eux : la prise en charge. Si une partie des frais est à la charge de l’assurance maladie, les forfaits hospitaliers reviennent au patient. Concrètement, à quoi faut-il s’attendre ? 

Quels sont les différents types d’hospitalisation ? 

En fonction des cas et des soins médicaux nécessaires, il existe plusieurs formes d’hospitalisation qu’il convient de différencier : 

  1. L’hospitalisation à temps complet 

Comme vous l’aurez compris, ce premier type d’hospitalisation est à temps plein. Le patient doit, par conséquent, être hospitalisé, au moins une nuit, au sein de l’établissement de santé. Il est pris en charge entièrement durant tout son séjour : hébergement et nourriture compris. Il est alors important de se renseigner car le remboursement diffère en fonction des cas. 

  1. L’hospitalisation de jour

Contrairement à l’hospitalisation à temps complet, le patient ne passe pas la nuit dans l’établissement où il est hospitalisé. L’hospitalisation de jour ou chirurgie ambulatoire consiste en une admission et une sortie le même jour. Ce type d’hospitalisation est surtout nécessaire lorsque le diagnostic ne peut pas être fait en consultation externe. 

  1. L’hospitalisation à domicile

L’hospitalisation à domicile ou communément appelé HAD consiste à fournir tous les soins et le suivi à la maison. Les interventions médicales ressemblent à ceux dispensées à l’hôpital. C’est d’ailleurs pour cette raison que les modalités financières et administratives sont identiques. 

chambre d'hôpital

Préparer son hospitalisation 

Si votre hospitalisation est planifiée, certains points seront à voir en amont : 

  • L’hôpital 

Comme l’hospitalisation est planifiée, vous aurez la possibilité de choisir l’établissement où vous allez passer votre séjour. Vous aurez le choix entre l’hôpital public ou les cliniques privées. Il est important de préciser que les cliniques privées non conventionnées pratiquent des prix plus élevés et le reste à charge sera donc plus important à la sortie. 

  • Le moyen de déplacement

Comme pour le principe de l’établissement hospitalier, vous devez aussi choisir le moyen de déplacement le jour J. Il est intéressant de prendre un taxi conventionné car la course est prise en charge par la Sécurité Sociale à hauteur de 65 à 100 %.

  • Les documents

Pour valider votre admission, l’établissement demande certains documents : la pièce d’identité, la carte vitale, la carte de mutuelle (si vous en avez une), les informations médicales nécessaires et utiles.

Quels sont les frais pris en charge par l’Assurance Maladie ? 

En général, l’Assurance Maladie rembourse les frais d’hospitalisation à hauteur de 80 % du tarif. Mais ce taux varie en fonction des cas, et principalement du soin pratiqué. Une hospitalisation qui fait suite à un accident de travail est, par exemple, remboursée à 100 %. Tandis qu’une consultation chez l’anesthésiste est prise en charge à 70 %.

Quels sont les frais à la charge du patient ? 

À la sortie de l’hôpital ou de la clinique, il reste néanmoins certains frais à la charge du patient : 

  • Le ticket modérateur
  • Les suppléments pour confort personnel 
  • Les dépassements d’honoraires