Selon l’Assurance Maladie, 93% des Français ont déclaré avoir déjà souffert d’un mal de dos, une douleur qui se situe généralement au bas du dos. Si dans certains cas, il est particulièrement handicapant, il est bénin et peut notamment être dû à une mauvaise posture. Des précautions doivent être prises pour éviter que ces maux ne s’aggravent ou qu’ils ne s’installent de façon permanente.

Pratiquez une activité physique

Souvent, lorsque la dorsalgie se déclare, le premier réflexe de la personne concernée est de se reposer. Une erreur qui peut rendre la douleur encore plus intense sur le long terme. L’assurance maladie Ameli insiste sur le fait que la meilleure solution pour prévenir ce problème est avant tout la pratique d’une activité sportive. Il est notamment indispensable d’en pratiquer régulièrement avec pour objectif de renforcer les muscles du dos.

Cependant, le choix du sport dépend des conditions physiques de chacun. Le yoga conviendra à tous, car il permet de détendre le corps et de relaxer le dos. Mais d’autres solutions peuvent être adoptées pour réduire les charges à porter, les mouvements sollicitant trop le dos. Parmi elles, l’achat d’un chariot est préconisé. Pour connaître le prix d’un chariot de course et faire le meilleur choix, rendez-vous sur un comparatif des meilleurs chariots de courses.

Choisissez le bon chariot de course

Le design des chariots de courses s’est beaucoup amélioré avec le temps. Pendant longtemps oublié, il a été remis au goût du jour lorsque l’utilisation des sachets plastiques a été interdite et que le principe du zéro déchet s’est petit à petit imposé. Faire l’acquisition d’un chariot de course n’a pas uniquement un but écologique. Il s’agit également d’un investissement sur le long terme pour prévenir les maux de dos que ce soit lorsque vous faites vos courses au supermarché du coin ou pour transporter tout type de charges lourdes. Mais pour le choisir, plusieurs critères sont à considérer.

Les roues

Les roues jouent un rôle important. Elles permettent d’équilibrer la charge du chariot, mais aussi de garantir sa maniabilité. Qu’elles soient grandes ou petites, elles aident l’utilisateur à franchir plus facilement certains obstacles, tels que les trottoirs ou les marches de son logement. Les chariots à six ou à huit roues seront dans ce cas à privilégier.

Le poids

Choisir un chariot par rapport à son poids est un impératif. Une personne qui souffre du dos doit en effet éviter de porter des paquets trop lourds. Certains matériaux, dont sont constituées les structures, sont plus légers que d’autres, et plus solides que d’autres. Ainsi, un chariot avec plusieurs roues, et plusieurs options d’utilisation sera plus lourd qu’un chariot tout simple. Toutefois, il facilitera le transport des courses, quelle que soit leur quantité. La capacité de rangement est en rapport avec le poids, parce plus elle est importante, plus la charge l’est aussi. En matière de rangement, les compartiments carrés seront à privilégier.

Le cabas

Le cabas doit être lui aussi solide pour qu’il ne soit pas nécessaire d’en changer tout le temps. Une toile épaisse, imperméable et isotherme permettra à l’usager de faire ses courses, quel que soit le temps, afin de préserver les produits achetés. Toutes les autres parties du cabas seront également sélectionnées avec soin pour que l’ensemble soit aussi ergonomique, confortable et pratique que possible pour éviter que les problèmes de dos ne dégénèrent.

Adoptez la bonne position

Les personnes qui travaillent assises toute la journée n’ont pas toujours la bonne position. Pour cela, il est important de se doter d’une bonne assise pour pouvoir se tenir droit, le plus confortablement possible. Pour qu’il ne se creuse pas au cours de la journée, faire usage d’un coussin lombaire peut également être une bonne idée. C’est également pour cela que les pieds qui n’atteignent pas le sol sont à proscrire. Il suffit pour cela d’installer un repose-pied sous la table pour que les pieds aient un bon appui. Au lit, que l’on dorme sur le côté, sur le dos ou sur le ventre, les vertèbres devront être alignées avec la nuque et le bassin pour qu’elles ne forment pas un creux.

Ayez les bons gestes

Quelques gestes du quotidien sont parfois ignorés. Pourtant, ils permettent d’éviter que la lombalgie s’installe définitivement. Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation contre ce mal, l’Assurance Maladie préconise de ne pas rester dans la même posture tout au long de la journée. Si la personne est assise, il lui est recommandé de se lever régulièrement, de faire quelques pas, de s’étirer pour détendre les muscles dorsaux. En 2020, 45% des Français reconnaissent l’importance de la pratique d’un sport pour soulager leur dos de la dorsalgie ou de la lombalgie.

Comment soulever une charge au sol ?

Les habitudes ont la vie dure. La façon de soulever une charge ne doit pas se faire en courbant le dos, les jambes tendues. Si la personne doit ramasser un objet au sol, elle a le choix entre plusieurs positions. La première consiste à plier l’un des genoux tout en se penchant vers l’avant et en tendant l’autre pied en arrière. Cette position est celle du balancier.

La seconde s’effectue en posant l’un des genoux à terre sans trop s’éloigner de l’objet à ramasser, comme le ferait une personne qui demande la main de son partenaire. Il faut aussi éviter de les soulever à bout de bras les jambes tendues si l’on souhaite les poser en hauteur sur une étagère par exemple. Il est toujours préférable de le faire, les jambes légèrement pliées, la sangle abdominale contractée.

Quel sac choisir ?

Les personnes qui souffrent de dorsalgie devront en outre choisir les sacs à dos plutôt que des sacs en bandoulière, car ceux-ci déséquilibrent la colonne vertébrale sur un côté. L’objectif est de faire en sorte de préserver la symétrie existante entre la nuque, le bassin et les talons. À noter que cela est valable pour la façon dont on porte un bébé devant soi.

Luttez contre le surpoids

Dans la foulée des gestes indispensables pour muscler le dos, réguler son poids est également conseillé. Et pour cause, la graisse abdominale sollicite le fibrocartilage intervertébral. D’ailleurs, le surpoids a des effets sur toutes les articulations. Vous pouvez lire aussi : comment purifier l’eau du robinet ?