Sélectionner une page

En 2015, la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) a dévoilé que 41 200 chirurgiens-dentistes sont en activité en France. De son côté, la FFO (Fédération française d’orthodontie) totalise à 2 200 le nombre d’orthodontistes spécialistes qualifiés, qui soignent chaque année jusqu’à 900 000 enfants et adolescents. Dans le domaine des soins dentaires, il existe donc deux catégories distinctes de professionnels dont la profession est de s’occuper des dents. Mais quelles sont les différences entre ceux deux catégories ? Comment savoir quel professionnel consulter ? Tour d’horizon sur les principales différences entre un dentiste et un orthodontiste.

Le métier de dentiste ou chirurgien-dentiste

Bien que la différence soit flagrante pour les professionnels de la dentisterie et de l’orthodontie, beaucoup de particuliers et patients ne réalisent pas les spécificités des métiers d’orthodontiste et de dentiste. Ainsi, exerçant de la même manière qu’un médecin généraliste, le dentiste est le professionnel idéal pour examiner la santé buccodentaire d’un patient, de réaliser des évaluations et bilans réguliers de la santé buccale. En fonction des résultats de la consultation, le médecin-dentiste pourra procéder à la réparation des caries voire à des petits soins d’orthodontie. En effet, les dentistes généralistes peuvent dispenser des traitements orthodontiques, certains pouvant même fournir des soins de très haut niveau. Cependant, dans la plupart des cas, même les chirurgiens-dentistes n’ont pas la qualification et l’expérience indispensables au métier d’orthodontiste spécialisé. De son côté, une fois qualifié, l’orthodontiste fraîchement diplômé n’effectuera généralement qu’un traitement orthodontique. Il renforcera donc rapidement ses compétences et fera face à un large éventail de cas, du plus léger au plus complexe.

Le métier d’orthodontiste

L’orthodontie est une branche spécialisée de la dentisterie qui se concentre sur le traitement du visage, des dents et des mâchoires pour être pleinement fonctionnels. Cette tâche est la plupart du temps réalisée à l’aide de différents équipements et dispositifs orthodontiques.

Avant tout, l’orthodontiste est un spécialiste qualifié qui a d’abord été formé pour devenir dentiste. Il a ensuite suivi trois autres cours de troisième cycle après le doctorat. Cette formation de spécialisation se déroule souvent dans des hôpitaux associés aux facultés de médecine dentaire de l’université, et c’est bien entendu une formation à plein temps. Dès leur arrivée à la faculté, les stagiaires se familiarisent à la théorie de l’orthodontie et acquièrent pour cela une expérience significative dans le traitement des patients de l’hôpital. À la fin de leurs études, les orthodontistes en formation se présentent ensuite à un examen de concours en orthodontie. Cette qualification, accompagnée d’un certificat de formation de spécialiste, leur permet de s’inscrire en tant qu’orthodontiste spécialisé auprès de la Fédération française des orthodontistes.

En pratique, la mission de l’orthodontie consiste à fournir des solutions efficaces et pratiques pour un meilleur alignement des dents. Que ce soit pour la mâchoire du bas ou du haut, ou encore pour les deux mâchoires, l’orthodontiste a été formé pour proposer un traitement sur mesure pour assurer l’alignement fonctionnel et esthétique des dents. Notons aussi que le traitement orthodontique s’étale sur plusieurs années : il se compose de plusieurs phases qui nécessitent l’utilisation d’appareils et dispositifs variant suivant les problématiques du patient.

Dentiste en action

Dentiste et orthodontiste : des métiers complémentaires ?

La principale similitude entre un dentiste et un orthodontiste est que tous deux se concentrent sur les soins bucco-dentaires. Ainsi, selon le Dr Amsellem orthodontiste dans le 95 en Ile-de-France, un orthodontiste peut exercer dans un cabinet dentaire et fournir les mêmes soins qu’un dentiste. À ce titre, ces deux professionnels peuvent être considérés comme des médecins qui s’occupent principalement des dents et des gencives.

Par ailleurs, l’orthodontiste et le dentiste peuvent tout à fait travailler ensemble, puisque leurs métiers sont complémentaires : ils travaillent effectivement pour assurer l’esthétique et le confort du patient. À cet effet, le dentiste pourra examiner régulièrement la disposition des dents afin de s’assurer que le travail réalisé par l’orthodontiste ne soit pas gâché par la pousse des dents.

Dentiste et orthodontiste : des métiers finalement très distincts

Autant dire qu’il y a plus de différences que de similitudes dans les métiers d’orthodontiste et de dentiste. Nous avons déjà mentionné que la profession d’orthodontiste nécessite une formation supplémentaire pour se spécialiser dans un domaine précis de la dentisterie. Pour illustrer cette idée, imaginez la situation d’un médecin qui suit un parcours de spécialisation pour devenir chirurgien.

Une autre différence réside dans le fait que les orthodontistes sont davantage spécialisés dans l’aide apportée aux patients dans le redressement de leurs dents, la correction des malocclusions, l’orthopédie dento-faciale et l’adaptation aux appareils orthopédiques correcteurs. Quelle que soit la problématique du patient, pour peu que ce soit de nature orthodontique, le professionnel orthodontiste est le mieux placé pour choisir l’option de traitement correspondante.

Quelles missions pour le dentiste et l’orthodontiste ?

Pour résumer les principales différences entre les métiers de dentiste et d’orthodontiste, rappelons que le dentiste encourage généralement une bonne hygiène buccale et fournissent des soins contre :

  • les caries dentaires,
  • la maladie des gencives,
  • les canaux radiculaires,
  • les couronnes,
  • et le blanchissement.

De leur côté, les orthodontistes sont des dentistes spécialisés dans le redressement des dents et de la mâchoire. Pour cela, il existe tout un éventail de traitements, de dispositifs fixes ou amovibles qui permettent d’assurer un meilleur fonctionnement ainsi qu’une meilleure apparence du système bucco-dentaire :

  • redressement des dents mal alignées,
  • anomalie de l’occlusion,
  • fermeture des espaces inter-dentaires disgracieux,
  • traitement des troubles temporo-mandibulaires,
  • correction de l’alignement entre les dents et les lèvres.

En clair, même si le dentiste peut être formé pour fournir des soins orthodontiques, consulter un orthodontiste spécialisé est la meilleure solution qui permette de venir à bout des problèmes bucco-dentaires.