Pour ceux et celles qui souhaitent retrouver un ventre plat, il existe différents types d’interventions chirurgicales mises en place pour répondre à leur besoin. Celles-ci sont pratiquées de manière spécifique en fonction de l’état et des conditions de chacun. Leur objectif consiste à permettre aux patients de recouvrir un beau ventre qui participe à la finesse de leur silhouette. Découvrez ici les opérations les plus fréquentes en chirurgie du ventre.

L’abdominoplastie, pour un ventre parfait

L’excès de peau et de graisse au niveau de l’abdomen est aujourd’hui l’un des motifs les plus fréquents de consultation dans les cliniques esthétiques. Cette peau se retrouve souvent abîmée après des grossesses, une chirurgie bariatrique (by-pass gastrique, chirurgie de l’amaigrissement par anneau gastrique, ou sleeve gastrectomie) ou des amaigrissements par des règles d’hygiène diététique comme les régimes ou le sport. Lorsque cela survient, on parle alors de tablier abdominal ou d’abdomen pendulum, des expressions qui désignent une peau de ventre distendue, qui pend et recouvre le pubis.

Face à cette transformation corporelle qui est très souvent l’origine d’un complexe important, l’abdominoplastie ou plastie abdominale vient rendre possible l’amélioration de la silhouette en permettant de corriger le relâchement de la peau et de retrouver un ventre plat grâce au lifting du ventre. Cette intervention parfois aussi appelée dermolipectomie abdominale peut, selon le cas, relever d’une chirurgie esthétique ou d’une chirurgie réparatrice.

Dans la pratique, la plastie abdominale consiste à supprimer l’excès de peau et de graisse localisée au niveau du nombril et qui ne peut être corrigée avec un régime ou du sport. L’opération permet de retrancher l’excès qui se situe en dessous de l’ombilic tout en remettant la peau en tension puis en affinant l’épaisseur de la peau restante. Pour ce faire, une incision est réalisée au-dessus du pubis. Cette partie du corps permet de dissimuler plus tard la cicatrice dans les sous-vêtements. Parfois, le chirurgien peut reprendre une cicatrice préexistante comme celle d’une césarienne par exemple. Il s’agit en effet d’un lifting du ventre qui favorise la suppression du tablier abdominal et qui permet de conserver le nombril tout en le conservant. L’opération qui peut durer entre 1h et 2h30 se réalise sous anesthésie générale.

Plusieurs cliniques esthétiques sont spécialisées dans ce type d’intervention à Paris. Alors si vous cherchez un spécialiste de l’abdominoplastie, vous pouvez simplement consulter les sites du domaine qui renseignent le mieux sur la question et qui reçoivent les meilleurs avis clients. En outre, vous pouvez également vous informer auprès de vos proches qui ont déjà connu ce genre d’opération et qui en garde un bon souvenir.

abdominoplastie

À qui s’adresse l’abdominoplastie ?

La plastie abdominale s’adresse à une catégorie de personnes spécifique. Celles-ci doivent remplir un certain nombre de critères qui sont les suivants :

  • connaître une perte de poids par un régime ou des règles hygiéno-diététiques ;
  • connaître une perte de poids après une chirurgie bariatrique (by-pass gastrique ou sleeve gastrectomie) ;
  • ressentir des séquelles de chirurgie abdominale ;
  • ressentir les séquelles de la grossesse.

Ces critères sont déterminants pour l’opération. Lorsqu’ils sont remplis, vous pouvez bénéficier de l’appui financier de la Sécurité sociale, car l’intervention est alors admise comme une chirurgie plastique et reconstructrice. Mais le cas échéant, il s’agit simplement d’une chirurgie esthétique ; une forme d’opération qui ne bénéficie pas de la participation de la Sécurité sociale. Cela est qualifié d’atteinte modérée ne nécessitant pas obligatoirement une transposition de l’ombilic. Dans ce cas, on parle généralement de plastie abdominale localisée ou de mini-abdominoplastie ou encore de mini-lifting abdominal.

En effet, il est indispensable que toute surcharge de poids de type obésité soit traitée avec les règles d’hygiène diététiques bien avant l’opération. Cela permet de limiter les risques liés à l’intervention et d’obtenir un résultat satisfaisant. Quand les conditions sont bien remplies, la cicatrice laissée au niveau du pubis est horizontale et peut plus tard être facilement cachée par les sous-vêtements. De même, pendant la chirurgie, les vergetures situées au-dessous de cette cicatrice seront beaucoup plus facilement supprimées.

Les variantes de l’abdominoplastie

Certaines formes d’interventions chirurgicales se rapprochent énormément de l’abdominoplastie. Ce sont les variantes de celle-ci. Il s’agit de :

  • L’abdominoplastie circulaire ou le bodylift qui permet de traiter le problème des excédents cutanéo-graisseux qui atteignent également le dos. À la différence de la plastie abdominale, le bodylift ou encore la dermolipectomie circulaire traite le problème de la peau et de la graisse au niveau de toute la ceinture abdominale ;
  • Le mini-lifting abdominal ou mini-abdominoplastie qui consiste à remettre en tension la peau en dessous du nombril sans le toucher. Il est privilégié lorsque l’excédent cutané est faible et principalement situé sous le nombril.

Ces deux variantes s’inspirent des principes de base de la plastie abdominale. Elles sont les plus proches de la forme classique de ce type d’opération chirurgicale.

