Depuis quelques mois, le port d’un masque, qu’il soit en tissu ou jetable, est devenu obligatoire en raison de la pandémie de la Covid-19. On en trouve de toutes les couleurs, styles et matières, autant dans les pharmacies que dans les surfaces dédiées. Ce n’est pourtant pas toujours facile de savoir lequel des deux modèles choisir. Ainsi, faut-il opter pour le masque Covid-19 en tissu ou jetable ?

Une équivalence en termes d’efficacité

L’une des préoccupations majeures est de savoir si les masques en tissu lavables et ceux qui sont jetables offrent la même protection. À bien des égards, la réponse à cette question est affirmative. Les masques en tissu sont en effet conçus suivant plusieurs dispositions sanitaires. Il s’agit entre autres des directives de l’AFNOR et des certifications UNS1. Elles spécifient comment chaque masque en tissu doit être fabriqué et surtout les matériaux qui doivent le constituer.

En effet, selon l’AFNOR, ces masques doivent être composés de deux couches en coton 100%. Par ailleurs, ils doivent favoriser une respiration facile. Ainsi, les cache-nez en tissu garantissent donc une protection de plus de 90% à la première utilisation, et même après lavage, le niveau de protection demeure. Un avantage non négligeable donc, si l’on compare cela aux 95% de protection fournis par les masques chirurgicaux.

De plus, certains modèles comme les masques en tissu lavables de Sofitela Santé sont équipés de 3 couches de filtration grand public fonctionnelles et innovantes. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ils sont légers et faciles d’utilisation. Il ne fait donc aucun doute que les masques en tissu peuvent aisément remplacer les masques jetables.

covid-19, masque tissu ou jetable

Un masque en tissu est économique

Au cours d’une journée, il est recommandé de changer le masque au minimum deux fois. Cumulé sur plusieurs jours, on se rend facilement compte de la dépense que cela engendrerait lorsqu’il s’agit de masques jetables. Vous pouvez ainsi vous retrouver à plusieurs centaines d’euros de dépenses en masques chirurgicaux par mois à raison d’un minimum de deux par jour.

D’un autre côté, vous avez la possibilité de réutiliser un masque en tissu après lavage. Suivant les indications du fabricant, ce dernier peut être utilisé autant de fois que possible. Et ce, tant que le tissu n’est pas usé ou endommagé. On peut ainsi utiliser le masque en tissu jusqu’à 20 fois, voire plus en fonction de certains masques en tissu. Par mois, vous vous retrouvez avec une dépense d’une petite dizaine d’euros seulement. Opter pour les modèles lavables, c’est non seulement vous offrir une protection contre le Covid-19, mais c’est faire également d’importantes économies.

Le masque en tissu, une meilleure alternative écologique

L’utilisation des masques a marqué l’avènement d’une nouvelle source de pollution de la nature. Ainsi, on retrouve de plus en plus de masques chirurgicaux, parmi les déchets repêchés dans la mer ou ramassés dans les ruelles et espaces publics. Il arrive très souvent que les masques jetables soient abandonnés sur un banc ou dans la rue. On se retrouve alors avec un tas de masques jetables abandonnés çà et là. Pourtant, ces derniers sont fabriqués avec des matériaux non recyclables. Ils sont donc nuisibles pour l’environnement sur le long terme.

L’utilisation d’un masque en tissu lavable se présente comme une solution directe au problème. Le mode d’utilisation de ces derniers incite indirectement à en prendre soin. Vous devez également y faire attention, si vous comptez le réutiliser le plus longtemps possible. Par ailleurs, ce type de masque est recyclable. Il représente donc une bonne alternative pour protéger la nature et limiter le nombre de masques utilisés au quotidien.

masque en tissu plus écologique

Un masque qui tient compte de l’esthétique

Combien de fois la couleur de votre masque a ruiné votre style du jour ? En optant pour les masques en tissus lavables, vous n’aurez plus de souci à vous faire. Ils existent en plusieurs coloris, formes et designs que vous pouvez adapter facilement à votre tenue. Accessoirisés comme il le faut (ajout de perle par exemple), ils peuvent représenter de véritables accessoires de mode. Vous vous protégez donc tout en restant stylé.

Quelle catégorie d’utilisateurs selon les types de masques ?

Les masques chirurgicaux sont conseillés pour les patients atteints du Covid et les personnes en contact direct avec les personnes malades. Ils sont donc préconisés dans la plupart des cas pour le personnel soignant. Les masques en tissu lavables, quant à eux, sont avant tout destinés au grand public. Autrement dit, si vous ne faites pas partie d’un corps médical, vous pouvez en faire usage.

Comment réutiliser un masque en tissu lavable ?

Si vous optez pour le masque en tissu lavable, vous devez savoir impérativement comment l’entretenir. Voici donc les indications à suivre :

  • Toujours les laver à une température de 60 °C,
  • Éviter le séchage à l’air libre qui est fortement déconseillé,
  • Effectuer un repassage à une faible température.

Une température supérieure à 60 °C pourrait endommager la qualité du tissu. Il ne faudrait donc pas le laver à l’eau bouillante à plus de 100 °C. Par ailleurs, pour le séchage, il faudrait utiliser un dispositif de séchage ou encore un sèche-cheveux. Pour un meilleur séchage du masque en tissu, il faudrait également que celui-ci se fasse dans les deux heures après le lavage. Vous avez également la possibilité de repasser votre masque en tissu lavable. Veillez cependant à le faire à une pression assez faible pour ne pas abîmer le tissu.

Pour finir, le masque lavable présente bien des avantages face au modèle jetable puisqu’il est réutilisable, économique et écologique. Bien que celui-ci soit réutilisable plusieurs fois, il faudra veiller à l’état du tissu avant et après utilisation. Dans le cas où le masque en tissu lavable serait abîmé, il est primordial de ne plus l’utiliser. De plus, avant tout achat, il faudra vérifier que le produit choisi porte la mention de la certification AFNOR. Ce sont les seuls qui présentent une réelle protection et un bon moyen de lutter contre la Covid-19. Vous pouvez lire également : le vapotage est-il plus sain pour votre corps que le tabac classique ?