Durant la grossesse, ce sont presque toutes vos petites habitudes qui changent. Cela concerne même vos rituels quotidiens de beauté et de soins de la peau. Alors que vous subissez d’innombrables restrictions, le parfum s’ajoute à la liste des choses que vous ne pourriez potentiellement plus toucher… Pour vous qui aimez tant sentir bon au quotidien, l’idée de s’en passer pendant 9 mois est préoccupante. Bonne nouvelle : il existe des alternatives qui vous permettent de bénéficier de la senteur d’un bon parfum, tout en limitant les risques sur votre santé et celle du bébé.

Les phtalates : le principal danger contenu dans les parfums

Un spray de votre parfum préféré peut vous faire sentir en confiance. En effet, il est toujours bon de sentir une odeur particulière lorsque vous sortez quelque part. Toutefois, il y a quelques considérations à souligner, surtout si vous êtes enceinte.

Certains parfums du commerce, pour ne pas dire la majorité, contiennent des phtalates. C’est ainsi que l’on peut être amené à se poser une question : le parfum est-il un danger pour les femmes enceintes ? Cet ingrédient est sans aucun doute la principale réponse. Il se met au cœur des polémiques en raison de ses effets sur la santé. Ce n’est pas seulement la mère qui est exposée, le bébé est aussi concerné.

Parfum naturel sans phtalate

Les phtalates : qu’est-ce que c’est ?

Les phtalates sont des produits chimiques dérivés de l’acide phtalique que l’on trouve essentiellement dans le plastique. C’est ce qui lui donne sa flexibilité et leur résistance. Cet ingrédient est aussi très courant dans les produits cosmétiques parfumés. En effet, les phtalates ont une action stabilisatrice. Ils aident le parfum à durer plus longtemps. Dans les fragrances, ils sont employés pour dénaturer l’alcool afin de le rendre imbuvable. Il existe différents types de phtalates :

  • DEHP (phtalate de di-2-éthylhexyle),
  • BBP (phtalate de benzylbutyle),
  • DIBP (diisobutyl phtalate),
  • DMEP (bis-2-methoxyethyl phtalate),
  • DNPP (di-n-pentyl phtalate),
  • DBP (phtalate de dibutyle).

Cependant, le plus utilisé en cosmétique est le DEP (diéthyl phtalate). Dans un parfum donné, il est particulièrement difficile de savoir s’il contient des phtalates ou non. D’ailleurs, les fabricants ne sont pas dans l’obligation d’énumérer les composés chimiques de leurs produits sur les étiquettes. Ils sont souvent masqués par la dénomination de « parfum » ou « fragrance », sans plus de précisions.

Les effets des phtalates sur la santé

De nombreuses études ont déjà été réalisées concernant les effets des phtalates sur la santé. À cette issue, il a été démontré que le DBP causerait des irritations sur la peau. Certains dérivés comme le BBP et le DEHP sont également cancérigènes. Compte tenu de ces résultats, l’Union européenne a restreint l’utilisation des phtalates cités précédemment, en cosmétologie depuis 2013. Pour le cas du DEP, l’étude menée par l’Equipe de recherche pour les familles futures a publié les effets négatifs de l’exposition prénatale aux phtalates sur le développement testiculaire, chez les bébés de sexe masculin.

L’histoire ne s’est pas arrêtée à là, car l’ANSES a déclaré la présence de perturbateurs endocriniens dans les phtalates en général. Chez la femme enceinte, ils causent un déséquilibre hormonal se répercutant sur le développement du fœtus. Les phtalates augmentent aussi le risque de fausse couche et de diabète gestationnel.

Une étude menée par des chercheurs américains a aussi mis en évidence l’influence négative des phtalates sur le QI. La recherche a été publiée le 10 décembre 2014 dans le magazine PLOS ONE et concernait particulièrement les bébés exposés aux phtalates in utero. Toutefois, on ne peut pas tirer des conclusions trop hâtives, selon le docteur David Coggon, car d’autres facteurs n’ont pas été considérés.

L’utilisation de parfum sans phtalates : le compromis idéal

Pour une grossesse à l’abri des produits toxiques, il est important d’éviter les produits qui contiennent potentiellement des phtalates. C’est le cas du parfum. Pour celles qui ne veulent faire aucune concession sur ce produit, notez qu’il existe des variantes sans phtalates. Vous retrouvez ainsi la bonne senteur d’une véritable fragrance avec les effets néfastes en moins.

Ce qu’il faut savoir sur les parfums sans phtalates

Les parfums sans phtalates ont été spécialement formulés pour éviter les dangers de ce produit. Ce sont, pour la plupart, des produits naturels. Cependant, ils intègrent des fragrances de synthèse pour délivrer la senteur tant attendue et pour plus de tenue.

