Aujourd’hui, de plus en plus de personnes se tournent vers la médecine douce pour prévenir certaines maladies. Les plantes sont désormais consommées sous toutes les formes pour leurs différentes propriétés. Il est donc important de connaître ces végétaux qui vous font du bien afin d’en tirer le meilleur. Découvrez donc dans cet article une sélection des plantes qui sont couramment utilisées pour renforcer le corps et le rendre plus résistant face aux agressions extérieures. Onagre, ginseng, cyprès, etc., on vous dit tout sur ces plantes qui vous soignent.

Les gélules d’onagre, pour protéger le système cardiovasculaire

De multiples plantes permettent de protéger le système cardiovasculaire de notre organisme. Parmi ces plantes, on retrouve l’onagre généralement consommée sous la forme d’huile. L’huile d’onagre est un produit qui contient de nombreux acides gras insaturés et des phytostérols. Ces éléments lui confèrent une action cardioprotectrice et hypocholestérolémiante.

Cette plante permet donc de limiter la formation de plaque d’athérome sur les artères (athérosclérose) qui est responsable des AVC et des pathologies coronariennes. Par conséquent, consommer des gélules d’huile d’onagre vous permet de protéger votre système cardiovasculaire et de prévenir certaines maladies touchant le cœur.

Pour info, l’onagre est une plante originaire d’Amérique du Nord aux fleurs jaune vif. Le nom de cette plante vient de deux termes grecs « oïnos » et « ther » qui signifient « vin » et « bête sauvage ». Selon la légende, on prêtait à l’onagre le pouvoir d’apprivoiser les animaux sauvages à partir du moment où on trempait ces racines dans du vin.

À partir du XVIe siècle, cette plante était exploitée par les Amérindiens en infusion pour soulager la toux ou calmer des maux gastriques et en cataplasme pour soigner certaines affections de la peau. Elle est arrivée en Europe environ un siècle plus tard et est vite devenue un remède populaire.

Même si toutes les parties de cette plante (tige, feuilles, fleurs et racines) sont utilisées en phytothérapie, il est important de rappeler que l’huile d’onagre est très précieuse et est la forme principale sous laquelle est consommée cette plante.

Si l’huile est autant appréciée dans le domaine de la phytothérapie, c’est parce qu’elle est très riche en acides gras essentiels tels que les AGL (acides gamma-linolénique) qui appartiennent à la même catégorie que les Oméga 6. Cette huile contient aussi de la vitamine E, de l’Oméga 9, des acides triterpéniques et des phytostérols.

gélules huile onagre

Quelles sont les autres vertus de l’huile d’onagre ?

L’huile d’onagre est aussi un excellent anti-inflammatoire, car les AGL contenus en nombre conséquent dans ce produit sont liés directement à la production de prostaglandines de type 1. Ceux-ci interviennent directement dans la réponse inflammatoire. De fait, l’onagre permettrait d’inhiber de façon partielle les mécanismes qui causent une inflammation.

Hormis son caractère anti-inflammatoire, l’onagre aide également à lutter contre l’ostéoporose et à soulager les femmes des effets de la ménopause ainsi que du syndrome prémenstruel. Cette vertu de l’huile d’onagre s’explique par l’action des AGL sur les prostaglandines, intervenant dans la régulation du cycle et la réduction de la prolactine, hormone qui est liée au syndrome prémenstruel.

Avant de commencer à consommer des gélules d’huile d’onagre, nous vous conseillons de demander l’avis d’un spécialiste de santé au préalable. Effectivement, cette huile peut entraîner des troubles digestifs et des maux de tête si elle est prise en forte dose.

Les femmes enceintes et les personnes souffrant d’épilepsie ne doivent pas également utiliser l’huile d’onagre. Pour finir, si vous prenez un traitement comprenant des anticoagulants, vous devrez éviter l’huile d’onagre.

Les plantes adaptogènes pour lutter contre le stress

Le stress est l’un des maux les plus répandus actuellement. Quand il devient chronique, il altère considérablement la santé et la qualité de vie de la personne atteinte. Heureusement, grâce aux plantes, il est possible de lutter contre stress. Pour combattre cet état, il faut privilégier les plantes adaptogènes, car elles agissent directement sur le système endocrinien. Plusieurs végétaux adaptogènes sont utilisés pour lutter contre le stress. Parmi elles, on retrouve le ginseng et la rhodiole.

Employé depuis l’antiquité, le ginseng est une plante très présente dans la médecine chinoise qui est généralement prescrite pour aider le patient à faire face aux facteurs de stress et renforcer l’énergie de son corps. Encore connue sous le nom de racine d’or ou de ginseng de Sibérie, la rhodiole est aussi une plante destinée à combattre le stress. Très utilisé dans la médecine asiatique, ce végétal compte au moins une vingtaine d’espèces. Il est donc indiqué pour vous aider à retrouver la sérénité, le calme et du tonus.

Pour bénéficier des vertus de ces plantes, pensez à faire des cures ponctuelles. Elles vous aideront à vous préparer ou à affronter une situation potentiellement stressante. Toutefois, comme pour l’huile d’onagre, il est indispensable de consulter un médecin avant de commencer vos cures.

ginseng

La phytothérapie pour renforcer le système immunitaire

La phytothérapie permet également de donner un coup de pouce à l’immunité pour permettre à ce dernier de se préserver des infections saisonnières. Ainsi, si vous souhaitez renforcer vos défenses immunitaires, voici quelques plantes qui peuvent vous aider :

  • l’échinacée : les racines de ce végétal renferment trois principes actifs qui lui permettent d’avoir une action anti-infectieuse et immunostimulante. Il s’agit des alkylamides qui incitent les globules blancs à absorber les bactéries pour empêcher leur avancée, les polysaccharides qui favorisent la production d’anticorps et les phénoliques qui stimulent les défenses de l’immunité,
  • le cyprès : connue pour sa puissante action antivirale, cette plante renferme des tanins qui empêchent le microbe d’adhérer aux cellules et de les tuer. Généralement, on utilise cette plante en guise de traitement préventif et curatif des infections virales telles que l’herpès ou la grippe,
  • le ganoderma : on retrouve ce champignon sur les arbres fruitiers et les chênes. Il contient des polysaccharides qui augmentent la quantité des tissus immunocompétents dans l’intestin. Il renferme également des triterpènes, ce qui lui confère le pouvoir d’offrir une meilleure résistance au stress.

Ainsi, les plantes qui soignent doivent être consommées sous la forme de cures et après la consultation d’un médecin pour respecter certaines précautions d’emploi.