CBD, THC, CBG, taux de THC, Chanvre, cannabinoïdes , cannabis…, tous ces termes, et bien d’autres, créent un cafouillage dans certaines têtes ! Entre un achat légal de CBD pour un usage thérapeutique et l’interdiction d’en acheter, un chanvre industriel made in France et le cannabis made in Maroc, les frontières ne sont pas claires pour les non-initiés. Vous êtes priés de consommer ce texte jusqu’à la fin, vous y apprendrez comment bien consommer le Cannabidiol. Pour cela, commençons par l’origine : la fameuse plante séculaire.

Quelle est la différence entre le CBD et le THC ?

Apprivoisé il y a plus de 6 siècles en Chine, le chanvre indien (communément appelé Marijuana ou cannabis sativa) contient des dizaines de cannabinoïdes : ce sont des groupes de molécules qui influencent le système nerveux. Le Cannabidiol (CBD) et le Tétrahydrocannabinol (THC) sont les plus dominants. Le THC est illégal est interdit à l’ achat, c’est un psychoactif qui donne le sentiment de « défonce », il fait planer et engendre l’anxiété et la paranoïa. Acheter du CBD en France est légal, ce n’est pas un psychoactif, il n’a aucun effet secondaire. Bien au contraire, il présente de multiples avantages thérapeutiques et limite les effets provoqués par un taux de THC élevé ! Un équilibrage naturel étonnant. Quels sont les avantages du CBD ? Les études scientifiques dont il a été l’objet indiquent que le Cannabidiol a des effets bénéfiques sur notre santé, il agirait comme :

  • Anti-douleur : il agirait sur les récepteurs des sensations de notre cerveau ;
  • Anti-psychotique : schizophrénie et autres problèmes mentaux ;
  • Anti-addiction ;
  • Anti-tumoral ;
  • Anti-inflammation ;
  • Efficace pour la prévention du diabète ;
  • Ouvre l’appétit.

Toutefois, pour bénéficier de toutes ces vertus, vérifiez la traçabilité du produit et le sérieux du fabricant lorsque vous désirez acheter du Cannabidiol. À défaut, vous risquez de planer !

Comment consommer le Cannabidiol ?

Le mode de consommation du Cannabidiol dépend de vos besoins et vos préférences. Vous pouvez acheter le Cannabidiol en France sous de nombreuses formes. Le choix de la forme dicte la manière de l’usage. Quant au dosage, il est fonction de vos besoins et du degré d’assimilation de votre propre organisme.

Les huiles

Il s’agit de petites fioles remplies d’un mélange d’huile végétale et de CBD. Il est impératif que le taux de THC soit équivalent à zéro pour être vendu en France. La consommation est sublinguale : un compte-gouttes vous permet de déposer la base huileuse sous votre langue. L’absorption du produit est bonne après une minute d’attente. Vous avez un large choix de saveurs et d’odeurs.

Les gélules

La membrane qui contient l’huile se dissout dans l’estomac et le libère. Ces capsules sont adaptées aux personnes qui n’aiment pas les saveurs des huiles végétales.

Les e-liquides

La préférée des vapoteurs. Le cannabidiol est présent sous forme de cristaux purs destinés à être évaporés et inhalés par le biais d’une cigarette électronique.

Les crèmes et baumes

Les pommades sont destinées à une application cutanée pour soulager des inflammations localisées.

Les cristaux

Ayant une consistance similaire à celle de sucre glace, ils doivent être purs. Ils peuvent être consommés sous la langue, avec un e-liquide, mélangé avec un corps de gras ou vaporisés.

Les aliments au Cannabidiol

Soda, bonbon, chocolat, etc, les marques sont de plus en plus présentes et se positionnent en essayant de satisfaire tous les goûts.

CDB

Consommez du CBD en tenant compte de la biodisponibilité

La biodisponibilité mesure la quantité réellement assimilée par votre corps. C’est un facteur clé pour le choix de votre mode de consommation. À valeur égale de concentration, le bénéfice réel de votre corps est tributaire de la biodisponibilité (assimilation), qui est dépendante du mode de consommation :

Voie sublinguale

Lorsque vous déposez quelques gouttes d’huile sous la langue, l’assimilation dans le sang est meilleure : plus d’extraits en moins de temps.

Voie Orale

Les gélules sont les plus populaires, car elles sont plus commodes. Pourtant, elles présentent une assimilation très faible du produit à cause de la complexité du processus de la digestion. Les enzymes du foie semblent détruire en partie le produit. Le même inconvénient se présente quand il s’agit d’intégrer le CBD à un aliment. En outre, le passage de la quantité réellement assimilée dans tout votre corps via la circulation sanguine prend beaucoup de temps. La biodisponibilité est aussi une question de temps.

La voie cutanée

La biodisponibilité est très faible car le Cannabidiol n’atteint jamais le sang. Seuls les récepteurs de Cannabinoïde avoisinants en absorbent une petite quantité. La quantité de baume appliquée localement doit être importante.

La voie rectale

À utiliser en cas de nausée (cancer…). L’assimilation est très forte : elle équivaudrait au double de celle permise par la voie orale ! Les enzymes du foie sont évités.

La voie respiratoire

L’inhalation par le biais d’un vaporisateur met le produit en contact direct avec les alvéoles (millions de petites poches à la surface des poumons). Le passage dans le sang est plus rapide. Cependant, il faut prendre en comporte les multiples méfaits des mélanges à vaporiser. Il est important de rappeler à ce niveau que la combustion (différente de la vaporisation) est à bannir. La fumée de l’e-cigarette contient 88 % de produits toxiques.

Comment doser le CBD ?

L’ achat de produits à base de CBD est facilité par l’abondance de l’offre. Toutefois, le souci de la dose parfaite persiste. En règle générale, vous devez savoir que vous êtes la seule personne habilitée à déterminer la quantité idéale à consommer. La prudence recommande de commencer par la plus petite dose possible et d’augmenter progressivement. Les facteurs qui entrent en jeu sont nombreux :

  • la nature de vos besoins : soins ou relaxation ;
  • la forme du produit : huile, gélule, baume ;
  • le mode d’usage : oral, rectal, cutané, sublinguale, inhalation ;
  • votre corps : votre corpulence et la propre  » chimie interne  » de votre organisme ;
  • la biodisponibilité : particulière chez chaque personne

Une fois que vous aurez précisé la dose la plus bénéfique, sachez qu’elle n’est pas immuable. Les critères de l’âge, l’accoutumance, l’interaction avec d’autres médicaments ou aliments peuvent en diminuer l’efficacité. Un surdosage ne démultiplie pas les bons effets : les récepteurs du Cannabidiol se saturent. Un effet négatif pourrait se produire. Le meilleur conseil à suivre est d’écouter votre corps. Soyez vigilant aussi bien lors de la consommation que de l’ achat de CBD. Vos besoins, habitudes, préférences, votre propre métabolisme et votre historique médical sont des facteurs qui vous guideront vers les meilleures formes , mode et doses de consommation de produits à base de CBD.