À cause des discussions faites autour des phtalates, le marché de parfums tend à développer le « phtalates-free ». Qu’ils soient exempts de ce produit ne signifie pas toujours qu’ils sont bons pour la santé. En effet, l’ajout de produit de synthèse, incontournable, peut être la source d’un autre danger si ce dernier n’est pas bien sélectionné. Pour cause, il peut s’agir de CMR. C’est le signe pour les produits Cancérigènes, Mutagènes et Reprotoxiques. Encore une fois, la transparence des étiquettes permet de faire un choix de confiance concernant votre parfum.

Parfum pour femme enceinte

Les astuces pour bien choisir votre parfum sans phtalates

Lorsqu’on parle de parfum sans phtalates, on fait souvent référence aux parfums naturels. Mais à l’heure actuelle, il faut faire attention aux greenwashings se rapportant à ces produits. Assurez-vous que les parfums soient tout à fait « clean » avant de les acheter. Les étiquettes peuvent parfois être trompeuses. Pour jouer la sécurité, il est important de sélectionner les marques avec :

  • un engagement écologique : l’implication dans une politique écologique claire signifie que les parfums sont produits dans le respect de l’environnement et que les ingrédients sont issus d’une agriculture durable. Cet engagement doit aussi se retrouver dans le packaging qui se voudra recyclable,
  • une certification ISO 9235 : elle impose un minimum de 95 % d’ingrédients naturels dans la formulation d’un produit donné

Pour être sûr de trouver un parfum non toxique, n’hésitez pas à vous pencher sur les conditions dans lesquelles il a été produit. Aussi, il est toujours mieux de privilégier les parfumeurs à petite échelle et au niveau local, plutôt que les producteurs de masse. Ces derniers sont souvent voués dans une stratégie uniquement basée sur le marketing.

Il faut aussi signaler que la présence de produits synthétiques dans les parfums ne doit pas toujours être alarmante. Certains d’entre eux sont indispensables à la formulation d’une fragrance et pour optimiser la qualité du produit. Le mieux serait donc de se renseigner sur les propriétés des composants mentionnés, si les informations complémentaires ne sont pas déjà disponibles sur l’étiquette.

Les huiles essentielles à éviter

La formulation d’un parfum naturel peut être basée sur les huiles essentielles. Alors que celles-ci présentent des vertus pour la santé, certaines sont restreintes durant la grossesse. Il s’agit des huiles d’eucalyptus mentholé, de menthe poivrée, de myrrhe amère, d’aneth… Celles qui contiennent des cétones. Elles peuvent causer une fausse couche, surtout durant le premier trimestre, et provoquer des problèmes au niveau des neurones.

Selon les ouvrages « Ma Bible des huiles essentielles » et « 100 réflexes huiles essentielles au féminin », une large gamme d’huiles essentielles est autorisée à partir du quatrième mois de grossesse. Vous pourrez ainsi vous permettre les parfums à base d’huiles de camomille, de lavande, d’ylang-ylang, de rose, de cardamome ou d’oranger.

Les règles pour bien se parfumer durant la grossesse

Il faut faire attention à l’utilisation des parfums durant la grossesse, car les substances qui y sont contenues peuvent traverser le placenta et affecter le bébé. Outre le choix d’une fragrance non toxique, il faudra suivre certaines règles.

Ne pas appliquer le parfum sur la peau

La peau absorbe les substances contenues dans les produits que vous y appliquez. Alors qu’elle devient plus sensible durant la grossesse, la vaporisation de parfum à même la peau pourrait causer des irritations ou même des allergies.

Ce qu’il faut faire, c’est donc de vaporiser le parfum sur vos vêtements. Cela permet également d’éviter que certains ingrédients, comme l’alcool, parviennent jusqu’au placenta après avoir été absorbés. De cette façon, la senteur durera plus longtemps.

se parfumer durant la grossesse

N’utiliser que des parfums légers

L’odorat est plus développé durant la grossesse. De ce fait, il est inutile de choisir un parfum fort qui risque, à la longue, de vous donner plus de nausées que de plaisir. Dans l’idéal, il faut donc jouer sur la subtilité. C’est d’ailleurs l’avantage des senteurs naturelles.

La légèreté se joue aussi dans la quantité à utiliser. Deux frictions suffisent pour ne pas nuire à votre santé, surtout durant cette période particulière.

Adopter un seul parfum durant la grossesse et après l’accouchement

Si vous avez décidé de continuer à vous parfumer durant toute la grossesse, il est conseillé de choisir un parfum, et un seul, à porter durant les 9 mois et même après la naissance. En effet, le bébé développe son odorat vers la 13e semaine. Ainsi, il commence peu à peu à reconnaître les odeurs caractéristiques de sa mère. Pour ne pas troubler le bébé et les associations sensorielles qu’il a déjà établis, il est important de garder ces mêmes odeurs durant les premiers contacts.