Insomnies, allergies, problèmes de dos… Les conséquences sur la santé d’une mauvaise literie sont nombreuses et pourtant trop souvent ignorées. Une chose est pourtant certaine : un matelas trop vieux ou un sommier affaissé affectent grandement la qualité de votre sommeil. Comment savoir si votre matelas a fait son temps ? Quelles répercussions cela peut provoquer sur votre santé ? Quelles erreurs ne pas commettre quand on choisit un matelas ? Voici les points auxquels vous devez prêter attention.

Matelas trop vieux : ce qu’il faut savoir

En théorie, les spécialistes de la literie considèrent qu’un duo matelas-sommier bien entretenu supportera pendant environ 10 ans le poids de votre corps. Toutefois, selon votre âge et votre seuil de tolérance, vous pourriez avoir besoin de renouveler votre literie plus souvent, tous les 5 à 7 ans. Or, saviez-vous que les Français ne la changent en moyenne que tous les 13 à 14 ans ?

Toutefois, selon une enquête de l’UFC-Que Choisir, le nombre d’années écoulées reste un chiffre indicatif. Pour savoir si votre couchage ne vous convient plus en raison de son âge, fiez-vous plutôt à ces quelques signes caractéristiques :

  • des lattes ou des ressorts saillent sur votre matelas ;
  • des bosses ou creux se dessinent en surface ;
  • vous entendez des bruits suspects lorsque vous vous allongez (couinements, grincements…) ;
  • le sommier présente des différences de souplesse aux endroits les plus sollicités ;
  • vous distinguez l’empreinte de votre corps, clairement visible au réveil, qui déforme le matelas ;
  • vous éprouvez des raideurs ou des douleurs musculaires le matin.

mal de dos matelas

Où trouver un nouveau matelas ?

Une fois ces problèmes identifiés, vous devrez envisager de changer votre matelas et/ou votre sommier selon leur degré d’usure respectif. Plusieurs solutions s’offrent à vous. Si vous souhaitez tester différents modèles en conditions réelles, optez pour des boutiques physiques. Si vous avez déjà une idée en tête et que vous préférez commander en un clic, penchez pour des magasins en ligne spécialistes de la literie. Ils proposent différentes dimensions de matelas et technologies adaptées à vos besoins et à votre morphologie (matelas à ressorts, matelas mousse, matelas latex…), ainsi qu’un retrait en point de vente ou une livraison directement à votre domicile.

Dernier conseil : lors de votre prochain investissement, profitez-en pour corriger quelques défauts présents dans votre ancien couchage. Si vous dormez à deux, trouver un matelas 160 x 200 avec une bonne indépendance de couchage contribuera notamment à retrouver un sommeil réparateur sans faire sursauter votre conjoint à chaque mouvement.

Quels sont les impacts sur la santé d’une literie usagée ?

Le sommeil joue une fonction essentielle dans la récupération physique et la détente musculaire. Or, une literie à bout de souffle altère le relâchement du corps, en particulier des zones dorsales. La colonne vertébrale, qui doit conserver une position naturelle pendant la nuit, se trouve soumise à des pressions multiples. Premières victimes : les disques vertébraux et les articulations. Vous vous levez le matin avec un torticolis, le dos raide ou des douleurs dans l’épaule.

Par ailleurs, en entretenant un sommeil peu réparateur ou insuffisant, un matelas trop vieux vous rendra plus sensible à la douleur. Un cercle vicieux, en somme. Si vous souffrez d’un mal de dos chronique, évitez le piège du matelas trop mou : un matelas ferme vous conférera un meilleur maintien et accompagnera vos mouvements de manière optimale, même si les premières nuits peuvent vous sembler difficiles. Attention tout de même à ne pas le choisir trop dur, au risque de subir l’effet inverse : une surpression sur les hanches et les épaules qui va accroître les algies dorsales. Toutefois, la sélection du matelas reste un processus très personnel : il convient à chacun d’adopter celui qui lui procurera un repos digne de ce nom, selon la façon qu’il a de bouger la nuit ou sa morphologie.

Des risques allergiques

Un matelas trop vieux tend à accumuler des déchets organiques : sécrétions corporelles, transpiration, poussières, peaux mortes… Pas étonnant, lorsque l’on sait qu’un être humain passe environ un tiers de son existence à dormir ! Si ce constat ne nous réjouit guère, cela fait toutefois le bonheur de certains hôtes microscopiques qui s’en nourrissent allègrement : les acariens. D’après les chercheurs de l’Ohio State University, un seul matelas renfermerait jusqu’à 10 millions de ces petites bêtes.

S’ils sont souvent bien tolérés par l’organisme, certaines personnes souffrant d’allergie aux acariens (et en particulier à leurs déjections) voient leurs symptômes décuplés : encombrement nasal, éternuement, toux, yeux larmoyants, démangeaisons, etc. Dans les cas les plus sévères, cette réaction immunitaire peut générer une oppression respiratoire, pouvant aller jusqu’à la crise d’asthme.
Pour s’en prémunir, quelques gestes complémentaires s’imposent : housse anti-acariens pour envelopper le matelas, passage régulier de l’aspirateur (1 fois par semaine) sur l’intégralité de la literie, nettoyage des draps tous les 15 jours, aération des chambres…

matelas confortable

Une fatigue persistante

Vous vous réveillez avec la sensation de ne pas avoir dormi, ou d’avoir mal dormi ? Les raideurs matinales relèvent de la fatalité pour vous ? Si les causes sont souvent multiples, ces problèmes proviennent parfois simplement d’une dégradation progressive de la literie. En effet, sentir votre conjoint bouger dans le lit ou un ressort poindre dans le bas de votre dos sont autant de désagréments qui nuisent à un bon sommeil, en entraînant réveils nocturnes et périodes d’insomnies. Or, un manque de repos peut s’avérer délétère sur le long terme, du point de vue tant physique que psychologique. Au-delà des douleurs musculaires ou articulaires, un mauvais sommeil augmente le risque de fatigue chronique, de dépression, d’anxiété, de prise de poids… La sphère cognitive est également touchée, avec des problèmes de mémorisation et de concentration fréquemment rencontrés.

Vous l’aurez compris, une bonne literie et surtout un bon matelas est le gage d’un sommeil réparateur et d’une journée passée sous les meilleurs auspices. N’hésitez donc pas à renouveler un sommier ou un matelas trop vieux dès que les premières contrariétés se font sentir : votre corps et votre esprit vous en remercieront.