La liposuccion pour affiner la silhouette

Après l’augmentation mammaire, la liposuccion ou lipoaspiration est la deuxième forme d’intervention en chirurgie esthétique la plus pratiquée au monde. Elle repose sur une technique qui consiste à aspirer les excès graisseux qui résistent aux régimes et aux activités sportives. À la différence de l’abdominoplastie, ce type de chirurgie se concentre essentiellement sur la suppression des surcharges de graisse plutôt que le lifting du ventre ou le traitement de la peau. De plus, il ne s’applique pas uniquement au ventre, mais à plusieurs autres parties du corps (la culotte de cheval, les fesses, les cuisses, les mollets, etc.).

La liposuccion est pratiquée par un chirurgien qualifié et se déroule normalement sous anesthésie générale. Cependant, certains patients sont réfractaires à cela. Pour cette raison, il existe aussi la liposuccion douce ou liposculpture qui permet de réaliser l’opération sous anesthésie locale. Le patient est alors éveillé, mais ne ressent aucune douleur émanant de la zone à aspirer, car cette partie du corps est endormie. Toutefois, la liposculpture ne prend en compte que les petits excès de graisse et c’est une chirurgie esthétique non prise en charge par la caisse de Sécurité sociale.

En outre, il faut comprendre que la liposuccion en général ne permet pas de traiter un surpoids ou encore les excédents de peau et qu’elle n’améliore pas non plus la cellulite au niveau de la peau. C’est plutôt une intervention orientée vers les excès de graisse localisés. L’opération dure souvent entre 30 minutes et 2h30 en fonction de la zone d’intervention et du volume de graisse à retirer. Quelques fois, aucune hospitalisation n’est nécessaire (surtout pour la liposuccion douce). Le patient peut rentrer chez lui après l’opération. Mais pour les résultats, il faut attendre quelques semaines pour les constater.

liposuccion

Le Mommy Makeover

Ce type d’intervention est une forme de chirurgie combinée spécifiquement élaborée pour réparer en un seul temps les dommages de la grossesse sur le corps. Il implique à la fois une abdominoplastie et une chirurgie mammaire pour remonter les seins ou même les augmenter.

Au cours d’une opération de Mommy Makeover, toute la peau excédentaire engendrée par le relâchement qui a lieu après les grossesses est retirée et le reste est entièrement remis en tension (plastie abdominale). Le nombril de la patiente est conservé, mais replacé. On parle alors de transposition de l’ombilic. Cependant, le travail ne s’arrête pas là. D’autres gestes complémentaires peuvent selon le cas être associés à l’abdominoplastie. Il s’agit entre autres de :

  • la liposuccion pour aspirer les quelques excès de graisse sur le ventre ou les hanches ;
  • la cure de diastasis qui vise à corriger le relâchement et l’écartement des muscles abdominaux qui ne se remettent pas correctement en place après la grossesse. Cela peut donner un aspect de ventre ballonné que le chirurgien corrige en rapprochant les muscles entre eux.

À ces éléments peut s’ajouter un traitement complémentaire par laser pour améliorer la cicatrice laissée par la plastie abdominale. Pour cette opération, les chirurgiens privilégient souvent une cicatrice en forme de T, car cela facilite la suppression de l’excès de peau. Ensuite vient le lifting mammaire ou mastopexie qui consiste à corriger la texture des seins. Ceci peut se faire sans prothèse. Alors les seins sont juste remontés, mais leur volume actuel est conservé. Dans d’autres cas, le lifting peut avoir lieu avec une augmentation mammaire. Cela permet non seulement de remonter la poitrine, mais aussi d’augmenter son volume.

Une intervention de Mommy Makeover est une chirurgie esthétique qui n’est pas souvent couverte par l’assurance maladie. L’opération peut durer des heures et le coût est déterminé en fonction.

Mommy Makeover

L’anneau gastrique

L’anneau gastrique ou gastroplastie fait partie des pratiques de chirurgie de l’obésité dite restrictive pure. C’est une technique pour perdre du poids qui consiste à diminuer le volume de l’estomac avec un anneau de diamètre modulable. L’anneau est placé autour de la partie supérieure de l’organe, servant ainsi à délimiter une petite poche appelée « poche gastrique ». En effet, peu d’aliments suffisent pour remplir cette poche et cela permet donc de créer chez le patient une sensation de satiété qui apparaîtra souvent. C’est une solution bien réfléchie pour diminuer la prise de nourriture.

Cette opération concerne spécifiquement les personnes adultes souffrant d’une obésité massive ou sévère reliée au moins à une complication pouvant être corrigée grâce à la chirurgie. Il peut s’agir de l’hypertension, du diabète, des troubles articulaires ou de l’apnée de sommeil. Les individus ainsi concernés doivent aussi prouver qu’ils ont tenté en vain de perdre du poids grâce à une prise en charge médicale pluridisciplinaire et qu’ils ne présentent pas aussi de contre-indications à la chirurgie ou à l’anesthésie générale. Une opération anneau gastrique dure généralement entre 10 et 15 minutes, mais chez les patients ayant déjà subi une intervention sur l’estomac, cela peut aller jusqu’à 1h.

Par contre, après cette chirurgie, une abdominoplastie ou un lifting du ventre peuvent s’avérer utiles si le poids est stabilisé à son niveau idéal, c’est-à-dire, une masse corporelle (MC) comprise entre 18,5 et 25.